NOS PSYS
Featured Image

Psychothérapie : Quels sont les bienfaits d'un accompagnement thérapeutique ?

Publié le 03/09/21 17:25

S’il arrive à tous de connaître des périodes plus difficiles que d’autres dans la vie, certaines demandent néanmoins des efforts supplémentaires pour les dépasser et se reconstruire. Chocs émotionnels intenses, traumatismes liés à l’enfance, troubles de la personnalité … les raisons qui poussent à démarrer une psychothérapie sont nombreuses et dépendent du parcours de vie de chacun.

Parfois pleinement conscientes de l’origine des difficultés rencontrées, parfois non, les personnes qui souhaitent mettre un terme à leurs souffrances et pouvoir avancer dans leur vie, peuvent alors compter sur le soutien d’un thérapeute, qui mettra en place une démarche thérapeutique avec des outils et des conseils, afin de les aider.

Pour autant, certaines personnes n’osent toujours pas franchir ce cap. La peur de parler de son histoire à un inconnu, la certitude de pouvoir affronter les problèmes seul, la croyance persistante que les « petits problèmes du quotidien » n’intéresseront pas les psys ou plus simplement le prix des consultations jugés excessifs, sont autant d’arguments mis en avant. C’est ainsi que beaucoup de personnes continuent de souffrir, murées dans leur silence.

Bien évidemment il n’est jamais simple de se confronter à ce qu’il y a de plus douloureux dans sa vie et d’en parler ouvertement. Les psychologues interviennent dans ce sens, afin d’accompagner leurs patients dans une prise de parole qui leur permettra de se libérer.

Si aujourd’hui l’efficacité de la psychothérapie est prouvée par de nombreuses études réalisées, il est néanmoins essentiel de comprendre en quoi une thérapie chez un psy consiste, quelles sont les méthodes pouvant être utilisées et quels bénéfices elle apporte avant d’en démarrer une.

Par ailleurs, si en ce moment vous traversez une période compliquée, si vous avez l’impression d’avoir besoin d’aide car vous sentez que vous souffrez, n’hésitez pas à faire le test ci-dessous qui vous permettra de savoir si vous avez besoin d’être accompagné par un psychologue et quel est le type de thérapie qu'il vous faut.

Cliquez ici pour faire le test "Ai-je besoin d'un psychologue ?"


Sommaire de l'article : 

  1. Qu'est-ce que la psychothérapie ?
    1. Sur quoi repose une séance chez un psy ?
    2. Les approches les plus courantes en psychothérapie 
  2. Psychothérapie : quels sont les bienfaits ?
    1. Les effets d'une psychothérapie
    2. A partir de quand faut-il envisager de consulter un psychologue ?

 

Qu’est-ce que la psychothérapie ?

La psychothérapie est définie comme « un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique ».

Pour le patient, la psychothérapie a pour principal objectif de favoriser « des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à affronter les difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de soutien ».

Tandis que la psychothérapie soigne les troubles grâce à une prise de parole, elle se distingue de la psychiatrie qui traite les troubles structurels d’une personne à l’aide de médicaments.

Si la psychothérapie est souvent perçue comme une aide apportée aux personnes atteintes de pathologies complexes, elle peut aussi accompagner les personnes souffrant de troubles plus « légers » qui cependant, ne leur permettent pas de se sentir bien dans leur peau et satisfaites de leur vie. Ainsi, la psychothérapie peut aussi bien traiter des problèmes liés à la gestion des émotions, d’un stress récurrent ou une phobie, comme les troubles liés à des traumatismes (TSPT), les comportements de dépendance affective ou les troubles liés aux relations toxiques avec manipulation mentale et violences physiques.

Sur quoi repose une séance chez un psy ?

Une psychothérapie se constitue de séances, plus ou moins nombreuses, entre un patient et un psychologue ou un psychothérapeute, durant lesquelles un lien se crée. Le nombre de séances dépend de la gravité du problème et du rythme auquel le patient avance.

Lorsqu’une personne décide de commencer une psychothérapie, elle fait le choix de réaliser un travail de transformation de soi, durant lequel des méthodes thérapeutiques pourront être utilisées pour l’aider, comme par exemple l’hypnose ou l’EMDR. Selon la problématique pour laquelle la personne vient consulter et ses besoins, la psychothérapie permet de déterminer la ou les causes de son mal-être, de déconstruire ses croyances limitantes ainsi que ses modes de fonctionnement, afin de retrouver un équilibre psychique, une bonne santé mentale. Elle permet ainsi, d’aider la personne à découvrir les raisons de sa détresse psychologique, mais aussi d’explorer des pistes qu'elle n'aurait pas envisagées seule.

Au début de la première séance, le thérapeute doit poser le cadre de la thérapie en expliquant au patient le déroulement des séances. Cela permet de créer un environnement sécuritaire et de confiance. Les objectifs de la thérapie sont également expliqués et compris, par le thérapeute comme par le patient.

La qualité de ce lien est fondamentale. Une alliance thérapeutique entre le patient et le psychologue qui évolue positivement, permet à ce dernier d’avoir accès à des informations précieuses, qui feront avancer significativement la thérapie. Le lien entre le psychologue et le patient concourt ainsi à l’efficacité de la thérapie. Au-delà de l’empathie dont doit faire preuve le psychologue à l’égard de son patient, le respect, la bienveillance et l’honnêteté sont des qualités indispensables pour la création et le maintien de l’alliance thérapeutique.

Les approches les plus courantes en psychothérapie

Même s’il existe de nombreuses approches en psychothérapie, les principales sont les suivantes :

L’approche cognitivo-comportementale :

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC), permet notamment de soigner les troubles anxieux, la dépression, la dépendance affective, les phobies, les troubles obsessionnels compulsifs (TOCs) ou encore les troubles du comportement alimentaire. Elle favorise la transformation des pensées, des comportements et des émotions en cherchant à comprendre le fonctionnement des comportements et à identifier les croyances limitantes du patient afin de les déconstruire. Pour le patient, bénéficier d’une TCC permet ainsi d’adopter des comportements plus adaptés, d’apprendre à mieux gérer ses émotions et/ou à remplacer ses croyances négatives et limitantes par de nouvelles croyances plus adaptées. Le psychothérapeute travaille sur une revalorisation du patient en l’aidant à prendre conscience de ses qualités et de son potentiel.

L’approche systémique :

Dans cette approche, le patient est soigné au regard d’un écosystème dans lequel il vit. Les thérapies systémiques peuvent être individuelles, c’est-à-dire, réalisées entre le patient et le thérapeute, familiales. Dans ce deuxième cas de figure, chaque membre de la famille est pris en charge dans l’objectif de traiter les dysfonctionnements relationnels qui perturbent l’équilibre psychique du patient témoin.

La thérapie interpersonnelle (TIP) :

Cette thérapie brève est principalement connue pour traiter les troubles de la dépression et les troubles bipolaires car elle se base sur les théories de l’attachement. Elle permet d’améliorer les comportements interpersonnels qui sont dysfonctionnels afin de traiter l’épisode dépressif du patient. La thérapie interpersonnelle part du constat que des relations interpersonnelles qui ne permettent pas au patient de trouver du soutien, sont liées à sa dépression.

La thérapie psychodynamique ou analytique :

Elle part du constat qu’une partie des problèmes vécus par le patient est créée à partir de conflits intérieurs, de schémas inconscients qui viennent l’empêcher de s’épanouir au quotidien. L’objectif de la thérapie psychodynamique est d’identifier et de comprendre quels sont les facteurs inconscients qui provoquent la souffrance ressentie par la personne afin de les traiter. Pour ce faire, le thérapeute peut recourir à de nombreux outils comme l’analyse des rêves, l'analyse des transferts par la projection de désir, la tenue d’un journal intime etc.

La thérapie humaniste ou existentielle :

Ce type de thérapie repose sur le fait que le patient a toutes les capacités de comprendre son mal-être présent et de trouver lui-même les solutions lui permettant d’aller mieux. Dans le cadre d’une thérapie basée sur cette approche, le thérapeute accompagne le patient a une prise de conscience de ses capacités. La thérapie humaniste ou existentielle permet ainsi d’apprendre à mieux se connaître par une exploration de ses difficultés personnelles.

Psychothérapie : quels sont les bienfaits ? 

Les bienfaits de la psychothérapie sont nombreux et ont été prouvés par plusieurs études réalisées au cours de ces dernières années.

Tout d’abord, la psychothérapie met fin à vos souffrances et c’est bien là sa mission principale. Grâce à l’emploi de méthodes thérapeutiques (hypnose, emdr, PNL, sophrologie, T.P.R.N etc.), elle permet de guérir de nombreux maux physiques ou psychiques.

Ensuite, la psychothérapie permet d’apprendre à mieux se connaître. En cherchant à comprendre d’où proviennent les souffrances, les ressentis négatifs et les comportements inadaptés, la psychothérapie permet de mettre en avant les modes de fonctionnement de chacun. Comprendre pourquoi vous adoptez un comportement plutôt qu’un autre ou savoir pourquoi vous réagissez de telle ou telle manière permet d’accepter pleinement votre individualité et ainsi, de vous épanouir dans l’environnement qui est le vôtre.

La psychothérapie permet également de vous aider à vous réaliser en opérant un travail sur les fondamentaux de la confiance en soi : l’estime de soi et l’amour de soi. Elle soutient les personnes qui font face à des changements particulièrement difficiles dans leur vie et les aide à mieux vivre ces périodes de transition.

Les effets d'une psychothérapie

Les effets de la thérapie peuvent être perçus à court, à moyen et à long terme. S’agissant d’un traitement en profondeur, les risques de « rechute » sont faibles car elle vise la transformation du patient. Ainsi, à court terme la psychothérapie permet à un patient :

  • D’être écouté activement sur ses problèmes.
  • De se sentir soutenu, tandis qu’il est facile de se sentir seul face à des difficultés.
  • D’avoir un problème clairement posé par un professionnel, ce qui facilitera sa résolution.

Sur du long terme, la psychothérapie permet notamment :

  • D’acquérir une meilleure confiance en soi.
  • De se responsabiliser pleinement et ainsi, de pouvoir réajuster les comportements faisant défaut dans votre vie.
  • De développer une écoute plus attentive aux autres, mais aussi envers soi-même.
  • D’apprendre à mieux mobiliser vos ressources personnelles pour faire face à des situations déstabilisantes et stressantes.
  • La disparition de vos troubles de la personnalité.

Au regard des bénéfices apportés aux patients, la psychothérapie c’est un peu comme un cadeau que l’on se fait à soi et pour soi, permettant l’atteinte d’un bien-être recherché.

Cliquez ici pour faire le test "Ai-je besoin d'un psychologue ?"

A partir de quand faut-il envisager de consulter un psychologue ?

Chaque personne réagit différemment face aux difficultés. Néanmoins, si vous constatez que vous avez des ressentis désagréables et qui nuisent à votre bien-être, il est important de savoir s’écouter. S’il est normal de connaître des phases passagères de tristesse, de colère ou de peur, ces émotions doivent vous interpeller quand elles durent trop longtemps et qu’elles provoquent en vous des réactions trop importantes: pleurs, troubles du sommeil importants, stress, crise d’anxiété, troubles du comportement alimentaire, problèmes de concentration, difficultés de communication, angoisse permanente etc.

Par ailleurs, il est particulièrement recommandé de se faire accompagner par un psychologue dans le cadre d’un accident ou d’un vécu traumatique comme une rupture amoureuse, le décès d’un proche ou encore un licenciement professionnel, si vous avez du mal à vous en remettre. Ces évènements marquent et peuvent avoir des répercussions insoupçonnées dans d’autres domaines de votre vie.

Quoiqu’il arrive, la consultation d’un psychologue doit se faire au moment où vous vous sentez prêt à discuter de ce que vous vivez ou avez vécu. Il est important également de prendre le temps de faire des recherches approfondies pour trouver le thérapeute qui vous convient, c’est-à-dire, celui avec qui vous vous sentez prêt à nouer une relation de confiance et à travailler, mais aussi d’opter pour la thérapie qui vous apportera les résultats désirés. N’hésitez pas également à poser des questions à votre psy, que ce soit sur ses méthodes ou des questions que vous pouvez avoir sur votre vie, votre personne. Il est essentiel de se sentir libre d’exprimer ce que vous avez envie pour vous libérer.