Acrophobie : 7 conseils pour surmonter votre peur du vide

Ne plus avoir peur du vide et des hauteurs est possible, grâce à quelques conseils permettant de se libérer de l'acrophobie

L’acrophobie est une peur incontrôlée face à la hauteur. Cette peur du vide se développe, le plus souvent, pendant l’enfance ou pendant l’adolescence. Toutefois, il arrive que cette phobie se manifeste après un événement traumatique, et ce, à n’importe quel âge. En France, on comptabilise entre 2 et 5% le nombre de Français qui souffrirait d’acrophobie. Pour vous aider à vaincre la peur du vide et des hauteurs, nous vous donnons 7 conseils pour surmonter l’acrophobie.

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Vous vous demandez si vous avez besoin d'un psychologue ?

Quelle thérapie est la plus adaptée à votre situation ?

Faites le test maintenant !

L’acrophobie c’est quoi ?

L’acrophobie signifie la peur du vide. Il s’agit d’une peur irrationnelle par rapport aux dangers réels présents, interprétés par la personne phobique.

Cette phobie courante se manifeste lorsqu’une personne se retrouve face au vide ou en hauteur. Elle peut être amplifiée si aucune protection entre le vide et la personne n’est présente.

L’acrophobie amène divers symptômes tels que :

  • La sensation de vertige,
  • Des tremblements,
  • La sensation d’être attiré par le vide,
  • L’impression de perdre l’équilibre ou encore, des bouffées de chaleur.
  • Cette peur panique face au vide procure des crises d’angoisse chez l’acrophobe.

Les crises de panique se retrouvent chez d’autres personnes souffrantes de phobies comme, par exemple, la grossophobie ou encore l’hypocondrie. La phobie du vide est parfois déclenchée à la simple idée de se retrouver en hauteur ou même par procuration lorsqu’une personne se retrouve dans une situation similaire sous les yeux de l’acrophobe.

Comme l’agoraphobie, la peur du vide peut inciter l’acrophobe à créer des situations d’évitement. Par exemple, l’acrophobe peut être bloqué face à la visite de certains monuments historiques, des randonnées en altitude ou encore être à proximité d’une côte escarpée.

À lire aussi : 30 phobies les plus originales : causes et solutions

D’où vient la peur du vide ?

Les causes de l’acrophobie sont nombreuses et peuvent provenir d’un traumatisme, de l’éducation, mais aussi d’un problème passé lié à des vertiges.

Le traumatisme peut survenir après une chute, par exemple. Si l’acrophobe est tombé de quelques mètres ou qu’une personne l’a poussé, alors il peut développer cette phobie.

L’éducation joue également un rôle important dans le développement d’une peur. Si, pendant votre enfance, vous avez entendu à plusieurs reprises des mises en garde face aux dangers du vide, alors vous êtes également plus favorable à développer l’acrophobie.

Si vous avez eu des problèmes de vertige, vous êtes également plus à même de développer l’acrophobie puisque vous allez anticiper de vous retrouver en hauteur.

Conseils : Comment ne plus être acrophobe ? 

Comme toutes les phobies, l’acrophobie peut être traitée afin de réduire les symptômes de l’acrophobe. Plus la phobie est diagnostiquée tôt à son apparition, plus il sera facile de la traiter et de s’en libérer. Voici quelques conseils pour vous aider à surmonter l’acrophobie :

  1. Déconstruire la peur du vide avec une thérapie
  2. Se confronter à sa peur avec les thérapies par exposition
  3. Faire des séances d’hypnose
  4. Travailler son équilibre
  5. Utiliser des techniques de relaxation
  6. Soigner ses maux avec l’huile essentielle
  7. Surmonter sa peur sur le moment

À lire aussi : Émétophobie : 10 conseils pour se libérer de sa peur de vomir

Conseil n°1 : Déconstruire la peur du vide avec une thérapie

Notre premier conseil pour lutter contre l’acrophobie, est de déconstruire votre peur du vide avec une thérapie.

Pour surmonter l’acrophobie, les thérapies cognitives et comportementales et l’EMDR sont idéales.

La thérapie cognitive et comportementale (TCC) met en évidence le comportement inadapté du patient, par rapport à une situation donnée. Cela lui permet d’en prendre conscience. C’est ainsi qu’il pourra alors s’en libérer.

La TCC se base sur l’apprentissage de comportements liés à de précédentes expériences. Les phobies apparaissent souvent après un fait traumatisant. Il est essentiel de découvrir et de comprendre cet événement traumatisant pour pouvoir ensuite traiter votre phobie. Par exemple, dans le cas d’une personne atteinte d’autophobie, l’événement traumatisant peut être les confinements à répétition pendant la pandémie de la COVID-19. Le fait d’avoir été seul pendant plusieurs mois a pu faire naître cette phobie.

La TCC favorise ainsi l’apprentissage de nouveaux comportements pour lutter contre les comportements inadaptés par la peur irrationnelle du vide. Le thérapeute et le patient vont travailler de pair pour construire une stratégie thérapeutique efficace.

L'emdr thérapie vise la désensibilisation et le retraitement de l’information par les mouvements oculaires. Elle est souvent utilisée après un événement traumatisant. L’EMDR permet de traiter l'acrophobie grâce à des mouvements oculaires de droite à gauche lorsque la personne phobique se concentre de nouveau sur l’événement traumatisant.

Cette thérapie est appréciée pour aider les personnes souffrantes de trouble anxieux suite à une situation traumatisante telle qu’un accident de voiture, un viol ou encore une catastrophe naturelle qui peut être à l'origine de la phobie.

L’EMDR vous permet de repenser au moment traumatisant que vous avez vécu et laisser venir vos émotions. Le thérapeute vous demande de suivre son doigt de gauche à droite et reproduit cette étape plusieurs fois. A chaque moment du souvenir, vous lui exprimez votre ressenti, vos émotions et vos sensations. Au fur et à mesure des répétitions, l’intensité de vos émotions va baisser, pour finir par disparaître.

Pour vaincre le vertige lorsque vous êtes acrophobe, l’EMDR est donc une excellente solution. Cette thérapie a déjà fait ses preuves sur plusieurs phobies notamment pour surmonter sa claustrophobie.

Conseil n°2 : Se confronter à sa peur avec les thérapies par exposition

Nous vous conseillons également de vous confronter directement à la peur du vide avec une thérapie par exposition. Pour vaincre une peur, il est souvent efficace de s’y confronter. Ainsi, vous allez comprendre comment elle survient et comment vous agissez face à elle.

L’aide d’un thérapeute est recommandée pour faire face à une phobie puisqu’il va vous aider à adopter des comportements plus adaptés lorsque vous vous retrouvez dans une situation inconfortable.

La réalité virtuelle est un excellent moyen pour surmonter l'acrophobie en s'y confrontant par une mise en situation, tout en étant dans un cadre sécuritaire : le thérapeute est là pour vous accompagner dans cette démarche.

Par exemple, si votre traumatisme provient d’une situation où vous avez traversé un pont qui était instable, alors il peut être intéressant de vous confronter face à votre peur des ponts. Vous allez donc vous retrouver, grâce à la réalité virtuelle, sur un pont pour analyser vos comportements et vos pensées. L’enjeu du psychologue est de changer vos pensées négatives et disproportionnées face à la situation en pensées plus objectives.

En étant confronté à votre phobie, vous allez développer de nouveaux comportements qui vous permettront de vaincre l’acrophobie.

Daniel Mestre, psychologue et responsable du Centre de Réalité Virtuelle de Méditerranée et créateur de cette thérapie explique que, pour soigner une phobie, il est intéressant de créer un environnement en adéquation avec la phobie du patient. Grâce à la réalité virtuelle, le patient est confronté à sa peur sans pour autant être dans une situation réelle. Pour en savoir sur la réalité virtuelle : cliquez ici

Dans une autre forme d'exposition, les techniques de méditation de pleine conscience sont également de plus en plus plébiscitées afin de traiter les troubles phobiques et les troubles anxieux.

La méditation de pleine conscience procure un état de calme et de paix intérieure. C’est ainsi que vous pourrez appréhender votre peur et vous en débarrasser. Cette forme de méditation vous procure un sentiment de bien-être grâce à l’éloignement de vos pensées qui parasitent votre esprit.

Cette technique est appréciée pour la relaxation, pour mieux gérer et accepter vos émotions face à votre phobie. La méditation de pleine conscience permet de se libérer de l’acrophobie puisqu’elle fait en sorte que la personne s’habitue à l’idée de devoir affronter sa ou ses peur(s).

Bon à savoir

Selon Eric Malbos, médecin psychiatre : « La réalité virtuelle affiche 80% d’efficacité, avec des bénéfices qui se maintiennent plus d’un an après le traitement. »

Conseil n°3 : Faire des séances d’hypnose

Le troisième conseil que nous pouvons vous donner est celui de réaliser des séances d’hypnose. L’hypnose joue un rôle majeur pour surmonter l’acrophobie.

Lorsque vous êtes placé en état d’hypnose, vous serez plus à même de recevoir de nouvelles formes de visualisation. Votre peur irrationnelle du vide peut ainsi être perçue différemment et l'hypnose peut vous aider à surmonter votre phobie. Tout comme l’arachnophobie, une personne qui a une peur bleue des araignées, aura du mal à visualiser une scène autrement. L’hypnose aide à soigner les troubles phobiques.

L’hypnose vous apprend à rééquilibrer vos sensations avec la réalité. Il s'agit d'un outil permettant au corps et au mental de réapprendre à réagir différemment dans certaines situations. Par exemple, l’hypnose va vous permettre de mieux gérer votre anxiété lorsque vous serez en haut d’une falaise.

L’objectif consiste à éduquer votre mental pour ne plus qu’il surréagisse et qu’il limite l’envoi de signaux d’alerte face au vide. Grâce à cette méthode, les signaux d’alerte de grand danger vont peu à peu disparaître.

L’hypnose permet de déconstruire ses pensées négatives. Pour l’acrophobe, le vide et la hauteur représentent un danger de mort. L’hypnose va donc travailler sur cette pensée négative pour la transformer en pensée positive. L’hypnose va réduire les symptômes de l’acrophobe, voire même les faire disparaître.

Bon à savoir

Pour vaincre une phobie, l’hypnose et les TCC sont les deux thérapies les plus efficaces.
 
L’hypnose permet de réduire un état anxieux, le stress ou la crise de panique.
 
La thérapie cognitive et comportementale soulage les personnes phobiques. Elle soulage le stress, les tremblements et l’angoisse.

Conseil n°4 : Travailler l’équilibre

Notre quatrième conseil pour vaincre l’acrophobie est de travailler votre équilibre. En effet, plus vous travaillerez votre équilibre et plus vous aurez confiance en vous face au vide.

Lorsque vous êtes en hauteur et que vous vous approchez du vide, vous avez cette sensation de déséquilibre et d’être attiré vers le vide. En travaillant votre équilibre, vous pourrez plus facilement vous raisonner à l’approche de ce risque.

Par exemple, si vous devez traverser un pont, votre peur du vide risque de surgir. Mais si vous savez que votre équilibre est maîtrisé alors vous pourrez plus facilement réussir à surmonter votre peur. D’autant plus, si vous avez réalisé des exercices d’équilibre tels que marcher sur une poutre, par exemple.

Pour bien maîtriser votre équilibre, il existe plusieurs exercices. Le premier est de maintenir votre équilibre en restant trente secondes sur votre pied droit puis sur votre pied gauche. Si cet exercice vous semble facile, vous pouvez le refaire en fermant les yeux.

Si vous êtes acrophobe, ces exercices vont vous permettre de vous rassurer et de vous montrer que vous êtes capable. Si vous avez un bon équilibre alors pourquoi tomberez-vous ?

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Vous vous demandez si vous avez besoin d'un psychologue ?

Quelle thérapie est la plus adaptée à votre situation ?

Faites le test maintenant !

Conseil n°5 : Utiliser des techniques de relaxation

Pour surmonter votre acrophobie vous pouvez également avoir recours à des techniques de relaxation. La clé de la réussite est d’en faire un peu tous les jours. En effet, pour avoir des résultats, c’est la répétition qui prime.

Le contrôle de sa respiration est sans aucun doute la technique de relaxation la plus connue. Pour ressentir un réel bien-être, il est recommandé de faire cet exercice pendant environ 10 minutes. Il consiste à inspirer lentement par le nez puis à expirer lentement par la bouche.

Vous allez ressentir la dilatation progressive de vos poumons et cette sensation d’apaisement.

La méthode Jacobson est également idéale pour se détendre et faire face aux peurs. Il s’agit d’une technique de relaxation progressive.

La méthode est assez simple puisqu’elle consiste à contracter un groupe musculaire pendant quelques secondes puis à le relâcher.

L’ensemble du corps doit être fait pour ressentir les bienfaits de l’exercice. En cas de stress ou d’anxiété important, cette technique est adaptée. Il s’agit d’une relaxation active ce qui permet d’occuper nos pensées pendant la réalisation de l’exercice.

A lire aussi : Sophrologie : 5 techniques pour se reconnecter à soi

Conseil n°6 : Soigner ses maux avec l’huile essentielle

Notre sixième conseil est d’utiliser des huiles essentielles. Elles sont reconnues pour apaiser les crises d’angoisse et apaiser l’esprit. Dans le cas de l’acrophobie, les huiles essentielles peuvent être un véritable allié pour se sortir de sa peur.

À la fois sur le plan physique et sur le plan mental, les huiles essentielles ont différentes vertus qui favorisent le bien-être des personnes. Les huiles essentielles améliorent la confiance en soi.

En fonction des huiles essentielles que vous utilisez, elles seront plus ou moins ciblées en fonction de leur propriété.

Prenons l’exemple de l’huile essentielle de lavande. Elle est reconnue pour apaiser le système nerveux. Pour lutter contre l'anxiété et le stress, l’huile essentielle de lavande est donc adaptée. Elle va apaiser et relaxer votre corps. Pour une meilleure efficacité, l’huile essentielle de lavande s’utilise en inhalation avec 2 à 4 gouttes d’huile dans un diffuseur.

L’huile essentielle de géranium rosat est également recommandée pour surmonter une phobie. En effet, elle est recommandée lors d’un stress important et de crises d’angoisse.

Elle peut être utilisée en olfaction, en diffusion ou en inhalation. De plus, pour apaiser vos maux, vous pouvez déposer quelques gouttes sur votre peau, généralement au niveau des poignets, ou sur votre oreiller avant de vous coucher.

Conseil n°7 : Surmonter sa peur sur le moment

Le septième et dernier conseil que nous vous donnons est celui de surmonter votre peur en étant face à votre peur, dès lors que vous vous sentirez prêt à l'affronter en situation réelle.

Lorsque vous vous retrouvez face au vide, votre anxiété monte et vous développez des crises d’angoisse. Pour vaincre votre acrophobie et lutter contre l’apparition des symptômes, vous pouvez réaliser quelques exercices lorsque votre peur survient.

La première chose à faire est de respirer lentement. En situation de stress, le rythme cardiaque accélère ce qui provoque souvent la sensation de suffoquer. Pour éviter cette sensation, nous recommandons d’inspirer et d’expirer calmement en prenant plusieurs secondes pour réaliser l’inspiration et plusieurs secondes pour expirer.

Cet exercice va vous détendre et baisser votre rythme cardiaque. Votre esprit va focaliser son attention sur autre chose que le vide qui est sous vos yeux.

Le second exercice qui peut vous aider en cas d’apparition d’une crise d’angoisse face au vide est de fixer votre regard. Pour éviter d’être attiré vers le sol, on ne regarde ni en bas ni en haut. Dans cette situation, fixer un point ou un objet au loin est la meilleure solution pour faire abstraction au vide.

Le dernier exercice que nous vous proposons est celui de marcher lentement. Vous allez avoir le sentiment de maîtriser la situation grâce à des pas lents et contrôlés. Les vertiges seront atténués en avançant en douceur.

À retenir

Si vous êtes concerné par l’acrophobie, il existe de nombreuses solutions pour s’en libérer.
 
Les TCC, la réalité virtuelle, la méditation ou encore le travail de votre équilibre sont des moyens pour s’en sortir face à l’acrophobie.
 
Pour prévenir les symptômes qui sont liés, vous pouvez également avoir recours à des techniques de respiration, à de la sophrologie et à la pratique du yoga.
 
En effet, ces activités vont favoriser votre gestion du stress et vous apaiser. Les crises d’angoisse seront donc diminuées et vous pourrez apprendre à gérer vos peurs.
 
Avec l’ensemble de ces conseils, vous avez, entre vos mains, de nombreuses méthodes pour faire face et vous libérer de l’acrophobie.

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter