Accueil / Phobies /

Thanatophobie : 10 clés ...

Phobies

Thanatophobie : 10 clés pour se libérer de la peur de la mort

L'âge, la culture, les événements de la vie... Autant de facteurs qui peuvent faire apparaître la thanatophobie. En France, 21 % de la population aurait peur de la mort. Découvrez ce qu’est cette anxiété de la mort, ses symptômes et ses impacts sur votre santé mentale. Nous vous donnerons également 10 clés pour apprendre à gérer la thanatophobie.

Photo de l'auteur de l'article

Rédaction par Margaux

Rédactrice web

9 min

Publié le November 3, 2023

Comment vaincre la thanatophobie ? 10 clés pour surmonter la peur de la mort

Ai-je besoin d'un psychologue ?

Vous vous sentez submergé par la peur de la mort ? Découvrez si un soutien psychologique peut vous être bénéfique. Ne laissez pas la thanatophobie gâcher votre vie, agissez dès aujourd'hui.

Image

Comprendre la thanatophobie

La thanatophobie est une peur intense et persistante de la mort ou de l'idée de mourir. Il s'agit d'une forme de phobie spécifique qui peut causer une anxiété significative et interférer avec la vie quotidienne d'une personne. Bien que l’angoisse de la mort soit une préoccupation naturelle, cette phobie est caractérisée par une crainte démesurée et souvent irrationnelle.
Les causes de la thanatophobie peuvent varier considérablement d'une personne à l'autre, car la perception de la mort est influencée par de nombreux facteurs personnels et culturels.
Certaines personnes peuvent développer une inquiétude intense liée à la mort suite à un traumatisme particulier. À titre d’exemple, les personnes ayant vécu une expérience de mort imminente ou qui ont perdu un être cher sont plus favorables au développement de cette phobie.
Les troubles anxieux et certains problèmes de santé mentale comme la dépression peuvent également susciter cette angoisse. Par ailleurs, des changements biologiques, notamment le vieillissement, peuvent aussi exacerber la crainte de la mort.
Les symptômes de la thanatophobie peuvent varier selon l'intensité de la terreur et le fonctionnement quotidien d'une personne. Pour savoir si une personne de votre entourage est touchée par cette anxiété de la mort, découvrez quelques-uns de ces signes :

  • La personne peut être constamment préoccupée par des pensées de mort (la perte, l’absence, les émotions en lien avec ce qui concerne la mort et ce qu’il y a autour)
  • Une anxiété intense ou une peur panique peut survenir à la simple pensée de la mort.
  • Des symptômes physiques d'anxiété peuvent se présenter, comme une accélération du rythme cardiaque, une transpiration excessive, des tremblements ou un essoufflement.
  • Il peut y avoir une réticence ou une appréhension à participer à des activités qui sont perçues comme potentiellement dangereuses.
  • Des troubles du sommeil, cauchemars ou insomnies liés à la crainte de mourir peuvent être constatés

Le saviez-vous ?

Quelle est la différence entre la thanatophobie et la nécrophobie ? Le premier est une angoisse de la mort, une peur de la perte alors que le second est une crainte obsédante de se retrouver face à un cadavre, un corps inanimé ou tout objet et lieu en rapport avec la mort. A titre d’exemple, un thanatophobe peut se rendre dans un cimetière tandis qu’un nécrophobe n’y parvient pas.

10 clés pour surmonter la peur de la mort

La peur de la mort est naturelle. Néanmoins, lorsque cette crainte devient obsédante, elle peut se transformer en une véritable phobie et entraver votre capacité à vivre pleinement. Pour réussir à y faire face et à mieux gérer cette inquiétude, il est essentiel de mettre en oeuvre quelques stratégies clés. Voici donc 10 approches pour surmonter la thanatophobie :

  • Clé n°1 : Accepter sa peur et la comprendre
  • Clé n°2 : Rester ancré dans le présent
  • Clé n°3 : Avoir un soutien émotionnel
  • Clé n°4 : Remplacer ses pensées négatives en affirmations positives
  • Clé n°5 : Réduire l’anxiété avec la planification anticipée
  • Clé n°6 : Consulter un psychologue
  • Clé n°7 : Utiliser des techniques de relaxation
  • Clé n°8 : Avoir recours à la thérapie cognitivo-comportementale
  • Clé n°9 : Pratiquer la thérapie d’exposition
  • Clé n°10 : Surmonter un traumatisme avec l’EMDR

Clé n°1 : Accepter sa peur et la comprendre

La première clé pour surmonter la peur de la mort est de l'accepter et de la comprendre. Il est tout à fait naturel de ressentir de l'anxiété face à l'inconnu et la mort est probablement le plus grand mystère auquel un individu est confronté au cours de sa vie.
Certains tentent de fuir l’angoisse de la mortalité, mais pour la vaincre, l'acceptation et l'engagement sont indispensables.
L'acceptation de sa peur, ici, n'est pas une résignation, mais une reconnaissance de celle-ci et du fait que la mort fait partie de l'expérience humaine et de vie.
En vous engageant à comprendre votre peur, vous pouvez commencer à apaiser cette anxiété, à la gérer de façon plus saine et à atténuer l'emprise que l’effroi a sur notre vie.

Le saviez-vous ?

Il existe 3 étapes pour accepter sa peur :

  1. La reconnaissance : elle vous permet d’admettre vos sentiments envers vous-même.
  2. La compréhension : vous cherchez à comprendre l’origine de votre crainte et pourquoi elle existe.
  3. L’acceptation : vous acceptez que cette peur fasse partie de votre vie.

Clé n°2 : Rester ancré dans le présent

La deuxième clé pour traiter la thanatophobie est de rester ancré dans le présent. Certaines phobies et tout particulièrement celle de la mort, sont alimentées par l'anxiété d'anticipation, c’est-à-dire le fait de s’inquiéter pour l'avenir.
Cette anticipation détourne les personnes de l'ici et maintenant, leur faisant manquer les joies et les expériences du moment présent. En apprenant à rester ancré dans le présent, elles peuvent apaiser la terreur de mourir et réduire l'impact de l'anxiété d'anticipation.

Le saviez-vous ?

Il existe une technique pour s’ancrer dans le présent : la technique dite des 5 sens. Elle consiste à se concentrer sur votre environnement. Dès lors que vous vous sentez anxieux, prenez un moment pour identifier :

  • 5 choses que vous pouvez voir
  • 4 choses que vous pouvez toucher
  • 3 choses que vous pouvez entendre
  • 2 choses que vous pouvez sentir
  • 1 chose que vous pouvez goûter

Clé n°3 : Avoir un soutien émotionnel

Un soutien émotionnel peut jouer un rôle essentiel grâce à sa capacité d'atténuation de l'anxiété et de l'isolement souvent associés à l’appréhension de la fin.
Vivre avec la thanatophobie peut être accablant, d'où l'importance d'être entouré de personnes prêtes à écouter et à comprendre. Il peut s’agir de proches, d'amis ou même de groupes de soutien spécialisés.
La force et la compréhension tirées de ces relations peuvent aider à combattre le sentiment d'être seul face à la peur de la mort.

Le saviez-vous ?

L’association médiagoras offre la possibilité aux personnes anxieuses, qui souffrent de phobies, de se réunir pour échanger ensemble. Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Clé n°4 : Remplacer ses pensées négatives en affirmations positives

Remplacer ses pensées négatives par des affirmations positives est une stratégie puissante pour modifier son attitude face à la mort.
En effet, les personnes phobiques ont souvent tendance à se focaliser sur les aspects négatifs, instaurant ainsi un cercle vicieux qui alimente leur thanatophobie.
L'idée est de changer cette perspective : à chaque fois qu'une pensée négative ou qu'une phobie surgit, il est nécessaire de l'identifier et de la remplacer consciemment par une affirmation positive.
Cette pratique modifie progressivement le discours interne et la façon de percevoir la peur, permettant un rapport plus apaisé avec l'idée de la mort.

Clé n°5 : Réduire l’anxiété avec la planification anticipée

La planification anticipée peut jouer un rôle crucial dans la gestion de l'anxiété liée à la mort.
Mettre en place des dispositions pour l'avenir, comme un testament vivant ou une procuration durable pour les soins de santé, peut donner un sentiment de contrôle et contribuer au soulagement de l'anxiété.
Cela peut également aider à atténuer l’angoisse de l'inconnu, un des aspects les plus stressants de la thanatophobie.
Par conséquent, une gestion proactive du stress peut être réalisée en préparant des plans pour gérer l'imprévisible. Ce conseil permet de compléter les autres clés que nous évoquons tout au long de cet article afin de mieux maîtriser la gestion du stress face à la mort.

Clé n°6 : Consulter un psychologue

Consulter un psychologue est une étape fondamentale pour affronter et dépasser l’anxiété de la mort. Le recours à un thérapeute offre un cadre sécurisant pour explorer et traiter la peur de la mort.
Les conseils psychologiques permettent un accompagnement personnalisé, fournissant des approches thérapeutiques adaptées à la situation de chaque patient. Le thérapeute peut utiliser différents outils pour l’aider à comprendre et à gérer sa phobie de la finitude.
Le dialogue avec un professionnel de la santé mentale peut offrir de réelles avancées dans le processus de réduction de l'anxiété liée à la mort.

Clé n°7 : Utiliser des techniques de relaxation

L'utilisation de techniques de relaxation peut être une aide précieuse pour apaiser l'anxiété associée à la thanatophobie.
Des méthodes comme la méditation et la respiration profonde aident à calmer l'esprit et à détendre le corps, réduisant ainsi le stress et l'anxiété générale.
La méditation peut aider une personne à se concentrer sur le moment présent et à réduire ses pensées négatives, tandis que la respiration profonde peut avoir un effet calmant sur son système nerveux.
L'adoption régulière de ces techniques peut jouer un rôle clé dans la gestion de la peur de la mort, favorisant une relation apaisée avec cette inévitable réalité.

Clé n°8 : Avoir recours à la thérapie cognitivo-comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une forme de psychothérapie qui peut être extrêmement efficace pour traiter les phobies.
Cette approche se concentre sur les pensées et les comportements actuels, et sur la manière dont ils peuvent être modifiés pour aider à gérer la peur de la mort.
La TCC aide à identifier et à remettre en question les schémas de pensées négatifs, et à développer des stratégies de coping (également appelées stratégies d’ajustement) pour affronter et vaincre l'anxiété.
Avec l'aide d'un professionnel, la TCC peut apporter une réelle amélioration et libérer de la peur de la mort.

Clé n°9 : Pratiquer la thérapie d’exposition

La thérapie d'exposition offre un moyen efficace de se confronter directement à l’angoisse de mourir. A titre d’exemple, il peut s’agir d’exposer le patient à sa peur de la perte ou de le confronter à ses émotions en lien avec la mort et qui peuvent lui provoquer cette anxiété.
Dans ce type de thérapie, le patient est progressivement exposé à l'objet de sa crainte dans un environnement contrôlé et sécurisé. L'objectif est d'apprendre à gérer l’inquiétude et l'anxiété par l'expérience directe.
Au fur et à mesure des séances, il développe des techniques d'adaptation pour affronter ses peurs, diminuant l'intensité de l'anxiété. En confrontant activement ses angoisses plutôt que de les éviter, il développe une nouvelle perspective où les angoisses sont diminuées.

Clé n°10 : Surmonter un traumatisme avec l’EMDR

La dernière clé que nous évoquerons concerne l'EMDR, ou Eye Movement Desensitization and Reprocessing. Cette thérapie se révèle efficace pour surmonter les traumatismes liés à la thanatophobie.
L'EMDR utilise les mouvements oculaires pour aider l'esprit à traiter les souvenirs traumatiques, réduisant ainsi leur impact émotionnel.
Pour les personnes dont la peur de la mort est liée à une expérience traumatique, l'EMDR peut aider à reprogrammer ces souvenirs et à diminuer l'anxiété qui y est associée.

Le saviez-vous ?

Les personnes thanatophobiques peuvent surmonter leur peur de mourir grâce à l’EMDR qui va les aider à :

  1. Identifier et traiter les déclencheurs de leur phobie
  2. Modifier les croyances négatives
  3. Améliorer la gestion des émotions et les réactions physiques associées à la peur de la mort.

Quels sont les impacts de cette phobie sur la santé mentale ?

L’anxiété de la mort peut avoir des impacts significatifs sur la santé mentale d'une personne. En s'inquiétant excessivement de la mort, une personne peut ressentir un stress chronique et une anxiété persistante, qui ont un impact sur son quotidien. Ces impacts peuvent perturber l’équilibre mental et le bien-être général. Voici quelques impacts notables qui entravent la qualité de vie d’une personne :

  • Stress chronique : le fait de vivre constamment dans la peur de la mort peut conduire à alimenter un stress chronique. À long terme, ce stress peut entraîner des troubles du sommeil, une perturbation du système immunitaire, des problèmes cardio-vasculaires, et d'autres problèmes de santé.
  • Anxiété et dépression : dans certains cas, cette phobie peut mener à des troubles anxieux ou dépressifs. La peur constante de la mort peut devenir accablante et peut déclencher des épisodes anxieux aigus. Dans les cas extrêmes, cela peut déboucher sur une dépression.
  • Troubles de l'attachement : la peur de la mort peut entraîner des problèmes dans les relations personnelles. À titre d’exemple, une personne peut devenir excessivement attachée à ses proches par effroi de leur mort, ou au contraire éviter de tisser des liens par crainte de devoir faire face à une potentielle perte.
  • Évitement et isolement : pour gérer leur peur, certaines personnes peuvent commencer à éviter les situations qui leur rappellent la mort. Cela peut conduire à l'évitement social et à l'isolement, limitant les interactions sociales et exacerbant les sentiments de solitude et d'anxiété.

Le saviez-vous ?

Si vous avez été victime d’un traumatisme en lien avec la mort (perte brutale d’un proche, par exemple), le traumatisme et sa récupération peuvent, en fonction de votre vécu, être complexes et longs, car la thanatophobie peut entraver la guérison.

A retenir

Se libérer de la thanatophobie nécessite du temps, de la patience et une méthode adaptée à chaque individu. Voici les 10 clés qui peuvent être bénéfiques pour en sortir :

  • Clé n°1 : Accepter sa peur et la comprendre
  • Clé n°2 : Rester ancré dans le présent
  • Clé n°3 : Disposer d'un soutien émotionnel solide
  • Clé n°4 : Remplacer les pensées négatives par des affirmations positives
  • Clé n°5 : Planifier à l'avance pour réduire l'anxiété
  • Clé n°6 : Consulter un psychologue
  • Clé n°7 : Utiliser des techniques de relaxation
  • Clé n°8 : Bénéficier de la thérapie cognitivo-comportementale
  • Clé n°9 : Pratiquer la thérapie d’exposition
  • Clé n°10 : Surmonter un traumatisme avec la thérapie EMDR


Les professionnels de la santé peuvent vous aider dans ce cheminement en mettant en place des moyens dans le traitement de la thanatophobie. Ces différentes clés aident ainsi à transformer la peur paralysante de la mort en une acceptation plus sereine de l’inévitabilité de la vie.

Sources

“Comment gérer la peur de la mort ?” , 2016, RTL
Manuel pour en finir avec la mort avec Agnès Rouby , éditions Envolume, 2018

Besoin d'aide ?

Prenez rendez-vous gratuitement avec une conseillère e-santé pour être accompagné dans votre démarche

Photo d'Aurélie, conseillère e-santé
Photo de Jennifer, conseillère e-santé

Besoin de faire le point sur votre situation ?
RDV gratuit avec une conseillère e-santé

Prendre rendez-vous