5 bonnes raisons d'entamer une thérapie cognitivo-comportementale

Tout savoir sur la thérapie cognitivo comportementale pour mieux comprendre comment elle s'opère et quels sont les avantages des TCC

La thérapie cognitivo comportementale permet d’aider une personne à agir sur ses modes de fonctionnement ancrés en vue de l’aider à appréhender le réel et les situations problématiques auxquelles elle est confrontés. Vous avez tendance à avoir des comportements évitant lorsqu’il s’agit d’aller dans un espace clos ou de s’approcher du vide ? Votre anxiété favorise un comportement de repli sur vous-même ? Grâce aux TCC, le thérapeute vous accompagne à modifier vos comportements réflexes qui se sont installés en vous. Cette thérapie brève va remplacer vos pensées automatiques par de nouvelles pensées afin de ne plus avoir recours à un comportement évitant en cas de stress majeur. Cette approche permet aux patients l'apprentissage de nouveaux comportements, dans l'objectif de diminuer leurs souffrances. Voici quelques avantages des thérapies cognitives et comportementales, qui sont autant de raisons pour se tourner vers elles.

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Vous vous demandez si vous avez besoin d'un psychologue ?
Quelle thérapie est la plus adaptée à votre situation ?

Faites le test maintenant !

Qu’est-ce que la Thérapie Cognitivo Comportementale ?

La thérapie cognitivo comportementale est un modèle de thérapie qui s’appuie sur des modes cognitifs. Les modes cognitifs correspondent au mode de fonctionnement normal d’un être humain. Utiliser l’approche cognitivo comportementale permet de modifier le fonctionnement biaisé d’un patient. Le comportement d’un patient est expliqué grâce à la cognition.

Le thérapeute formule des hypothèses lors des premières phases de traitement qu’il va venir tester avec le patient à travers des outils et des méthodes.

La thérapie cognitivo comportementale vous permet de faire évoluer votre rapport face aux situations qui vous posent problème. Ainsi, grâce à cette méthode thérapeutique, vous pourrez plus facilement ajuster votre regard sur la situation et vous serez en mesure de mettre en place des nouveaux comportements pour lutter, par exemple, contre une peur ou un trouble.

La première étape de la thérapie cognitivo comportementale consiste à la mise en place d'un protocole d'auto-observation guidé, afin de mettre en lumière vos modes de fonctionnement en général et vos dysfonctionnements en particulier.

Le plus souvent, ce travail commence dès la rencontre entre le patient et le psychologue. Ensemble, ils vont accéder aux liens logiques et affectifs qui déterminent les réactions au quotidien.

Il s’agit dans cette phase de faire le lien entre les pensées, les émotions et les comportements impliqués dans le processus afin de déterminer les causes directes et indirectes d’un état ou d’une réaction source d’insatisfaction dans un contexte donné.

L’objectif de cette première phase de la thérapie cognitivo comportementale est donc de recueillir un maximum de données concernant la genèse des troubles et les automatismes du patient qui orientent ses comportements.

À la suite de cette étape, le thérapeute fait une première analyse de la situation afin de proposer un plan stratégique adapté aux objectifs qui ont été convenus entre le patient et le psychologue.

Bien que cela dépende des personnes, le nombre de séances minimum recommandé pour vaincre une dépression est d’environ 10 séances. Au contraire, pour surmonter un trouble anxieux, la forme la plus courte de thérapie cognitivo comportementale est de 4 séances. En fonction du patient et de la pathologie, vous verrez plus ou moins rapidement les bienfaits de la thérapie cognitivo comportementale.

La thérapie cognitivo comportementale est très efficace dans le traitement des phobies, de l’anxiété, des troubles alimentaires, des TOC ou encore de la dépression.

Se libérer et avancer avec une thérapie rapide !

Vous avez une problématique que vous n’arrivez pas à dépasser. Vous ne savez pas quoi faire pour y remédier et pourtant ce n’est pas l’envie qui vous manque. Vous avez pensé à entamer une thérapie mais vous n’êtes pas sûr. Vous n’avez pas envie de parler pendant des heures à un parfait inconnu et de revenir sans cesse sur le passé. Vous, ce que vous voulez avant tout, c’est une solution efficace et qui fonctionne rapidement pour avancer sur votre situation présente.

Voici ce que va vous apporter la thérapie digitale, sur la base des résultats constatés cliniquement chez nos patients ayant eu recours à la thérapie cognitive et comportementale.

Vous allez :

- Comprendre vos schémas de pensées et vous libérer de vos croyances limitantes
- Mettre en place des stratégies pour changer de comportement
- Obtenir un plan d’action précis et être l’acteur de votre changement
- Être dans un cercle vertueux et aller de l’avant rapidement

Démarrez une thérapie maintenant !

Pourquoi choisir les TCC pour se soigner ? Les raisons

La thérapie cognitive et comportementale aide des personnes à vaincre des pathologies ou des troubles personnels. Grâce à cette approche thérapeutique, les patients vont pouvoir sortir de leur souffrance qu’ils côtoient dans leur quotidien. Les avantages de la thérapie cognitivo comportementale sont nombreux. Découvrez les 5 raisons de choisir la thérapie cognitivo comportementale :

    Raison n°1 : Améliorer l'état du patient avec une approche fonctionnelle et appliquée
    Raison n°2 : Le patient comprend mieux le système dans lequel il se trouve
    Raison n°3 : La sphère cognitive est modifiée
    Raison n°4 : Le patient comprend ses émotions
    Raison n°5 : Le comportement biaisé du patient est travaillé

Raison n°1 : Améliorer l’état du patient avec une approche fonctionnelle et appliquée

La première raison d’entamer une thérapie cognitivo comportementale concerne l’état du patient. En effet, grâce à une approche fonctionnelle et appliquée, le patient peut voir son état de santé s’améliorer.

Le patient va voir des changements d’un point de vue émotionnel, cognitif et comportemental. Cela va l’aider à faire face à sa problématique à laquelle il est confronté au quotidien. Le patient et le thérapeute travaillent ensemble pour obtenir un réel mieux-être chez le patient. Pour cela, le psychothérapeute tente de comprendre les pensées dysfonctionnelles du patient. Ce sont ces pensées qui développent le trouble psychologique ou le trouble personnel du patient.

En travaillant sur les pensées, parfois irrationnelles, ressenties par le patient, le thérapeute aide son patient à mieux accueillir ses émotions et à mieux les comprendre pour savoir comment réagir dans une situation qui est source d’angoisse pour lui. Il va ainsi améliorer l’état émotif et lui permettre de s’adapter à diverses situations.

Prenons l’exemple d’une personne qui a vécu un accident de voiture et qui vit cet événement comme un traumatisme. Ses comportements et ses émotions sont modifiés dès lors qu’elle monte dans une voiture. Les flash-back de son accident peuvent ressurgir et ainsi orienter ses actions. Son niveau de stress va augmenter et provoquer, chez cette personne, des réactions parfois surdimensionnées causées par ses propres souvenirs. La thérapie cognitivo comportementale peut alors intervenir afin de modifier ces pensées et lui permettre de retrouver de la sérénité lorsqu’elle est passagère ou conductrice d’une voiture.

Lors de certains traumatismes profonds, il est parfois nécessaire d’avoir recours à la thérapie Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) ou encore à la thérapie avec des méthodes artistiques afin de rendre le passé moins douloureux. C’est le cas lors d’un deuil insurmontable ou pour vaincre une addiction

Les TCC en psychologie favorise donc le développement de nouveaux comportements qui viennent aider les patients dans leur quotidien et améliorer leur état grâce à des méthodes prouvées.

A lire aussi : Programmation neuro-linguistique (PNL) : méthodes et bienfaits

Raison n°2 : Le patient comprend mieux le système dans lequel il se trouve

La deuxième raison favorable à la thérapie cognitivo comportementale concerne l’environnement dans lequel le patient se trouve. La thérapie cognitivo comportementale lui permet de mieux le comprendre et de mieux l’apprivoiser.

La thérapie cognitivo comportementale a le même avantage que l'analyse systémique ou la gestalt thérapie, elle  permet de mettre en lumière les interactions du patient dans son environnement et elle lui permet de comprendre pourquoi il agit de telle sorte en fonction d’une situation précise.

Dans le cas d’un trouble déficit de l’attention (TDAH), la thérapie cognitivo comportementale est très adaptée. Les personnes souffrants de TDAH sont reconnues pour leurs hyperactivités et leurs comportements impulsifs. Lorsqu’un adulte souffrant de TDAH se met en colère, le schéma comportemental est le suivant : quelqu’un le pousse à bout, il s’énerve, il devient agressif. La thérapie cognitivo comportementale peut alors aider cet adulte à se maîtriser en modifiant son schéma par le suivant : l’indifférence (pour remplacer l’énervement), répondre et en parler (plutôt que devenir agressif)

Grâce à la thérapie cognitivo comportementale, le patient comprend ses agissements dans son environnement et il est en mesure de les modifier pour s’y adapter.

La thérapie cognitivo comportementale est un traitement personnalisé qui s’adapte aux patients et qui s’appuie sur des études scientifiques validées. Ainsi, les thérapeutes utilisent des outils, des questionnaires et un déroulement de la thérapie qui sont validés scientifiquement et qui ont déjà connus de nombreux bienfaits sur les patients.

A lire aussi : Thérapie Transgénérationnelle : Se libérer du poids du passé

Raison n°3 : La sphère cognitive est modifiée

Ensuite, le travail réalisé entre le patient et thérapeute sur la sphère cognitive fait également partie des raisons d’entamer une thérapie cognitivo comportementale.

Différentes techniques peuvent être mises en œuvre au cours d'une thérapie cognitivo comportementale, en fonction de la problématique du patient et des orientations privilégiées du thérapeute.

Il est souvent utile de se concentrer d’abord sur la dimension cognitive dans la mesure où l’évaluation biaisée d’une situation va avoir un impact direct sur la réponse émotionnelle et sur l’ajustement comportemental qui y sont associés.

La technique la plus souvent utilisée sur ce plan est celle de la restructuration cognitive, dont l’objectif est de mettre en évidence les cognitions biaisées et les pensées automatiques dysfonctionnelles qui participent à l’actualisation du trouble, avant de les discuter dans le cadre d’un questionnement mené par le thérapeute, qui aura pour but de les discréditer, par la mise en lumière de leurs limites, de leur caractère inadapté et de leurs conséquences négatives.

Il s’agira ensuite d’élaborer des pensées alternatives qui remplissent la même fonction de mise en sens de la situation considérée tout en étant plus adaptées à la réalité du contexte et au bien-être psychique du patient.

Enfin, on cherchera des solutions concrètes pour associer autant que possible ces nouvelles pensées au contexte auquel elles font référence, de manière à ce que le patient puisse y avoir accès aussi spontanément que possible au quotidien, et notamment en situation de stress.

Par exemple, dans le cas d’une dépendance affective, la thérapie cognitivo comportementale est très efficace. Cette pratique psychothérapeutique permet de cibler les croyances erronées qu’une personne dépendante a sur sa vie de couple, pour ainsi les modifier.

Bon à savoir

La thérapie par hypnose orientée cognitivo-comportementale est un modèle récent de psychothérapie brève. Comme la thérapie cognitivo comportementale, cette forme de thérapie se base sur des protocoles scientifiques.

L’hypnothérapie est reconnue comme étant le modèle d’hypnose le plus efficace en se basant sur le modèle de thérapie cognitivo comportementale.

Raison n°4 : Le patient comprend ses émotions

La quatrième raison de débuter une thérapie cognitivo comportementale est de mieux comprendre ses émotions.

Les techniques d’exposition comme outil thérapeutique classique en thérapie cognitivo comportementale, peuvent être considérées comme s’appliquant particulièrement à la dimension émotionnelle bien qu’elles conduisent également à des modifications comportementales et dans une moindre mesure à un recadrage cognitif.

Il s’agit concrètement de se laisser guider par le thérapeute dans une confrontation plus ou moins poussée au stimulus qui fait problème. Il peut s’agir d’un objet spécifique tel que la phobie des araignées, mais aussi la peur de prendre l’avion ou d’une situation donnée comme, par exemple, l’exposition aux autres en cas d’anxiété sociale.

Ces techniques sont particulièrement indiquées dans le cas de troubles anxieux et obsessionnels-compulsifs et visent à désensibiliser le patient via le mécanisme de l’habituation : être volontairement exposé à la menace perçue dans un état d’esprit propre à la démarche thérapeutique va permettre à l’organisme d’apprivoiser le stimulus redouté, idéalement au point de lui faire perdre, sur le long terme, son caractère anxiogène. Cette pratique psychothérapeutique permet ainsi de guérir d’une crise d’angoisse et de vaincre les attaques de panique.

Ce processus d’exposition doit être progressif et maîtrisé, et peut se réaliser en imagination grâce à la visualisation et à l’activation sensorielle, ou in vivo, c’est-à-dire en contexte réel. Il est également possible de recourir à des méthodes de respiration en complément afin d'être plus détendu et de mieux appréhender les techniques d'exposition.

Le modeling est une technique proche qui s’appuie sur l’apprentissage vicariant : le thérapeute réalise une démonstration en s’exposant lui-même au stimulus et le patient est invité à l’imiter, soutenu par cet exemple.

Les techniques d’exposition confrontent donc méthodiquement le patient aux émotions désagréables, voire insupportables liées au trouble, de manière à en faire diminuer l’intensité, voire à terme à les désamorcer complètement.

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Vous vous demandez si vous avez besoin d'un psychologue ?
Quelle thérapie est la plus adaptée à votre situation ?

Faites le test maintenant !

Raison n°5 : Le comportement biaisé du patient est travaillé

Le dernier avantage de la thérapie cognitivo comportementale, que nous évoquerons dans cet article, est le travail sur le comportement biaisé du patient.

Tout comme l'analyse transactionnelle, la thérapie cognitivo comportementale permet également de travailler la dimension comportementale, notamment dans le cas où les comportements personnels sont source de souffrance, et plus largement dès lors qu’un type de comportement dans une situation ou un contexte donné, participe à alimenter chez le patient un système de croyances et d’attentes qu’on cherche à remettre en question dans le cadre thérapeutique.

Le thérapeute a recours pour cela à différents outils comme des exercices pratiques personnalisés à réaliser en séance, chez soi ou en contexte, des mises en situation guidées et soutenues par le thérapeute ou encore des jeux de rôle adaptés.

En somme, vous apprendrez à diversifier vos réponses comportementales dans le contexte qui fait problème, et plus particulièrement à mettre en action des schémas comportementaux allant dans le sens d’une plus grande liberté individuelle et conduisant à davantage d’épanouissement personnel.

L’objectif de ces techniques est d’initier le changement par la voie comportementale, en partant du principe que tous les niveaux de fonctionnement (cognitif, émotionnel, comportemental) sont interconnectés. Une modification comportementale allant dans le sens des objectifs thérapeutiques, aura automatiquement des implications sur le plan cognitif à travers l’apparition de pensées congruentes au nouveau comportement, mais aussi sur le plan émotionnel avec notamment une diminution de l’anxiété et un renforcement du sentiment d’efficacité personnelle.

Par exemple, une fois que le comportement biaisé tend à disparaître, la personne peut retrouver une meilleure confiance en soi ainsi qu’une estime plus valorisante. Cela s’explique, entre autres, par la diminution de l’angoisse face à une situation qui favorise la prise de confiance en soi.

A retenir

L’approche cognitivo comportementale permet la résolution de problématique ressentie par une personne. Suivre une TCC est bénéfique pour soigner des troubles tels que l’anxiété, la dépression ou encore les phobies.

En créant une relation thérapeutique avec votre psychologue, vous apprendrez à modifier vos comportements automatiques et vos pensées irrationnelles pour faire face à une situation problématique.

Les raisons de choisir une thérapie cognitivo comportementale sont nombreuses grâce aux avantages qu’elle propose :

  1. L’état du patient est amélioré grâce à une approche fonctionnelle et appliquée
  2. Le patient comprend mieux le système dans lequel il se trouve
  3. La sphère cognitive est modifiée
  4. Le patient comprend ses émotions
  5. Le comportement biaisé du patient est travaillé

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter