TDAH : 16 signes caractéristiques qui doivent vous alerter

le tdah ou trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité se caractérise par une impulsivité, des difficultés de concentration, une hyper activité et bien d'autres signes à prendre en considération pour bien le diagnostiquer

Tandis qu’il toucherait environ 6% des jeunes et 3% des adultes, le TDAH (Trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité), reste encore un trouble peu connu et souvent mal diagnostiqué. Sensation d’agitation interne, incapacité à rester concentré et oublis très fréquents sont quelques-uns des symptômes en lien avec le trouble attentionnel qui peuvent parfois conduire la personne atteinte à mettre sa vie en danger. Afin de ne plus rester dans l’ignorance d’un trouble impactant tous les domaines d’une vie, voici les 3 signes caractéristiques qui doivent vous alerter en tant qu’adulte souffrant du TDAH ou en tant que parents.

Ai-je un TDAH ?

Vous pensez souffrir d'un TDAH ? Ce test vous permettra de répondre à vos questions.

Faites le test maintenant !

Le TDAH c'est quoi ?

Le TDAH n’est pas une maladie, mais un trouble neuro-développemental qui s’articule autour de 3 axes majeurs : l'inattention régulière, l'impulsivité et l'hyperactivité.

Les causes du trouble de l'attention ne sont malheureusement pas clairement identifiées, mais des études ont révélé que des anomalies cérébrales, en lien avec les neurotransmetteurs seraient impliquées dans le développement de ce trouble.

D’autres hypothèses avancent une naissance prématurée due à la consommation d’alcool et autres substances pouvant nuire au bon développement de l’enfant dans le ventre de sa mère, un poids à la naissance inférieur à 1,5 Kg ou encore, une infection cérébrale comme facteurs prédominant dans le développent d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Un enfant souffrant du trouble de l'attention rencontre notamment des difficultés scolaires. En effet, le trouble du déficit de l'attention implique très souvent un trouble de l’apprentissage qui se fait au niveau de l’écriture, de la lecture ou des mathématiques.

Les autres symptômes du TDAH rendent également la réalisation de ses devoirs compliquée. L’enfant a du mal à suivre les consignes demandées et sa peine à se concentrer ne lui permet pas, bien souvent, de les terminer. D’ailleurs, il préféra fuir cette activité, préférant celles qui ne lui demandent pas autant de concentration.

En classe, l’enfant semble parfois ailleurs, comme perdu dans ses pensées ou agité. Les oublis matériels sont fréquents et il se laisse facilement distraire par les stimuli de son environnement.

Pour l’adulte souffrant d’un trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité, le diagnostic peut être plus compliqué à faire que chez l’enfant, car les signes ou les symptômes sont confondus avec ceux d’autres troubles, comme par exemple la bipolarité, à cause d’une alternance entre les phases d’hyperactivité qui succèdent celles durant lesquelles, la personne va être un peu moins active.

D’ailleurs, lorsque les adultes viennent dans un premier temps consulter, leur motivation est souvent orientée vers la prise en charge d’un autre trouble, plutôt lié à l’anxiété, au stress ou à un état dépressif. Or, ces troubles peuvent être directement ou indirectement, liés à un trouble du déficit de l’attention non diagnostiqué, rendant alors les tentatives de traitement vaines, tant le diagnostic est incomplet.

Dans le milieu professionnel, l’épuisement lié à des difficultés de concentration, l’incapacité à organiser leurs pensées et leur impulsivité peut conduire les personnes souffrant d’un trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, à l’épuisement psychologique et in fine à faire un burn out.

Quels sont les différents signes du TDAH chez l'adulte et l'enfant ?

Parfois difficile à diagnostiquer, tant les symptômes ou les signes sont souvent le reflet d’autres troubles qui lui sont associés : trouble anxieux, dépression, trouble du comportement alimentaire, addiction… La prise en charge peut devenir un réel parcours du combattant pour les personnes qui en souffrent et leur entourage. Pourtant, certains signes sont particulièrement significatifs d'un trouble de l'attention

    1. Une hyperactivité
    2. Des difficultés à savoir gérer ses émotions
    3. Des difficultés à anticiper ses actions
    4. Une désorganisation générale
    5. Des difficultés à rester concentré sur une tâche
    6. Des difficultés à écouter quand une personne parle
    7. Une mémoire à court terme déficitaire
    8. De l'impatience
    9. Des troubles de l'humeur fréquents
    10. Une surexcitation
    11. De l'anxiété
    12. De la tristesse
    13. Des troubles du sommeil
    14. Des dépendances
    15. Des difficultés à nouer des relations sociales ou affectives durables
    16. Un trouble de l'apprentissage chez l'enfant

Signe n°1 : Une hyperactivité

Les personnes souffrant du trouble du déficit de l'attention ressentent une agitation interne et motrice. Il s'agit d'une des caractéristiques du trouble de l'attention.

Leurs pensées arrivent par flot et elles n’arrivent pas à les ordonner. Par conséquent, les personnes souffrants de ce trouble éprouvent des difficultés à sélectionner les informations pertinentes. De plus, leur envie de bouger est plus forte que tout ce qui les empêche de rester immobiles quelques instants.

L’hyperactivité du trouble du déficit de l’attention rend l’agitation inévitable.

Il est alors impossible, pour elles, de rester assises calmement en classe, lorsqu’il s’agit d’un enfant ou au travail pour les adultes victimes de trouble de l'attention. Elles ressentent un besoin régulier de se défouler. D’ailleurs, leur agitation motrice peut facilement se percevoir : jambes tremblantes, besoin de taper du pied au sol ou sur toutes les surfaces se présentant sous la main…

L’hyperactivité est donc souvent présente chez les personnes qui souffrent de ce trouble du déficit de l’attention.

Signe n°2 : Des difficultés à savoir gérer ses émotions

L'un des autres symptômes du TDAH que nous pouvons évoquer concerne les difficultés à savoir gérer ses émotions. 

Lorsqu’une personne souffre de trouble du déficit de l’attention, elle a tendance à être davantage débordée par ses émotions qu’une personne lambda. La frustration intense accompagnée d’émotions extrêmes fait partie du quotidien des adultes ou enfants atteints de ce trouble.

Ce trouble de l’attention s’installe chez une personne à cause d’un développement différent du cerveau qui s’occupe de la régulation du système émotionnel, mais aussi de la gestion des gestes et des paroles.

C’est donc par manque de recul sur ses émotions, que la personne qui souffre de ce trouble ne parvient pas à se contrôler et est confrontée à des impulsivités réactionnelles.

Les émotions s’abattent sur vous sans que vous ne puissiez les maîtriser. Cela provoque régulièrement des situations conflictuelles dans votre quotidien.

Il existe deux types d’émotions extrêmes. Le premier est dit actif. Elle comprend les pleurs incompréhensibles, des cris ou encore des coups de pieds. Le second est dit passif et concerne le repli sur soi d’une personne.

Signe n°3 : Des difficultés à anticiper ses actions

L’un des autres symptômes du TDAH que nous pouvons citer dans cet article concerne les difficultés à anticiper les actions.

La personne souffrant du trouble du déficit de l’attention n’a pas les aptitudes naturelles pour parvenir à analyser son comportement avant de passer à l’action. De la même façon qu’elle ne maîtrise pas ses actions, elle éprouve également des difficultés à maîtriser ses réactions.

Elle vit uniquement dans le présent sans penser aux conséquences qu’une action peut avoir dans son futur. Avec ce trouble, vous perdez le contrôle sur vos actes et c’est ce qui explique vos réactions parfois surdimensionnées par rapport à une situation.

En n’anticipant pas vos actions, vous favorisez l’agissement avant la réflexion. Cela peut être dangereux dans votre vie quotidienne puisque vous ne percevez pas les situations dangereuses.

Signe n°4 : Une désorganisation générale

Les difficultés d’organisation font partie des caractéristiques qui permettent de reconnaître une personne qui souffre de trouble du déficit de l’attention. Leur capacité d’adaptation se voit également impactée par ce trouble.

Ces difficultés s’expliquent par un trouble des fonctions exécutives. Autrement dit, ce sont les fonctions cognitives qui sont touchées et qui perturbent le processus de pensée. Les fonctions cognitives permettent de maintenir une harmonie dans la réalisation des tâches du quotidien.

Pour les adultes avec un trouble du déficit de l’attention, les difficultés d’organisation priment sur le manque d’attention.

Chez l’adolescent ou l’enfant, ces difficultés peuvent le conduire à des échecs notamment d’un point de vue de sa scolarité.

La désorganisation générale s’explique par :

    Danger de sous-estimer le temps : vous planifiez plus de choses, dans un temps donné, et vous ne parvenez pas à tout réaliser.
    Prendre trop de temps pour exécuter une tâche : vous manquez de perception du temps et prenez trop de temps pour réaliser une tâche.
    Choisir les mauvaises priorités : vous avez tendance à privilégier les tâches intéressantes plutôt que de faire une tâche que vous jugez ennuyeuse.

Bon à savoir

Les symptômes du TDAH apparaissent dès l’enfance. Selon le Manuel MDS, ces symptômes sont présents dès la naissance ou apparaissent peu de temps après, en général avant les 12 ans de l’enfant concerné. Pour que le diagnostic soit posé, les symptômes doivent se manifester dans au moins deux sphères de la vie courante : scolaire, loisirs, vie de famille, vie professionnelle.

Signe n°5 : Des difficultés à rester concentré sur une tâche

Les personnes atteintes du trouble de l'attention éprouvent des difficultés à maintenir une attention suffisante notamment lorsqu'il s'agit de rester concentrer sur une tâche particulière. Il s'agit de l'un des signes du TDAH.

Elles sont très facilement distraites, ce qui les fait passer d’une tâche à une autre sans pouvoir en terminer une. Ce symptôme peut, dans bien des situations, mettre la vie de la personne en danger.

Par exemple, vous pouvez commencer à préparer un repas, être rapidement distrait par quelque chose dans votre environnement et laisser votre préparation en cuisson. Vous allez alors commencer d’autres actions en oubliant complètement votre repas qui est en train de chauffer. A terme, cela peut conduire à un incendie.

Ainsi, à cause de leurs difficultés à rester concentrées, même les petites tâches du quotidien qui semblent anodines, telles que faire son lit, repasser ou encore cuisiner, demandent des efforts importants de concentration afin d’éviter le pire et cela les fatiguent beaucoup.

Apprendre à vivre avec un TDAH

Vite ! Vous ne tenez pas en place. C’est pareil pour votre attention, elle accroche aussi vite qu’elle décroche. Vous êtes impatient et impulsif ce qui a des conséquences sur votre vie professionnelle et vos relations. En marge, vous ne parvenez pas à faire ce que l’on attend de vous et vous en souffrez terriblement. Vous vous sentez différent et incompris.

Voici ce que va vous apporter la thérapie digitale, sur la base des résultats constatés cliniquement chez nos patients ayant un TDAH.

Vous allez :

- Apprendre à vivre avec votre TDAH
- Gérer vos émotions et canaliser votre activité mentale
- Obtenir plus de stabilité dans votre quotidien
- Prévenir la dépression ou les troubles anxieux

Démarrez une thérapie maintenant !

Signe n°6 : Des difficultés à écouter quand une personne parle

L’un des symptômes du TDAH est la difficulté à écouter lorsqu’une personne parle.

Par exemple, pour un enfant, dans le cadre de sa scolarité, il va éprouver des difficultés à écouter les consignes de son professeur. Dans le cadre familial, les parents vont devoir répéter la même chose très souvent pour que leur enfant souffrant d’un trouble du déficit de l’attention puisse le prendre en considération. Les familles avec ce trouble ont souvent recours aux cris pour faire comprendre un message à leur enfant.

La qualité des relations au sein d’une famille peut alors être impactée et l’enfant rentre en conflit avec ses parents.

Chez les adultes, les difficultés à écouter une personne se répercutent, bien souvent, dans leur travail puisque la concentration en rendez-vous, par exemple, ne sera pas optimale. Cette situation peut conduire une personne à ressentir de l’anxiété face à la peur de ne pas être à la hauteur. Ce stress provoque parfois des troubles du sommeil avec des insomnies à répétition.

Signe n°7 : Une mémoire à court terme déficitaire

La mémoire à court terme déficitaire fait également partie des signes du TDAH. Chez un enfant, cela peut avoir des répercussions sur son apprentissage puisqu’il ne va pas retenir ce qui est bien de faire et, à l’inverse, ce qui n’est pas bien de faire.

La mémoire permet, en effet, d’être capable de garder à l’esprit une information pour, ensuite, l’utiliser pour diriger ses actes. Une personne avec un trouble de l’attention oublie régulièrement les choses qu’elle doit faire.

C’est également cette perte de mémoire qui provoque leur désorganisation dans la vie quotidienne.

Les enfants et les adultes avec ce trouble sont souvent perçus comme des personnes qui agissent sans anticipation ni projection de leurs actes. Ils ont des difficultés à apprendre de leurs erreurs passées et ne parviennent pas à anticiper et à préparer des événements futurs.

Signe n°8 : De l'impatience

L’un des autres signes du TDAH que nous pouvons évoquer concerne l’impatience. En effet, les personnes atteintes d’un trouble attentionnel éprouvent des difficultés face à l’attente. Par exemple, dans un magasin, si l’attente à la caisse est longue, elles vont préférer partir plutôt que de patienter.

Il en va de même lorsque la personne souhaite se mettre en action ou pour prendre la parole, la personne ayant un trouble de l'attention ne peut pas attendre. Elle agit avec impulsivité, ce qui peut la mettre - là aussi - bien souvent en danger.

Elle adopte inconsciemment des comportements à risque comme, par exemple, développer une appétence pour la vitesse au volant, ou traverser à pied la route sans avoir pris le temps de vérifier si aucun véhicule arrive.

Si leurs gestes se font avec spontanéité, sans aucune réflexion, il n’en est pas moins de leur parole, souvent sans filtre. Ces manifestations viennent d’une défaillance de leur inhibition comportementale.

Signe n°9 : Des troubles de l'humeur fréquents

L’une des autres caractéristiques du trouble de l’attention concerne les troubles de l’humeur fréquents.

Le dysfonctionnement émotionnel peut expliquer les changements d’humeur d’une personne qui souffre de ce trouble de l’attention. Il fait également partie des signes du TDAH. Ce dysfonctionnement favorise l’apparition de troubles anxieux, d’état dépressif et des difficultés à contrôler ses émotions.

La mauvaise gestion de ses émotions entraîne, dans certains cas, les personnes à développer des troubles du comportement alimentaire pour compenser avec leurs émotions incontrôlables. C’est ce que l’on appelle manger ses émotions.

Les troubles de l’humeur sont donc fréquents puisque dès l’apparition d’une émotion, la personne n’est pas en mesure de la gérer et de l’accueillir. Cela provoque des changements d’humeur très rapides. Vous pouvez passer de la joie à la colère en une simple phrase prononcée par la personne en face de vous.

Signe n°10 : Une surexcitation

Pour identifier un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, la surexcitation d’une personne peut être une preuve qu’elle est touchée par ce trouble.

Une période de surexcitation est souvent observée chez un enfant ou un adulte atteint de ce trouble. On le remarque par une difficulté à se concentrer.

Cette surexcitation est difficile à gérer au quotidien puisque peu importe l’activité ou le moment de la journée, la personne être agitée. Cela implique des difficultés à rester au même endroit trop longtemps, des difficultés à entretenir des liens sociaux ou encore des difficultés à dormir.

Vous pouvez être en train de discuter avec une personne, et être agité pendant la discussion. Votre interlocuteur va avoir la sensation de vous ennuyer et que vous ne souhaitez qu’une seule chose : partir.

Signe n°11 : De l'anxiété

L’un des autres signes du TDAH est l’anxiété. Si vous êtes touché par ce trouble, vous avez tendance à développer des troubles anxieux généralisés (TAG) et à être stressé pendant vos journées.

Les personnes atteintes du trouble sont quatre fois plus susceptibles de souffrir d’un trouble anxieux généralisé au cours de leur vie contrairement à une personne sans trouble de l’attention. Les personnes dépressives et les personnes qui ont subi des violences au cours de leur vie sont plus à même de développer ce trouble de l’anxiété. Les traumatismes vécus pendant l’enfance favorisent également le développement de l’anxiété.

Les femmes sont, par ailleurs, cinq fois plus susceptibles que les hommes de développer des troubles anxieux généralisés en étant touchées par le trouble de l’attention.

Pour mieux vivre avec le trouble de l’attention et l’anxiété, il existe des solutions. N’ayez pas peur d’en parler avec votre médecin traitant.

Signe n°12 : De la tristesse

Le douzième signe pour savoir si vous êtes touché par un trouble de l’attention concerne la tristesse. Cette dernière peut conduire à développer une forme de dysthymie. Il s’agit d’un trouble de l’humeur défini par un état dépressif chronique.

La tristesse ressentie chez une personne atteinte du trouble de l’attention est liée à une accumulation de frustrations, d’échecs, de rétroaction négative et des contraintes de la vie. Dès la moindre contrariété, vous avez du mal à gérer vos émotions et la tristesse prend le pas sur vos émotions.

Cette tristesse répétitive amène la personne à ressentir de l’épuisement dans son quotidien et de l’épuisement au niveau professionnel. Cela entraîne même la personne à avoir une faible estime d’elle-même.

Signe n°13 : Des troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont très souvent constatés chez les personnes souffrants de trouble de l’attention. Elles ressentent des difficultés à s’endormir ou, au contraire, parviennent facilement à s’endormir, mais se réveille rapidement sans réussir à se rendormir.

Le trouble du sommeil et de l’attention sont liés au déficit du système dopaminergique.

Le sommeil est donc souvent altéré et cela explique les troubles de l’humeur que vous pouvez ressentir. Un mauvais repos favorise le stress et la mauvaise gestion de la contrariété. L’hyperactivité est un moyen pour contrebalancer le manque de sommeil d’une personne. Il est fréquent de voir une personne avoir les jambes qui bougent, faire des mouvements à répétition ou encore avec une motricité inhabituelle.

Signe n°14 : Des dépendances

On remarque également qu’une personne avec un trouble de l’attention développe plus facilement des conduites addictives.

Les facteurs psychologiques, génétiques et neurobiologiques influencent grandement les risques d’abus ou de dépendance. Les personnes ayant ce trouble sont davantage confrontées à un usage abusif de substance à partir de 17 ans. Il peut s’agir d’une dépendance à l’alcool, mais aussi d’une dépendance tabagique.

30 à 50% des adolescents abusant de substances ont un trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité.

De plus, on remarque également qu’une dépendance aux jeux vidéo est très fréquente pour les personnes atteintes du trouble.

Elles sont prédisposées à une consommation plus sévère et à des difficultés de sevrage plus importantes qu’une personne lambda. On note également que le cannabis est la substance la plus consommée chez les personnes hyperactives. Il permet de calmer son corps et l’esprit en consommant cette substance. Mais, lorsqu’elle n’aura plus d’effet sur la personne, l’hyperactivité reviendra de plus belle créant ainsi une dépendance.

A lire aussi : Addictions : Symptômes, causes, conséquences, traitements

Ai-je un TDAH ?

Vous pensez souffrir d'un TDAH ? Ce test vous permettra de répondre à vos questions.

Faites le test maintenant !

Signe n°15 : Des difficultés à nouer des relations sociales ou affectives durables

Le TDA avec ou sans hyperactivité éprouve des difficultés à nouer des relations sociales ou affectives durables.

Un manque de relations sociales entraîne un mauvais développement. Cela est d’autant plus impactant chez l’enfant puisqu’il a besoin de relations sociales pour se développer et se construire en tant que personne.

Ce trouble est associé à de l’impulsivité ce qui dégrade rapidement les relations avec autrui. Par exemple, votre impulsivité peut vous pousser à avoir des comportements violents ou des mots impactant vos relations tels que des insultes, par exemple.

Il vous arrive parfois de jeter un objet par terre parce que la personne en face de vous ne répond pas assez vite et que vous ne supportez pas cette attente. Vous agissez avant de réfléchir et c’est ce qui provoque la difficulté à avoir des relations sociales ou affectives durables.

Signe n°16 : Un trouble de l'apprentissage chez l'enfant

Pour savoir si votre enfant est touché par le trouble de l’attention, découvrez notre dernier signe qui est le trouble de l’apprentissage pendant l’enfance.

Environ 30% des enfants qui présentent un trouble de l’attention ont aussi un trouble de l’apprentissage. Cela prend sens dans la difficulté à se concentrer et donc à écouter les consignes. De plus, l’hyperactivité de l’enfant rend parfois difficile le fait de rester assis sur sa chaise pendant plusieurs heures.

L’anxiété peut alors surgir et provoquer chez l’enfant des difficultés à aller à l’école parce qu’il ne se sent pas comme tout le monde.

Les difficultés d’apprentissage chez l’enfant ne sont pas associées à un retard intellectuel ni à un handicap sensoriel ni à des conditions défavorables de l’environnement. Elles apparaissent bien souvent très tôt dans la vie d’une personne et interfèrent avec l’intégration scolaire et sociale et persistent souvent jusqu’à l’âge adulte.

A retenir

Le TDA avec ou sans hyperactivité se manifeste à travers plusieurs signes qui se retrouvent chez l'enfant ou chez l'adulte.
 
Parmi les principaux symptômes qui vont pouvoir vous aider à savoir si vous êtes touché par le trouble de l'attention, on retrouve : l'hyperactivité, le manque de concentration, la difficulté à entretenir des liens sociaux, des troubles du sommeil ou encore des troubles de l'anxiété.
 
Une fois que vous avez identifié votre trouble, des solutions s'offrent à vous pour le surmonter. Pour cela, vous pouvez faire appel à un psychologue qui vous accompagnera dans le choix d'une thérapie efficace pour en venir à bout de votre trouble.

 

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter