Devenez acteur de La Clinique E-Santé !

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Photo de Christèle Albaret
Accueil / TDAH /

5 conseils pour gérer so...

TDAH

5 conseils pour gérer son hyperactivité au quotidien

Les troubles de l’attention touchent un enfant sur vingt. Ce trouble peut autant être diagnostiqué chez les enfants que chez les adultes et être handicapant au travail ou à l’école. Ce trouble porte un nom : il s’agit du TDAH. Il en existe trois formes : une forme mixte (inattention, agitation et impulsivité), une forme avec une inattention prédominante et une forme avec une agitation et une impulsivité dominante. Dans cet article, nous nous attarderons sur l’une de ses formes qui est l’hyperactivité. Vous découvrirez les 5 conseils de La clinique E-Santé pour gérer son hyperactivité au quotidien.

Photo de l'auteur de l'article

Rédaction par La Clinique E-Santé

6 min

Publié le April 26, 2023 (modifié le January 29, 2024)

conseils pour gérer son hyperactivité et apprendre à vivre avec un hyperactif

Ai-je un trouble déficitaire de l’attention avec/sans hyperactivité ?

Vous vous interrogez sur votre hyperactivité ? Vous pensez être touché par le TDAH et vous souhaitez faire votre diagnostic ?

Image

Comment calmer un hyperactif ? 5 conseils

Gérer son hyperactivité au quotidien n’est pas une chose facile pour une personne hyperactive. Pour vous aider à vivre avec votre hyperactivité et améliorer votre quotidien, voici nos 5 conseils à mettre en place :

  • Conseil n°1 : Varier les activités
  • Conseil n°2 : Récompenser l’enfant hyperactif
  • Conseil n°3 : Organiser le temps
  • Conseil n°4 : Pratiquer une activité sportive
  • Conseil n°5 : Demander de l’aider

Conseil n°1 : Varier les activités

Le premier conseil que nous pouvons vous donner pour gérer son hyperactivité est de varier les activités. L’hyperactivité se définit par une agitation motrice et des comportements impulsifs qui provoquent des difficultés à se concentrer. Pour surmonter une hyperactivité et être davantage attentif au quotidien, changer régulièrement d’activité peut être un bon moyen pour vous captiver.
En variant les activités, vous allez réduire l’impulsivité de l’hyperactif, mais aussi augmenter sa concentration.
Par exemple, un enfant hyperactif peut apprendre à gérer son hyperactivité à travers des cours de danse ou encore de la musique. La danse va aider la personne agitée à harmoniser ses mouvements. Ainsi, ses comportements en société vont s’améliorer et permettre d’avoir des relations sociales stables. La musique, quant-à-elle, permet de travailler l’intégralité du cerveau en même temps. L’enfant hyperactif verra alors son attention augmenter grâce à cette activité.
Un adulte hyperactif peut apprendre à vivre avec son hyperactivité à travers des activités telles que le yoga, mais aussi le sport en pleine nature. Le yoga va apporter de la tranquillité à votre esprit et à votre corps. Le sport en extérieur (vélo, course à pied, marche…) va aider l’adulte hyperactif à dépenser son énergie.
A lire aussi : Haut potentiel intellectuel : 12 signes pour savoir si on est HPI

Conseil n°2 : Récompenser l’enfant hyperactif

Ensuite, le second conseil pour calmer une hyperactivité est d’avoir recours à un système de récompense. Vous connaissez sans doute cet adage “Tout travail mérite salaire”. Et bien, pour les hyperactifs il en est de même. Leurs efforts doivent être reconnus et valorisés.
Si vous souhaitez calmer un enfant hyperactif, apprenez à fixer des règles avec lui. Par exemple : “Marche calmement” ou encore “Dans cette pièce, tu peux parler doucement.” Si la règle a été respectée, c’est alors que vous pouvez procéder à la récompense en lui adressant un message verbalement. Vous pouvez également lui donner une récompense pour le motiver dans son apprentissage des règles.

Le saviez-vous ?

Les personnes atteintes de TDAH perçoivent régulièrement des altérations sensorielles et plus particulièrement une augmentation de la douleur. Les signes du TDAH et les symptômes de l’hypersensibilité peuvent être comorbides.

Conseil n°3 : Organiser le temps

Gérer son hyperactivité passe par l’organisation de sa journée. En effet, une personne remuante a besoin de cadre pour se contrôler et ne pas s’éparpiller au fil de sa journée.
Pour cela, vous pouvez établir un planning avec l’heure de lever, les choses à faire avant d’aller à l’école ou au travail, l’heure du coucher, etc. Privilégiez un emploi du temps visuel, car les personnes hyperactives ont rarement la patience de lire beaucoup.
Organiser votre journée avec un temps imparti vous aidera également à ne pas procrastiner. La notion de discipline chez les hyperactifs est déficiente, imposez des heures et des échéances à chaque tâche permet de donner un cadre à l’hyperactif.

Conseil n°4 : Pratiquer une activité sportive

Notre quatrième conseil pour aider un hyperactif est de pratiquer une activité sportive. En effet, le sport permet d’évacuer la pression et le surplus d’énergie dont vous faites preuve.
Votre instabilité psychomotrice peut s’installer avec des émotions fortes, un stress au quotidien ou encore avec une anxiété chronique. Le sport va alors vous aider à maîtriser les émotions que vous avez reçues au cours de votre journée et de les évacuer.
A lire aussi : 6 conseils pour se libérer de la charge émotionnelle

Conseil n°5 : Demander de l’aide

Pour faire face à une hyperactivité, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels de la santé. A travers des méthodes telles que la thérapie cognitive et comportementale, un psychologue pourra vous aider à apprendre à gérer votre hyperactivité au quotidien.
En demandant de l’aide à des spécialistes, vous éviterez de développer des formes graves liées à votre hyperactivité. En effet, celle-ci peut entraîner :


Vous pouvez également parler de votre trouble déficit de l’attention avec hyperactivité en échangeant avec l'association TDAH de France. Pour cela, cliquez-ici.

Le saviez-vous ?

7 à 9 % des enfants surdoués intellectuellement porteraient le trouble de l’attention avec hyperactivité.

Comment vivre avec un hyperactif ?

Que vous viviez avec un adulte ou un enfant hyperactif, le quotidien n'en reste pas moins éprouvant. Le sentiment d’impuissance face à cette hyperactivité est tel que vous ne trouvez pas le bon moyen pour vivre avec un hyperactif. Découvrez nos 3 conseils pour apprendre à vivre avec une personne hyperactive :

  • Avoir un bon dialogue avec l’hyperactif
  • Le motiver
  • Comprendre ses qualités

Conseil n°1 : Dialoguer

Le premier conseil pour vivre avec un hyperactif est d’entretenir un bon dialogue avec lui. Les hyperactifs sont sensibles aux mensonges et remarquent rapidement une habitude qui diffère du quotidien.
Qu’il s’agisse d’une relation amoureuse, familiale ou professionnelle, cohabiter avec un hyperactif demande de l’adaptabilité et de la compréhension. Pour avoir une bonne communication avec votre interlocuteur hyperactif, basez vos échanges sur l’honnêteté.
Un hyperactif est souvent peu confiant et il a une mésestime de lui. Un échange fluide et honnête facilitera l’hyperactif à prendre peu à peu confiance en lui et en vous.
De plus, pour communiquer efficacement, il est recommandé d’utiliser des phrases affirmatives. Préférez les phrases de type :

  • ”Je préfère que tu rentres à l’heure.”
  • ”J’aimerais que tu finisses d’abord cette tâche.”


Le subconscient du cerveau a tendance à ne pas retenir les négations. Les enfants touchés par le trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH) sont plus prédisposés à faire l’inverse de ce que vous leur demandez si vos phrases sont composées de négation.
Énoncer donc les règles de manière simple : “Dans la maison, tu peux marcher.”

Le saviez-vous ?

Entre 3,5 et 5,6 % des enfants scolarisés souffriraient de TDAH en France.

Conseil n°2 : Trouver des sources de motivation

Les personnes touchées par le TDAH ont un schéma de pensée exagéré et parfois irrationnel. C’est notamment le cas chez les personnes ayant un trouble déficit de l’attention avec une hyperactivité et qui sont influencées par des facteurs psychosociaux comme la dépression ou l’anxiété.
Une personne hyperactive a tendance à avoir ce schéma de pensée :

  • ”Je ne vaux rien.”
  • ”Je n’y arriverai jamais.”


Pour éviter ce mécanisme néfaste, vous allez devoir trouver des sources de motivation pour aider votre partenaire hyperactif et mieux vivre avec lui. Le dialogue et l’accompagnement seront deux ressources qui vous aideront dans votre quotidien puisque l’entourage joue un rôle majeur pour aider les personnes avec un TDAH.
Par exemple, vous pouvez l’aider en créant, avec l’hyperactif, une to do list. Celle-ci va l’aider à établir les choses qu’il doit faire dans sa journée. La personne hyperactive étant quelqu’un de visuel, le fait de voir les tâches écrites le motive à les réaliser une par une avec plus de tranquillité.

Ai-je un trouble déficitaire de l’attention avec/sans hyperactivité ?

Vous vous interrogez sur votre hyperactivité ? Vous pensez être touché par le TDAH et vous souhaitez faire votre diagnostic ?

Image

Conseil n°3 : Comprendre ses qualités

Pour mieux vivre avec un hyperactif, il est important de voir ses qualités. Certes, vivre avec une personne qui a une instabilité psychomotrice n’est pas une chose simple, mais cette personne regorge de qualités qui sont appréciables au quotidien.
Les personnes avec un TDAH ont des qualités telles que :

  • La curiosité
  • La créativité
  • Une facilité à être multitâche
  • Un sens de l’analyse


En prenant conscience des qualités de votre partenaire, vous l’aiderez à prendre confiance en lui et vous améliorez ainsi votre quotidien.

A retenir

Lorsqu’une personne est touchée par un trouble de l’hyperactivité, il n’est pas toujours évident d’y faire face. Pour améliorer votre vie quotidienne, il est possible de gérer son hyperactivité avec, par exemple, des activités qui stimulent la personne et lui permettent de dépenser son énergie ou encore de s’imposer une certaine organisation pour se concentrer davantage sur des tâches.
Si vous vivez avec un hyperactif, le dialogue est la clé pour vivre harmonieusement avec lui. En exprimant vos besoins de manière simple et claire, vous simplifiez sa compréhension de vos attentes. De plus, prendre conscience des qualités de la personne hyperactive avec qui vous vivez est essentiel pour lui donner confiance et l’intégrer pleinement dans votre quotidien.

Sources

Anne Charlet Debray,”Tous les enfants agités sont-ils hyperactifs ?” , Cerveau & Psycho, 2013
Vania Herbillon, “La maladie de l’inattention”, Cerveau & Psycho, 2011

Besoin d'aide ?

Prenez rendez-vous gratuitement avec une conseillère e-santé pour être accompagné dans votre démarche

Photo d'Aurélie, conseillère e-santé
Photo de Jennifer, conseillère e-santé

Besoin de faire le point sur votre situation ?
RDV gratuit avec une conseillère e-santé

Prendre rendez-vous