Devenez acteur de La Clinique E-Santé !

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Photo de Christèle Albaret
Accueil / TDAH /

8 conséquences du TDAH s...

TDAH

8 conséquences du TDAH sur votre vie d’adulte

Impulsivité, inattention, hyperactivité… Le trouble du déficit de l’attention assez bien décelé chez les plus petits passe parfois inaperçu chez les adultes.
Sous-diagnostiqué, ce trouble provoque pourtant de nombreux retentissements dans le quotidien de ceux qui en sont touchés, que ce soit dans les sphères personnelles, relationnelles ou même professionnelles.
En plus de la triade de symptômes que vous devez gérer au quotidien, savez-vous quelle est la réelle conséquence du TDAH sur votre vie ?
Découvrez dans cet article 8 impacts majeurs du trouble déficitaire de l’attention chez l’adulte.

Photo de l'auteur de l'article

Rédaction par La Clinique E-Santé

9 min

Publié le April 26, 2023 (modifié le November 13, 2023)

les conséquences du tdah sur la vie d'adulte

Ai-je un TDAH ?

Vous pensez souffrir d’un trouble du déficit de l’attention ? Vous avez besoin de faire le point sur votre situation ?

Image

Quels impacts le TDAH a sur votre vie ?

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurobiologique qui se manifeste au travers de trois grandes familles de symptômes : les signes d’inattention, d’hyperactivité et d’impulsivité.
Ces symptômes sont vécus souvent par cycles, et plus ou moins intensément selon les personnes. Si vous souffrez de TDAH, vous savez qu’ils vous accompagnent au quotidien, et vous avez appris à composer avec.
Cependant, ces signaux provoquent de nombreux retentissements dans votre vie, parfois même sans que vous ne vous en rendiez compte. En outre, le poids d’une conséquence du TDAH est souvent trop sous-estimé et il est important d’en prendre conscience pour pouvoir mesurer son réel impact.
À ce jour, les 8 conséquences du trouble déficitaire de l’attention adulte les plus rapportées sont :

  1. Des difficultés relationnelles
  2. La chute de l’estime de soi
  3. Une qualité de vie perturbée
  4. Des difficultés d’organisation
  5. Une mauvaise gestion financière
  6. Du stress et un risque de burn out
  7. Des conduites impulsives et à risque
  8. L’émergence de troubles de l’humeur

Conséquence n°1 : des difficultés relationnelles

Les conflits relationnels constituent une conséquence du TDAH majeure. Vous avez du mal à maintenir des relations sociales et professionnelles stables à cause de votre trouble.
En effet, la difficulté à garder une attention soutenue rend compliqué les échanges et les conversations avec autrui. Malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à rester focalisé et concentré sur le sujet de la conversation et votre interlocuteur s’en rend parfois compte, ce qui peut mener à des tensions.
Vos relations professionnelles et intimes sont souvent impactées : votre entourage vous reproche de ne pas prêter attention au détail, de prendre des décisions trop rapides ou d’avoir des comportements impulsifs et inappropriés. Vous finissez par éprouver un réel stress au travail ou à la maison à cause de ces conflits.
Vous ressentez que votre entourage ne prend pas réellement en compte l’impact de votre trouble et cette incompréhension vous pousse à adopter un certain repli social.
Pour rétablir la communication dans votre couple, avec vos amis ou au travail, il est important de demander du soutien et de réaliser un travail d’équipe pour retrouver un équilibre et ne plus souffrir de cette conséquence du TDAH !

Conséquence n°2 : la chute de l’estime de soi

Connaissez-vous l’auto-sabotage ? L’art de faire le contraire de ce qui est bon pour vous est une conséquence du TDAH très commune.
En effet, les difficultés que vous pouvez éprouver à la réalisation des tâches quotidiennes et à l’atteinte de vos objectifs peuvent peser sur votre estime de vous à la longue. Vous vous sentez de moins en moins capable d’accomplir des tâches, même les choses qui vous paraissent les plus simples, et votre amour-propre en prend un coup.
Les frustrations et la déception de soi-même font naître un sentiment d’échec et de dévalorisation en vous, que vous nourrissez en continuant à vous auto-saboter : vous ne prenez plus soin de vous, vous annulez des projets, etc.
C’est alors un réel cercle vicieux qui s’installe en même temps que la faible estime de soi. Puisque vous vous considérez comme incapable, vous entretenez une image faussée et négative de vous.
Certaines personnes, dans ce cas, ont tendance à se sentir rejetées et s’isolent. C’est dans ces moments difficiles qu’il est utile d’avoir un soutien psychologique pour apprendre à gérer ses émotions et augmenter sa confiance en soi.

Conséquence n°3 : une qualité de vie perturbée

Lorsque l’on fait référence à une conséquence du TDAH il est fréquent de citer directement la qualité de vie. Le sommeil est souvent cité, au même titre que l’alimentation !
En effet, les difficultés liées au sommeil ou à l’alimentation sont parfois corrélées à certains troubles ou pathologies comme le trouble du déficit de l’attention, le surmenage professionnel ou la dépression.
Dans le cas du trouble déficitaire de l’attention, les liens sont directs : l’hyperactivité mentale et physique peuvent provoquer de réelles difficultés à l’endormissement, des insomnies, de l’apnée du sommeil et des réveils nocturnes. À terme, la fatigue passagère que vous éprouvez devient une fatigue constante.
En outre, l’alimentation est également liée aux comportements impulsifs et hyperactifs. Certaines personnes atteintes d’un TDAH éprouvent de réelles difficultés à contrôler leur appétit et à respecter des horaires de repas réguliers. Pour preuve, certains troubles alimentaires comme la boulimie ou l’anorexie sont plus fréquents chez les adultes atteints d’un trouble de l’attention.
Globalement, de nombreux aspects de votre vie, comme le sommeil et l’alimentation, sont impactés par votre trouble. Votre qualité de vie est perturbée, et vous êtes plus enclin à développer des mauvaises habitudes ou des troubles connexes.

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, on estime que 30 % des personnes qui souffrent de frénésie alimentaire (hyperphagie boulimique) ont un TDAH. Les conduites alimentaires et le trouble de l’attention sont étroitement liés.

Conséquence n°4 : des difficultés d’organisation

Le manque d’organisation est une conséquence du TDAH majeure. Si vous en souffrez, vous pouvez avoir de grandes difficultés à vous organiser, respecter votre planning et garder votre environnement ordonné.
Votre capacité à planifier et à organiser est directement liée aux fonctions exécutives de votre cerveau, qui sont perturbées par votre trouble. De ce fait, vous ne parvenez pas à vous organiser comme vous le souhaitez et vous cumulez les retards, les oublis et les erreurs en dépit de toute votre bonne volonté.
Les problèmes liés à un manque d’organisation peuvent être un vrai calvaire, puisqu’ils se répercutent sur votre vie privée, mais aussi au travail. Vous n’arrivez pas à gérer votre temps et à respecter vos délais, et vos performances sont impactées.
À la maison, maintenir un lieu de vie organisé et ordonné devient un réel challenge qui place votre cerveau en constante pression qui s’accumule et qui peut être une des causes de votre anxiété.
Heureusement, apprendre à s’organiser lorsque l’on a un TDAH est complètement possible ! Si vous vous sentez sous l’eau, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de la santé qui pourra vous guider vers de nombreux outils comme des méthodes de planification pour vous organiser au mieux.

Conséquence n°5 : une mauvaise gestion financière

Gérer votre argent est un véritable calvaire ? Sachez que c’est normal, et très fréquent, puisque c’est une conséquence du TDAH souvent rencontrée.
Le contrôle des dépenses, l’établissement et le respect d’un budget, l’épargne… La gestion des finances peut être extrêmement difficile à tenir pour les personnes atteintes de ce trouble, notamment à cause de trois principaux facteurs :
Les achats compulsifs : en manque constant de dopamine, votre cerveau vous pousse à prendre des risques financiers impulsifs pour le nourrir de cette dose de satisfaction éphémère.
Les oublis et retards de paiement : votre inattention au quotidien se fait ressentir également au niveau des paiements puisqu’il vous arrive d’oublier de payer des choses insignifiantes, mais aussi importantes comme les factures ou le loyer.
Le manque de repères visuels : parfois par évitement ou déni, vous n’avez pas de véritable vision ou contrôle sur l’état de vos finances. Vous pouvez alors dépenser aveuglément, parfois plus que ce que vous n’avez.
Les mauvaises gestions de vos finances peuvent entraîner de réelles difficultés financières allant jusqu’à l’endettement. Il est, cependant, tout à fait possible de rectifier le tir et d’adopter des conduites financières disciplinées et réfléchies notamment en adoptant des stratégies adaptées à votre trouble.

Conséquence n°6 : du stress et un risque de burnout

Le stress est une réaction de votre corps face à un événement inattendu ou jugé comme dangereux par votre cerveau. C’est une réaction tout à fait normale et utile dans certains moments, puisqu’il vous place en état d’alerte et disponible pour faire face à un danger. Cependant, il devient handicapant lorsque vous y êtes confronté tous les jours et provoque des effets néfastes sur votre corps.
Le stress est une conséquence du TDAH qui fait probablement pleinement partie de votre quotidien. En raison de vos difficultés à respecter les délais, à maintenir une attention soutenue et à organiser votre quotidien, vous accumulez les frustrations et la pression.
De plus, si votre trouble se ressent dans votre sphère professionnelle, vous êtes susceptible d’adopter un comportement adaptatif comme la surcompensation, la culpabilité de vous reposer ou d’imposer vos limites pour éviter les conflits. Tous ces efforts sont souvent soldés par des symptômes d’épuisement au travail appelé également burn out.
D’autres éléments liés à votre TDAH, comme la fatigue chronique ou une mauvaise alimentation peuvent être la source d’un stress important.
Toutefois, de nombreuses solutions existent pour combattre le stress durablement : la pratique d’une activité physique régulière, la mise en place de bonnes habitudes, des techniques de sophrologie ou de méditation… Les possibilités sont nombreuses, et savoir contrôler son hyperactivité permet de réduire instantanément les pics de stress !

Ai-je un TDAH ?

Vous pensez souffrir d’un trouble du déficit de l’attention ? Vous avez besoin de faire le point sur votre situation ?

Image

Conséquence n°7 : des conduites impulsives et à risque

Il est fréquent, chez tout le monde, de ne pas directement réfléchir aux impacts de ses actions. Mais ce trait peut encore plus se refléter chez vous, puisque c’est une conséquence du TDAH courante.
L’impulsivité est une des trois grandes catégories de symptômes du trouble de l’attention. Chez l’enfant, elle se manifeste par des comportements spontanés, non-réfléchis, parfois colériques, mais sans conséquences graves.
Cependant, l’impulsivité chez l’adulte peut prendre une tout autre dimension. En effet, elle peut conduire à des comportements nocifs comme :


Les addictions comportementales ne sont pas les seules, vous pouvez également devenir dépendant à un produit ou à une activité qui vous procure une stimulation rapide et immédiate : l’addiction aux jeux-vidéo, aux écrans, aux réseaux sociaux, l’usage excessif de drogue ou d’alcool, etc.
En réalité, ces comportements ont souvent une portée auto-thérapeutique : vous avez besoin de vous évader, de vous échapper et d’arrêter les pensées incessantes que vous envoie votre cerveau.

Le saviez-vous ?

20 % des patients vus en consultation d’addictologie sont porteurs d’un trouble déficitaire de l’attention.

Conséquence n°8 : l’émergence de troubles de l’humeur

Selon de récentes études, environ 30 % des personnes atteintes d’un trouble de l’attention et de l’hyperactivité connaîtront un épisode dépressif au cours de leur vie. C’est une conséquence du TDAH qui touche donc un grand nombre de la population et qui n’est pas à prendre à la légère.
Les troubles de l’humeur sont causés, entre autres, par une dérégulation émotionnelle à un moment donné. Cette dérégulation est caractéristique du trouble du déficit de l’attention, et c’est pour cette raison que l’anxiété, le stress, les troubles bipolaires et la dépression sont fréquemment diagnostiqués en parallèle.
En outre, la présence de comorbidités associées au TDAH comme les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), le trouble du spectre de l’autisme, la haute potentialité intellectuelle ou certains troubles de la personnalité est susceptible d’accentuer le risque de souffrir d’un trouble de l’humeur puisqu’ils augmentent généralement sa sévérité.
Pour se protéger de cette dernière conséquence, gardez en tête que des solutions au TDAH existent. Si vous souffrez de fortes ruminations à cause de votre hyperactivité, n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels de la santé.
À lire aussi : 5 étapes pour sortir de la dépression durablement et sans médicaments

A retenir

Le TDAH est un trouble neurologique qui touche de nombreux adultes puisqu’on estime que 50 % des enfants touchés par ce trouble continuent à subir ces symptômes tout au long de leur vie.
L’inattention, l’impulsivité et l’hyperactivité sont des signaux vécus au quotidien par les personnes qui en sont atteintes. De nombreuses personnes ont appris à vivre avec, et même à élaborer certaines stratégies pour les contrer.
Cependant, il est important de ne pas négliger les conséquences du TDAH sur votre vie si vous en êtes touché. C’est un trouble qui vous touche sur de nombreux aspects au quotidien : vos relations avec les autres, votre estime de vous, votre gestion de l’argent et plus globalement votre qualité de vie.
Pour ne plus avoir à subir ces impacts, n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels de la santé mentale qui pourront vous accompagner et vous aider à trouver les bons outils pour vaincre votre trouble.

Sources

Réflexion sur les liens entre trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et troubles des conduites alimentaires (TCA), Bertrand Welniarz, 2016
Le TDAH chez l’adulte et ses comorbidités, Isabelle Lafont, Psychotropes, 2015

Besoin d'aide ?

Prenez rendez-vous gratuitement avec une conseillère e-santé pour être accompagné dans votre démarche

Photo d'Aurélie, conseillère e-santé
Photo de Jennifer, conseillère e-santé

Besoin de faire le point sur votre situation ?
RDV gratuit avec une conseillère e-santé

Prendre rendez-vous