NOS PSYS
Featured Image

Stress au travail : les 6 signes qui doivent vous alerter

Publié le 11/10/21 17:21

S’il n’est pas rare de se sentir stressé de manière ponctuelle par rapport à votre activité professionnelle, celui-ci ne doit pas perdurer, au risque de vous sentir totalement surmené. Lorsque le stress au travail s’intensifie, il est important de détecter ses signes rapidement afin d’éviter tout risque d’effondrement : le burn-out.

Le stress au travail est un phénomène qui touche de nombreuses personnes, malgré les différentes mesures mises en place dans les organismes. Avec les nouvelles modalités de travail, à l’image du home office, qui s’inscrit progressivement dans les habitudes professionnelles, les limites entre la vie pro et la vie perso deviennent de plus en plus floues. Cela peut engendrer beaucoup de stress chez certaines personnes qui ne parviennent pas à trouver dans leur environnement personnel, une échappatoire à la pression au travail.

Dans un autre contexte, le stress au travail peut également être causé par une mauvaise ambiance ou des conditions de travail particulièrement difficiles avec des répercussions terribles comme le harcèlement moral par exemple.

Les effets du stress sur la santé mentale et physique sont nombreux et conduisent, lorsque cela devient trop important, à une mise en danger réelle. 

En vue de prévenir un éventuel épuisement professionnel, voici les 6 signes du stress au travail qui doivent vous alerter et quelques solutions qui vous permettront de mieux le gérer. Enfin, si vous souhaitez évaluer votre niveau de stress, n’hésitez pas à réaliser le test suivant qui vous donnera de précieux indicateurs sur l’impact de votre stress sur votre santé mentale.

Cliquez ici pour réaliser le test : "Suis-je stressé ?"


Sommaire de l'article :

  1. Stress au travail : quelles en sont les causes ? 
  2. Quels sont les signes d'un stress au travail ? 

Stress au travail : quelles en sont les causes ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer que vous soyez stressé.e par votre activité professionnelle, en voici quelques exemples :

  • Vous avez un poste à responsabilités qui nécessite d’être réactif et entraîne de votre part une hyper vigilance constante.
  • Vous avez un rythme de travail soutenu avec des horaires importants.
  • Vous connaissez une période de surcharge de travail où vous voyez les dossiers s’accumuler et les délais de rendus de projets se raccourcir.
  • Vous travaillez dans une ambiance pesante, vous rencontrez des difficultés relationnelles avec vos collègues ou avec vos supérieurs hiérarchiques.
  • Vous souffrez d’un manque de reconnaissance, de considération dans votre travail tandis que vous êtes une personne très investie.
  • Vous manquez de moyens matériels et/ou financiers pour réaliser les tâches que l’on vous confie.
  • Vous ne vous sentez pas en sécurité dans votre travail car vous avez peur de perdre votre emploi.
  • Vous craignez un collègue, un manager dont le comportement envers vous serait abusif.

Cette liste non exhaustive, est à intégrer dans votre processus de gestion du stress au travail, car elle peut vous orienter sur les axes à améliorer dans votre vie professionnelle et vous aiguiller dans une prise de décision telle que par exemple, une reconversion professionnelle.

Quels sont les signes d’un stress au travail ?

Le stress au travail peut se manifester physiquement mais aussi au niveau cognitif, tant il peut, dans ses formes les plus extrêmes, "paralyser" votre organisme. Il est donc essentiel de les repérer rapidement, afin d’éviter qu’il vous envahisse au point d’être victime d’un surmenage professionnel.

Vous souffrez de troubles du sommeil

Votre travail occupe toutes vos pensées, de jour comme de nuit et cela vous empêche de dormir. Si vous sentez que vous éprouvez des difficultés pour vous endormir ou que vous vous réveillez en plein milieu de la nuit en pensant directement à votre travail, sans que vous puissiez retrouver le sommeil, alors votre activité est devenue une source de stress.

Parfois, il arrive que certaines personnes rêvent également de leur environnement professionnel. Si cela peut arriver de manière ponctuelle parce qu’un événement particulier a eu lieu, comme par exemple, une promotion ou un changement de poste, il faut néanmoins rester attentif aux rêves à répétition portant sur la vie professionnelle. Cela peut être une manifestation de votre inconscient qui cherche à vous alerter d’un certain niveau de stress.

Vous pensez au travail dès que vous vous réveillez 

Lorsque vous vous levez le matin, la première chose à laquelle vous pensez est le déroulement de votre journée de travail. Vous avez beau avoir passé une nuit de sommeil, vous vous réveillez en ayant l’impression de ne pas avoir déconnecté de votre boulot, et vous pensez déjà à l’ensemble des tâches qui vous attendent. D’ailleurs, vous anticipez en organisant mentalement votre planning, de peur de manquer une réunion ou d’oublier de réaliser une tâche. Ces mécanismes peuvent s’opérer de manière inconsciente, parce que vous aimez tellement votre job que vous finissez par vous surinvestir ce qui peut provoquer en vous du stress.

Cependant, il existe également des situations où ces automatismes sont les fruits de souffrances au travail. En vous réveillant le matin, vous pouvez avoir la boule au ventre, la gorge qui se noue ou l’absence manifeste de toute motivation quant à partir travailler, dès lors que vous appréhendez votre journée.

Vous vous sentez épuisée psychiquement

Même s’il est vrai qu’une journée de travail, lorsque celle-ci a été productive, reste fatigante, l’épuisement psychique que vous pouvez ressentir dès lors que vous arrivez dans votre entreprise doit vous alerter. Si vous ressentez que vous avez du mal à vous concentrer, que vous avez l’esprit brouillé par des pensées envahissantes en lien avec vos missions ou encore plus simplement, que vous avez souvent envie de dormir tandis que vous êtes à votre bureau, alors vous souffrez d’un stress au travail.

Vous avez les nerfs à vif, vos émotions sont décuplées

Le stress au travail peut également se manifester par un changement d’humeur plus ou moins important qui peut s’expliquer par la pression que vous vivez en elle-même, mais aussi par la fatigue accumulée. Ainsi, lorsque vous êtes stressé.e, vous pouvez ressentir le besoin de vous replier sur vous-même, parce que vous avez du mal à supporter le contact avec vos collègues de travail, vous pouvez vous sentir plus irrité.e, vos réactions sont amplifiées.

Vous êtes souvent malade et enchaînez les arrêts maladie

Le stress entraîne, sur du long terme, des conséquences désastreuses sur votre santé. Lorsque celui-ci se manifeste, il incite votre corps, qui se met en alerte, à produire et à libérer deux hormones en grande quantité : l’adrénaline et le cortisol. Ces dernières vont alors respectivement augmenter votre rythme cardiaque, votre tension artérielle et ralentir vos mécanismes de défense immunitaire.

Ce mécanisme qui s’opère naturellement pour vous protéger d’un risque, d’un danger, vous plonge dans un état d'hypervigilance ponctuel. Lorsque le danger est passé, votre organisme se remet à fonctionner normalement et votre fréquence cardiaque diminue, entraînant ainsi une fatigue plus ou moins importante. Porté sur du long terme, le stress vient épuiser physiquement le corps qui voit ses ressources d’énergie diminuer, le contraignant ainsi à ne plus pouvoir se défendre face à aux virus. Vous développez ainsi plus de chances de tomber malade ou de vous blesser lorsque vous êtes stressé.e, plutôt que quand vous ne l’êtes pas.

Vous souffrez de douleurs physiques 

Le stress au travail peut également se manifester par des douleurs physiques, d’ordre articulaire par exemple avec des maux au dos ou des contractures musculaires, mais aussi par des migraines. Ainsi, si vous sentez en fin de journée que vous avez mal à la tête, avec une sensation de pression, cela peut être le signe de tensions en lien avec le travail.

Cliquez ici pour réaliser le test : "Suis-je stressé ?"

Comment gérer le stress au travail ?

Si vous souffrez de stress au travail et que ce dernier s’intensifie ou perdure, il est important de lever le pied et de prendre du recul pour analyser votre situation. Le stress au travail peut mener à l’épuisement professionnel. Il existe plusieurs solutions qui peuvent être mises en place suivant l’intensité de votre stress et le contexte dans lequel il se manifeste.

Séparez votre vie professionnelle de votre vie personnelle

S’il s’agit d’un conseil qui est souvent évoqué lorsque le sujet du stress au travail est abordé, celui-ci demeure difficile à mettre en place, tant la société actuelle pousse les individus à la productivité. Néanmoins, il est important de prendre régulièrement de la distance avec votre environnement de travail, et ce, même si vous êtes convié.e.s à tous les afterworks. Cette séparation vie privée / vie pro peut se faire à différents niveaux :

Ne répondez pas aux messages pendant vos moments de pause

Durant les week-ends et les vacances, coupez votre téléphone professionnel ou si vous n’en n’avez pas, bloquez les notifications en lien avec les applications de travail et votre boîte mail. Même s’il est très tentant de répondre à un mail ou à un sms de son patron, de son manager ou d’un collègue parce que « ça ne prend que 5 minutes », il est important de vous retenir de le faire afin que vous puissiez réellement déconnecter de votre vie professionnelle durant vos jours de congés. Cette règle est également applicable dès lors que vous avez terminé votre journée et que vous quittez votre bureau ou bien que vous fermez votre ordinateur si vous êtes en télétravail.

Outre le fait de vous protéger d’une éventuelle charge mentale envahissante, ce réflexe vous permet également de vous imposer avec respect, auprès de vos collègues et de vos supérieurs qui comprendront que vous posez des limites qu’ils ne doivent pas franchir.

Et si vous avez peur d’éventuelles remontrances de la part de votre supérieur hiérarchique, sachez que vous n’êtes absolument pas tenu.e de répondre à ses messages en dehors de vos heures de travail.

Très peu connu, le droit à la déconnexion est pourtant réel et inscrit dans le Code du travail depuis 2017, pour permettre aux salariés de mieux concilier leur vie pro et perso, sans que la direction de leur entreprise puisse le leur reprocher.  

Prenez du temps pour vous ainsi que pour votre famille

Même si tout se passe très bien dans votre entreprise et que l’ambiance est excellente, il est important de prendre du temps pour vous et de ne pas systématiquement accepter toutes les invitations. Vous avez le droit de refuser d’aller manger au restaurant ou de boire un verre après le travail avec un collègue quand vous n’en n’avez pas envie.  

Si ces conseils peuvent vous préserver d’un stress au travail, ils peuvent également aider à diminuer les tensions avant qu’elles ne deviennent trop importantes.

Mettez en place une routine « relaxation »

Toujours en lien avec la prise de temps pour prendre soin de vous, vous pouvez, si vous le souhaitez, mettre en place des activités favorisant la relaxation. Il peut s’agir d’une pratique sportive comme par exemple le footing qui permet d’évacuer le stress accumulé après une journée de travail ou de commencer votre journée de manière détendue car la course à pied permet au corps de libérer de l’endorphine (l’hormone du bien-être par excellence).

Mais il peut également s’agir d’autres disciplines, qui ne nécessitent pas autant d’efforts physiques, comme par exemple la relaxation guidée, la méditation et le yoga. Ces pratiques peuvent se faire grâce à l’accompagnement d’un professionnel certifié ou en autonomie avec l’appui de différents supports auxquels vous pouvez accéder facilement : vidéos, livres, etc.

Demandez de l’aide à des professionnels de la santé

Quand le stress au travail vous envahit, qu’il vous empêche de vivre une vie personnelle épanouie et/ou qu’il impacte votre santé physique, il est important de consulter un médecin qui pourra vous mettre en arrêt-maladie. Durant ce laps de temps, plus ou moins long suivant l’intensité de votre stress, vous pourrez prendre du temps pour vous, pour vous reposer et prendre du recul sur votre situation professionnelle afin de repartir au travail sur des bases plus saines.

Les arrêts de travail sont délivrés par le médecin généraliste qui va apprécier vos symptômes, vos ressentis, et évaluer l’impact du stress sur votre santé de manière générale. Une fois que cette évaluation sera faite, il pourra vous délivrer votre arrêt dont la durée peut varier. Si quelques jours peuvent suffire pour se sentir mieux, il est parfois plus judicieux de s’arrêter quelques semaines, afin que vous puissiez profiter pleinement de tous les bénéfices qu’un arrêt peut vous offrir dans le cadre d’un stress important au travail.

Enfin, selon les circonstances, vous pouvez également bénéficier d’un suivi psychologique, en démarrant une thérapie. Celle-ci permet de savoir comment gérer son stress ou de le faire disparaître et facilite l'identification de ses origines.