Hypersensibilité : 7 caractéristiques hors du commun

Les 7 caractéristiques de l'hypersensibilité pour mieux détecter un hypersensible

L'hypersensibilité est une caractéristique personnelle qui peut être assimilée à un trait de personnalité ou à un tempérament. S'il est admis que les hypersensibles ont une sensibilité sensorielle particulièrement développée, elles possèdent également de nombreuses autres caractéristiques qui font d'elles des personnes hors du commun : zoom sur 7 particularités.

 

Suis-je hypersensible ?

Vous pensez être plus sensible que la moyenne ?
Vous avez besoin de poser des mots sur votre personnalité ?

Faites le test maintenant !


Définition de l'hypersensibilité : être hypersensible, c'est quoi ?

L'hypersensibilité c'est une sensibilité supérieure à la norme, aux niveaux sensoriel et émotionnel.

L'hyperémotivité d'une personne se traduit dans tous les domaines de sa vie et plus spécifiquement dans les relations amoureuses, tant il s'agit d'une sphère qui laisse place à l'expression des singularités des partenaires. Souvent perçue comme un handicap pour ceux et celles qui en font l'expérience au quotidien, elle peut parfois être une source de souffrance, tandis qu'il est tout à fait possible de faire de son hypersensibilité une force

Une personne hypersensible va présenter une réactivité marquée aux stimulations sensorielles de tout ordre : les cinq sens peuvent être impliqués au point de concerner des stimuli qui passent inaperçus pour la majorité des personnes. Les personnes concernées par l'hyperémotivité auront également tendance à faire preuve d'une empathie plus développée que la moyenne, mais aussi à expérimenter au quotidien des émotions plus intenses et plus variées que la plupart des gens.

L'hyperémotivité renvoie également à des caractéristiques particulières sur le plan cognitif, avec une tendance marquée à la réflexion et à l'analyse ou l'auto-analyse et l'introspection qui occupent fréquemment une place importante pour ces personnes. Cette acuité peut notamment, dans le champ relationnel, être une source de souffrance, puisque les situations d'interaction sont appréhendées dans toute leur complexité avec la prise en compte de subtilités relationnelles parfois difficiles à vivre et à gérer émotionnellement.

Quels sont les différents types d'hypersensibilité ?

Une personne hypersensible peut ressentir deux types d’hyperémotivité à savoir l’hypersensibilité émotionnelle et l'hyperémotivité sensorielle.

L’hypersensibilité émotionnelle se définit par le fait de réagir de façon excessive aux stimuli émotionnels. En effet, cette réaction s’explique par le fait que la personne hypersensible appréhende le monde à travers ses émotions. Les ressentis et les perceptions sont ainsi décuplés chez les hypersensibles. L’hypersensibilité émotionnelle touche une personne sur cinq, soit 20% de la population mondiale.

L’hypersensibilité émotionnelle a souvent été perçue comme une fragilité, une vulnérabilité voire même de la faiblesse chez les hypersensibles. Elle rend les hypersensibles différents des autres personnes. En effet, leur sensibilité les rend réceptifs au monde qui les entoure et les rend empathiques. Les caractéristiques de l’hypersensibilité, que nous citerons ci-dessous, vous aideront à mieux comprendre les hypersensibles.

Une personne hypersensible peut également ressentir une hypersensibilité sensorielle. Ce type de sensibilité décuple les sens chez les hypersensibles. Par exemple, une personne hypersensible va avoir des difficultés à manger avec des personnes. Le bruit de mastication va la dégoûter. Autre exemple, si une personne hypersensible entend un coup de tonnerre, elle va avoir tendance à se boucher les oreilles et à vouloir se cacher. Les sens décuplés provoquent des réactions plus intenses chez les hypersensibles.

L’hyperréactivité sensorielle s’explique par le fait que le cerveau filtre et traite différemment les informations qu’il reçoit. Il se retrouve alors en surcharge et n’arrive plus à traiter les informations reçues. Les signes qui expliquent cette caractéristique de l’hypersensibilité sont les crises de colère, la création de comportements évitant ou l’absence de mouvement physique (la personne se fige).

Maintenant que nous avons vu les différents types d’hyperémotivité, découvrez les caractéristiques de l’hypersensibilité.

Les 7 caractéristiques d'une personne hypersensible

En dehors des principaux symptômes de l'hypersensibilité qui sont en lien avec la sensibilité sensorielle et émotionnelle, il existe d'autres subtilités de ce trait de caractère qui sont importantes à connaître pour mieux vivre son hyperémotivité.

Caractéristique n°1 : Vous êtes à la fois sensible et extraverti

La première caractéristique de l'hypersensibilité est que la personne est à la fois sensible et extravertie. Malgré ce qui est le plus couramment admis et ce que l'on pourrait avoir tendance à penser spontanément, l'hyperémotivité n'est pas systématiquement synonyme d'introversion, même si en effet 70 % des hyperémotifs tendent à être introvertis (Elaine N. Aron).

Les autres, les hypersensibles extravertis, constituent une part non négligeable de ce groupe et sont pourtant assez peu représentés et pris en compte vous pouvez avoir beaucoup d'amis, n'éprouver aucune difficulté à rencontrer de nouvelles personnes, et être à l'aise dans un groupe.

Il est possible que votre histoire personnelle vous ait soutenu dans cette dynamique et que vous ayez eu l'opportunité de trouver des ressources auprès de vos proches durant la première partie de votre vie, et ce indépendamment de votre hyperémotivité qui n'a pas constitué un obstacle à l'épanouissement de votre vie sociale.

Les autres sont certainement pour vous, une source de sécurité et de plaisir partagé, et à la différence de beaucoup d'hypersensibles introvertis, vous n'avez a priori aucun mal à vous investir pleinement dans votre vie sociale et à faire des activités collectives que les introvertis auraient tendance à fuir.

Lorsque votre personnalité se rappelle à vous en situation sociale, vous êtes également capable d'être en mesure de faire un pas de côté pour pouvoir vous préserver, en cas de stimulations cumulées ou trop envahissantes et susceptibles de vous mettre en difficulté sur le plan émotionnel.

Il est possible que vous ayez parfois besoin de vous retrouver isolé.e pour tempérer et calmer le rythme d'un quotidien très stimulant pour vous aux niveaux sensoriel et affectif.

Caractéristique N°2 : Vous pouvez être un hypersensible calme ou ambivalent

La seconde caractéristique de l'hypersensibilité repose sur le fait que la personne peut être calme ou ambivalent.

Selon certains auteurs, il existerait deux types d'hyperémotivité aux caractéristiques bien différentes.

Charles A. Nelson affirme ainsi que le cerveau comporte deux systèmes, l'un d'activation du comportement et l'autre, d'inhibition du comportement.

Le premier système se caractérise par l'élan vers l'action et les situations nouvelles :  il déclenche la curiosité, l'audace et l'impulsivité. Le second système vous rend attentifs à la possibilité d'un danger, vous place en état d'observation et de méfiance, inhibant l'action et tend, de ce fait, à vous freiner face aux situations nouvelles.

L'équilibre entre les deux systèmes crée la sensibilité. Cela implique également qu'il existe deux formes d'hyperémotivité : la personne hypersensible calme et la personne hypersensible ambivalent.

  1. Hypersensibilité calme : Elle concerne une personne qui est plus inhibée et moins dans l'action. Ici, la personne hypersensible est calme et posée, aspirant à une vie tranquille, ou pour le moins à un quotidien préservé d'un trop-plein de stimulations.

  2. Hypersensibilité ambivalente : Elle développe l'inhibition et le passage à l'action à des niveaux élevés et comparables entre eux : les personnes vont ici être à la fois curieuses et méfiantes, audacieuses et anxieuses, surexcitées et très sensibles à la déception. Avec ce type d'hyperémotivité, vous avez tendance à avoir besoin de réguler vos émotions plus souvent. 

Caractéristique N°3 : Votre relation à votre vie inconsciente est atypique

La troisième caractéristique de l'hypersensibilité est que votre relation à votre vie inconsciente est atypique.

On peut identifier des spécificités propres à l'hyperémotivité concernant le rapport des personnes à leur vie inconsciente.

Vous êtes capables de ressentir des degrés de stimulation qui échappent à la majorité des gens : lumières, sons ou encore sensations physiques par exemple.

Cela est dû au fait que chez vous, les informations entrantes reçoivent un traitement cognitif plus méticuleux que chez la majorité des personnes. Cette faculté hors du commun découle aussi de votre tendance à réfléchir davantage à tout ce qui vous entoure. Vous intégrez ainsi plus d'informations que la plupart des gens et ces dernières se réactualisent secondairement dans une vie inconsciente riche.

Votre hyperémotivité a également tendance à favoriser le traitement des informations minimales de manière semi-consciente voire inconsciente, ce qui vous permet d'accéder à une intuition extrêmement développée et expliquerait les dons spirituels qu'on associe parfois à l'hyperémotivité.

Par ailleurs, une personne hypersensible serait naturellement plus influencée par leur vie inconsciente que la plupart des gens, et lui attribue une «clairvoyance prophétique», puisque l'inconscient serait un réservoir de sagesse fondamentale, que nous devons découvrir et explorer.

Si vous vous sentez particulièrement intuitif, voire presque extralucide par moments, ce n'est donc pas un hasard.

Caractéristique N°4 : Vous vous pensez timide mais ce n'est pas le cas

La quatrième caractéristique de l'hypersensibilité est que la personne hypersensible se pense timide, mais ne l'est pas.

Il est souvent facile de confondre sensibilité et timidité.

Pourtant, la timidité correspond davantage à la crainte de ne pas être pleinement accepté et/ou apprécié, ce qui n'est pas spécialement une caractéristique de l'hypersensibilité. De plus, la timidité renvoie à des circonstances et n'est pas nécessairement un trait permanent, quand la sensibilité vous définit fondamentalement, en plus d'être une dimension héréditaire de la personnalité.

Cependant, il est possible que vous ayez pu souffrir ou que vous souffriez toujours de timidité, par rapport à la posture souvent inconfortable, de l'image que les sociétés se font des hypersensibles.

Tandis que la timidité en tant que trait pourrait avoir tendance à vous enfermer dans l'idée d'un manque à être, votre sensibilité fait de vous une personne aux spécificités multiples et précieuses. En somme, il s'agit de bien prendre conscience de vos forces et de la richesse de votre personnalité, et de ne pas vous laisser réduire à une impuissance ou à des fragilités qui peuvent parfois être associées au parcours de vie d'une personne hypersensible (par exemple la timidité).

À lire aussi : 4 conseils de psy pour savoir comment gérer son hypersensibilité

Caractéristique N°5 :  Vous tombez amoureux plus facilement que les autres personnes

La cinquième caractéristique de l'hypersensibilité repose sur le fait que vous tombez amoureux plus facilement que les autres personnes.

L'hyperémotivité peut parfois conduire les personnes à se dévaloriser parce que leur sensibilité peut les isoler et qu'elles ne se sentent pas toujours parfaitement en phase avec les attentes et idéaux sociaux et culturels. Cela conduit généralement à une estime de soi fragile.

Or, la recherche a montré que cette fragilité vous conduisait également à tomber plus facilement amoureux, que les autres personnes de votre entourage ayant une estime de soi dans la norme (E. Walster, 1965). 

Ainsi une personne hypersensible auraient davantage tendance à surestimer leurs partenaires dès le moment de la rencontre et à s'engager rapidement en relation amoureuse, parfois au prix d'échecs relationnels.

Même s'il serait abusif d'affirmer que toutes les personnes hypersensibles sont extrêmement ouvertes à la relation et qu'elles ont toutes des défaillances au niveau de leur estime d'elles-mêmes, les études laissent tout de même penser que ces effets jouent effectivement et se vérifient lorsque sont comparées une population d'hypersensibles et une population globale.

C'est donc une invitation aux personnes hypersensibles à prendre grand soin de leur amour d'elles-mêmes et de leur estime de soi qui, par les caractéristiques de l'hypersensibilité, sont susceptibles d'être éprouvés par l'expérience quotidienne.

À lire aussi : 4 réflexes à adopter pour vivre avec un hypersensible

Et si votre hypersensibilité était une chance ?!

Vous passez beaucoup de temps à analyser votre comportement et celui des autres. Alors que l’autre personne est déjà passé à autre chose depuis longtemps, vous repensez au ton sur lequel elle vous a dit une parole. Parce que vous êtes hypersensible, vos sens et vos émotions sont exacerbés, vous réfléchissez différemment. Vous avez peur de blesser ou d’être rejeté à cause de votre comportement. Vous êtes dans le trop mais vous ne pouvez pas vous en empêcher. Vous sentez bien que votre hypersensibilité pourrait être une force au quotidien mais vous n’avez pas encore trouvé les clés pour maîtriser ces émotions qui vous submergent.

Voici ce que va vous apporter la thérapie digitale, sur la base des résultats constatés cliniquement chez nos patients hypersensibles.

Vous allez :

- Accepter pleinement vos émotions et les transformer en potentiel
- Gérer votre stress, votre anxiété, votre mental pour être plus serein
- Vous affirmer auprès des autres et cesser de vous suradapter
- Faire l’expérience que votre hypersensibilité est une force

Démarrez une thérapie maintenant !

Caractéristique N°6 : Vous êtes hyper exigeant avec vous-même

La sixième caractéristique de l'hypersensibilité met en valeur votre façon d'être hyper exigeant avec vous-même.

Il est possible de considérer qu'il existe deux types de personnes hypersensibles, celles qui en font trop du point de vue de l'activité quotidienne en suractivant, voire sur-sollicitant, leur système nerveux et émotionnel (par exemple en s'investissant trop au travail ou en prenant des risques émotionnels et psychiques), et celles qui à l'inverse, ont tendance à se surprotéger alors qu'elles désireraient mener une vie plus riche.

En effet, avec l'hyperémotivité il n'est pas toujours simple de s'intégrer au sein des différents groupes qui font la société, et beaucoup ressentent le fait que leurs caractéristiques les rendent vulnérables et peuvent les conduire à un certain isolement.

Alors que les personnes en suractivation ont tendance à maltraiter leur corps et leur esprit à force d'exigences excessives, pour justement tenter de dépasser le sentiment de vulnérabilité ou de leurs différences, les personnes en surprotection se préservent physiquement et psychiquement de peur de se laisser déborder par les émotions et d'épuiser leur corps objectivement fatigable, dû notamment à l'excès de sensibilité sensorielle.

Il s'agit sans doute de trouver le bon équilibre entre ces deux extrêmes en acceptant d'intégrer le monde social pour pouvoir proposer en partage les richesses qui sont en vous, tout en vous ménageant et en vous accordant des temps de recul et de repos pour être efficace socialement et surtout apaisé.e émotionnellement.

Suis-je hypersensible ?

Vous pensez être plus sensible que la moyenne ?
Vous avez besoin de poser des mots sur votre personnalité ?

Faites le test maintenant !

Caractéristique N°7 : Vous souffrez d'hyperstimulation

La septième et dernière caractéristique de l'hypersensibilité que nous aborderons dans cet article repose sur votre souffrance d'hyperstimulation.

Dans des circonstances particulières de stress et/ou lorsque vous vivez une accumulation de stimuli externes (sensoriels, nerveux, émotionnels) trop difficiles à intégrer, votre système nerveux peut passer assez brusquement sur un mode qu'on peut assimiler à une posture défensive active sur le modèle "fuir ou combattre" : vous êtes placé en état d'alerte.

Vous pouvez alors connaître un certain nombre de symptômes témoignant de cette hyperstimulation (accélération de l’activité cardiaque et respiratoire, augmentation de la tension artérielle, dilatation des pupilles, augmentation de la transpiration, diminution de l’activité digestive...) et êtes confronté à un envahissement émotionnel parfois difficile à gérer (peur, tristesse, colère...) ainsi qu'à des manifestations de stress et d'anxiété.

Tout l'enjeu dans ces moments-là, est de parvenir à retrouver un état de stabilité nerveuse et émotionnelle. Vous pouvez pour réduire aussi bien la fréquence que la violence de ces moments d'hyperstimulation travailler à développer votre conscience corporelle (yoga, gym douce par exemple...) pour ressentir davantage ce qu'il se passe en vous et apprendre à identifier les sensations de tension qui précèdent immédiatement.

De la même manière, comme la dimension émotionnelle est une source de stimuli majeure si vous avez une hyperémotivité, il peut être utile de travailler autour de la conscience émotionnelle permettant de développer un rapport à vos émotions plus serein, en vous familiarisant avec leurs manifestations au quotidien, en les reconnaissant, en les accueillant et en apprenant à les apprivoiser.

Si vous vous sentez cependant trop envahi par vos symptômes que vous ne parvenez pas à maîtriser et à gérer votre hyperémotivité, si les moments d'hyperstimulation se multiplient ou augmentent en puissance, vous pouvez également solliciter l'aide d'un thérapeute, idéalement spécialisé dans les problématiques associées à 'hyperémotivité, qui pourra vous accompagner dans l'objectif de vous rapprocher d'un point d'équilibre au niveau psychosomatique.

Peut-on devenir hypersensible en développant des caractéristiques ?

Non, on ne peut pas devenir hypersensible car la personne disposant de ces caractéristiques hors norme naît avec.

En effet, on ne développe pas une caractéristique de l’hypersensibilité subitement. Elle apparaît chez une personne avant même sa naissance. Les hypersensibles acquièrent leur sensibilité in utero à travers les émotions maternelle et les stimulations sensorielles (musique, caresses…) que le bébé ressent lorsqu’il est encore dans le ventre de sa maman.

Après la naissance, vous pouvez voir rapidement si votre bébé développe des caractéristiques de l’hypersensibilité. En fonction de l’attention que vous lui porterez, à travers des échanges verbaux ou encore des chanson, par exemple, vous pourrez voir la façon dont il réagit avec les différents sens et voir ainsi se développer ou non son hyperémotivité. Il est à noter que si, pendant votre grossesse, vous avez vécu un traumatisme ou un deuil, cela exacerbe la sensibilité de votre enfant. Cette caractéristique de l’hypersensible s’explique par le fait que l’enfant est associé à des événements perturbants et pourra, de ce fait, être plus difficile à vivre. L’enfant ressentira davantage d’angoisse, de stress et développera, plus facilement, des crises d’angoisse.

Bien que les caractéristiques de l’hyperactivité se constituent pendant la vie intra-utérine, les hypersensibles développe leur trait de caractère de différentes façons. L’environnement de la personne joue un rôle majeur dans l’évolution de l’hyperémotivité. Son degré d’intensité se verra également impacté en fonction du cadre dans lequel la personne grandit.

L’une des premières caractéristiques que l’on remarque chez les hypersensibles sont leur nature à fleur de peau.

Les hypersensibles garde leur hyperréactivité toute leur vie. Si vous cherchez à la refouler, elle finira toujours par refaire surface et à être incontrôlable. Pour apprendre à bien vivre avec, le mieux est de l’accepter et de la comprendre. Ainsi, les hypersensibles apprennent à gérer les émotions et à en faire une force dans leur quotidien.

Certaines personnes ont des difficultés à gérer leur surplus émotionnel. Échanger avec un psychologue peut alors être un bon moyen pour mieux vivre avec ses émotions. Au fur et à mesure des séances, il va vous apprendre à accueillir votre différence et à l’accepter.

Si les personnes hypersensibles subissent leurs émotions, elles peuvent être plus à même de développer certains troubles comme, par exemple, des phobies et notamment la peur d’être seul, des troubles alimentaires, des formes de dépression ou encore une dépendance émotionnelle. Les personnes hypersensibles ont tendance à avoir une mauvaise confiance en eux et une faible estime de leur personne. Elles sont donc plus susceptibles d’être des personnes anxieuses et de laisser entrer des peurs dans leurs vies.

L’apparition de ces troubles est due à une surchauffe cérébrale qui rend l’hyperémotif dans l’incapacité de gérer ses émotions. Certes, il vit avec son hyperémotivité de sa naissance à sa mort, mais pour éviter de développer d’autres troubles (épuisement mental, abus de substance…), il est essentiel d’apprendre à gérer cette émotivité.

À retenir

Vous avez désormais en main les 7 signes vous permettant de mieux connaître les aspects les plus cachés de votre hypersensibilité. 

Si vous sentez que votre hypersensibilité vous limite dans votre vie personnelle et relationnelle, n'hésitez pas à vous faire aider par un professionnel afin d'être en mesure de mieux vivre vos émotions et d'apaiser votre relation au monde et aux autres. 

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter