THÉRAPIE
Featured Image

DÉPENDANT AFFECTIF : 5 conseils pour se libérer d'un manipulateur

Publié le 05/02/21 14:26

Qui n’a jamais entendu un proche répéter qu’il n’a jamais de chance dans ses relations, qu’il  n’attire que les manipulateurs en tout genre, les sociopathes ou les pervers narcissiques ? Peut-être même que c'est vous ? Vous avez remarqué au fil des années, que vos relations se répètent. C’est toujours le même schéma : Vous aimez plus que l’autre, vous donnez tout et malgré tous vos efforts et tous vos sacrifices, cette personne finit par vous trahir ou vous faire du mal. Si vous avez mis cela sur le compte de la malchance pour vous éviter une déception encore plus grande, vous avez récemment pris votre courage à deux mains et avez réalisé notre test sur la dépendance affective. Sans surprises, il vous indique que vous êtes dépendant affectif.

Vous comprenez, petit à petit, que votre perception de l’amour est biaisée et que cet ex inoubliable ou ce partenaire difficile, est en réalité un manipulateur qui s’amuse à combler votre faille affective quelques instants, pour servir ses propres intérêts, avant de repartir vers une nouvelle proie plus amusante.

Rassurez-vous, vous n'êtes pas seul(e) et en suivant quelques étapes importantes, vous pouvez vous libérer d'un manipulateur. Et si vous n'avez pas encore effectuer le test pour évaluer votre niveau de dépendance affective, n'hésitez pas à le réaliser dès après-en. Il vous apportera de précieux éclairages sur la façon dont vous vivez vos relations. 

Cliquez ici pour faire le test "Suis-je en dépendance affective ?"


Sommaire de l'article : 

  1. Dépendant affectif : ce qu'il faut savoir pour s'en sortir
  2. De la dépendance affective à l'emprise amoureuse
  3. Se libérer d'un manipulateur : les 5 conseils

 

Dépendant affectif : ce qu'il faut savoir pour s'en sortir

La dépendance affective est un trouble que l’on retrouve très fréquemment. Il s’agit d’un trouble de la personnalité dépendante qui se caractérise par une sorte d’addiction à toutes les choses qui peuvent venir combler le vide émotionnel que ressent la personne en souffrance au quotidien.

Cette dépendance affective se retrouve dans tous les pans de la vie d’un individu, qu’il s’agisse d’une addiction au travail, au sport, à de nombreux objets et à l’amour de l’autre.

Quelles sont les caractéristiques d'un dépendant affectif ? 

La première caractéristique d’un dépendant affectif amoureux, c’est sa façon de fusionner avec l’autre, au point de n’exister qu'à travers lui.

Ses relations amoureuses se ressemblent toutes : le dépendant affectif met son partenaire sur un piédestal, le couvre d’amour, d’attentions et le valorise à un tel point, que la relation devient très rapidement déséquilibrée. Par son comportement, le dépendant affectif devient alors victime de sa propre dépendance, puisqu’il ne reçoit jamais l’amour qu’il offre. Il est constamment dans l’attente et dans l’analyse, observe chaque geste qui pourrait annoncer un désintérêt de l’autre et interprète certains mots comme une fin programmée ou au contraire comme de grandes promesses.

Si jamais la relation est effectivement malsaine, et très souvent, le dépendant affectif n’y est pour rien, il s’y accrochera tout de même. C’est ainsi que le dépendant affectif est capable de pardonner l’infidélité, l’indifférence, la maltraitance, une relation avec un pervers narcissique et même une preuve flagrante de désamour de la part de son partenaire.

Le dépendant affectif pense pouvoir aimer pour deux quoi qu’il arrive et cette pensée n’est pas le fruit du hasard.

D'où provient la dépendance affective ? 

La dépendance affective prend généralement racine durant l’enfance. La personne n’a pas été, pendant sa petite enfance, rassurée en profondeur sur l’affection que lui portait son entourage. De ce fait, elle a développé une carence affective et à l'âge adulte, cela se traduit par un besoin d'être rassuré en permanence sur le plan affectif.

Lire aussi : Dépendance affective : 3 styles d'attachements qui la causent

L’émotion d’un dépendant affectif pèse donc très lourd dans son jugement et c’est pour cette raison qu’il reste dans des relations dysfonctionnelles ou malsaines quitte à en souffrir. Il répètera souvent “D’accord j’en souffre, mais je l’aime alors je vais jusqu’au bout” et c’est ainsi qu’il se retrouve à supporter une relation aux mains d’un manipulateur, d’un pervers narcissique, d’une personne violente ou infidèle. Son jugement sur sa relation n’est malheureusement pas objectif.

 

Les mécanismes du dépendant affectif

En plus de cette faille grande ouverte, la notion d’addiction à l’autre n’est pas qu’une métaphore : c’est une véritable addiction comparable à celle pour des substances illicites. En effet, le fait d’être dans une relation amoureuse déclenche le centre de récompense du cerveau, tout comme la consommation de drogue. Certaines drogues produisent une libération accrue de dopamine, inondant le cerveau de quantités anormales de cette substance de bien-être. Pour le dépendant affectif, le même mécanisme se produit lorsqu’il éprouve des sentiments. Sa dépendance émotionnelle agit sur son cerveau et réunit toutes les conditions pour commander de fournir plus de dopamine. Avec le temps, son cerveau peut perdre sa capacité à produire de la dopamine par lui-même, ce qui conduit le dépendant affectif à devenir de plus en plus dépendant de son partenaire.

Cette dépendance affective, en plus d'être un véritable frein à l’épanouissement amoureux d’une personne, devient donc le terrain de jeu préféré de manipulateurs en tous genres, friands de failles à combler pour asseoir leur pouvoir.

de la dépendance affective à l'emprise amoureuse 

Pour se sortir d'une relation toxique avec un manipulateur, il est essentiel de prendre conscience de tout ce qui fait l'objet de la dépendance : les failles émotionnelles, la mise en place d'une dépendance et l'emprise amoureuse qu'il peut y avoir dans le cas d'une dépendance affective au sein d'un couple

La prise de conscience d'une mise en dépendance et de l'emprise amoureuse

L'intérêt d’un manipulateur, c’est de servir ses propres intérêts. Pour cela, il a besoin d’une victime sur laquelle s’appuyer et cette victime doit pouvoir être malléable.

Si personne n’est à l’abri de la manipulation d’un sociopathe ou d’un pervers narcissique, le dépendant affectif est une proie de choix pour ce genre de personnalités. En effet, le dépendant affectif dispose d’une base propice à la manipulation. D’un côté, il a de nombreux besoins à combler : généralement un besoin d’amour, d’affection, de reconnaissance et de l’autre côté, il est aussi généralement très empathique, capable de se mettre à la place de l’autre mais surtout, le dépendant affectif est disposé à subir de grandes épreuves par amour ou par attachement.

Le manipulateur crée une dépendance avec sa victime 

Le manipulateur, narcissique ou non, est un véritable professionnel de la dépendance. Au début d’une relation amoureuse avec un dépendant affectif, il n’hésitera pas à le bombarder d’amour et à le mettre sur un piédestal. Il promet la loyauté, la fidélité et répète qu’il n’a besoin de personne tant qu’il est en compagnie de son partenaire. Il sait appuyer sur tous les boutons dont le dépendant affectif à désespérément besoin au quotidien. Le dépendant affectif se retrouve donc sous l’emprise du manipulateur, grâce à l’illusion que tous ses besoins sont parfaitement comblés, chose qu’il n’a jamais ressenti auparavant. Il pense alors avoir trouvé le bonheur, le vrai.

Or, la dépendance affective n’est pas synonyme de bien-être. La dépendance est un mécanisme de souffrance, c’est un cercle qu’il n’est pas facile de briser. Plus le dépendant affectif est accroché à son manipulateur, plus il en a besoin pour ne pas ressentir ce vide et cette sensation d’abandon. Malheureusement, le manipulateur n’est pas bien intentionné et cet attachement vital pour le dépendant affectif devient douloureux, puisqu’il finit par se soumettre à toutes les volontés de son partenaire. C’est ainsi que le manipulateur entre en scène et qu’il commence à souffler le chaud et le froid pour rendre son compagnon toujours plus dépendant. Il n’hésite pas à jouer avec les failles du dépendant affectif pour obtenir toujours plus d’efforts ou toute autre chose qui lui permet de servir ses objectifs personnels ou destructeurs.

L'emprise amoureuse sur le dépendant affectif 

Pour qu’une manipulation soit réussie, le manipulateur doit trouver très rapidement toutes les failles et tous les besoins qu’il peut combler pour se rendre indispensable. C’est pour cette raison que lors d’une rencontre amoureuse, les débuts sont essentiels : C’est durant cette brève période qu’il s’attache à se montrer sous son meilleur jour pour détecter toutes les failles de la personne qu’il a en face de lui en toute impunité. Le dépendant affectif a généralement plus de failles que la moyenne, dont une faille qu’on appelle la faille narcissique. La faille narcissique est un manque d’amour et d’estime de soi qui rend le dépendant affectif soumis au regard de l’autre. Le manipulateur n’a plus qu'à combler cette faille en mettant son partenaire sur un piédestal au quotidien, avec des mots tous plus somptueux les uns que les autres. Si vous reconnaissez votre partenaire, alors vous êtes peut-être en couple avec un pervers narcissique

Les dépendants affectifs souffrent également d’un sentiment de rejet et de culpabilité depuis de très nombreuses années. Ils ont souvent connu des relations difficiles sur le plan amical ou amoureux et n’ont jamais réussi à se sentir parfaitement compris et aimés. Cette sensation d’amour unilatéral leur pèse au quotidien, et le manipulateur a la réponse à cette faille. Il va, sans hésitation, devenir omniprésent dans la vie du dépendant affectif. Il le couvrira de cadeaux, d’attentions, de mots, d’amour même. Il n’hésitera pas à l’étouffer et d'ailleurs, cet étouffement est perçu comme un amour sain pour la personne dépendante affective et à la hauteur de ce dont elle a toujours rêvé, alors que ce n’est absolument pas cela.

Il existe aussi une composante du dépendant affectif que le manipulateur voit comme du pain béni : sa difficulté à assumer des responsabilités. En effet, certains dépendants affectifs ont besoin des autres au quotidien, que ce soit pour prendre des décisions qui normalement ne concernent qu’eux ou encore que ce soit pour assumer les responsabilités de la vie courante : dossiers administratifs ou encore rendez-vous médicaux. Cette dépendance à l’autre pour des parties de sa vie extrêmement sensibles, viennent renforcer l’emprise du manipulateur, qui n’hésite pas à se proposer pour soulager tous les problèmes du dépendant affectif. Rendez-vous compte : Lui qui normalement s’attache à réaliser toutes formes de techniques de manipulation sur ses proies pour obtenir une emprise voire une dépendance financière totale n’a qu'à tendre la main vers son partenaire dépendant affectif pour obtenir tout ce qu’il désire, sans même le demander.

C’est ainsi, que le couple dépendant affectif - pervers narcissique est très fréquent et devient même complémentaire. Pourtant, cette relation est bien la pire chose qui peut arriver au dépendant affectif. Il en sort détruit, vidé de son énergie vitale, dépossédé de nombreuses choses, tant sur le plan psychologique que matériel.

Se libérer d'un manipulateur quand il y a dépendance affective

Enfin, avant de vous délivrez les 5 conseils pour vous libérer d'un manipulateur tandis que vous ou l'un de vos proches souffrez d'une dépendance affective, il est important de retenir que ce trouble de la personnalité se soigne très facilement avec un accompagnement thérapeutique régulier.

 La thérapie par message de la Clinique E-Santé permet en ce sens de :

  • Vérifier avec un psychologue que vous êtes en dépendance affective.
  • Trouver l’origine de votre blessure affective pour la cicatriser.
  • Vous défaire de la peur du rejet, de l’abandon.
  • Retrouver votre liberté et ne plus souffrir du manque de l’autre.

Démarrez une thérapie

Pour se séparer du manipulateur affectif en couple et ainsi, mettre fin à la la relation toxique, il est possible d'appliquer les conseils suivants, délivrés par les psychologues de la Clinique E-santé. 

Conseil N°1 : Prendre conscience de sa dépendance affective

La dépendance affective est un trouble du lien affectif, survenu en raison d’une enfance difficile, de parents absents ou maltraitants mais aussi parfois - et pour d’autres raisons - des humiliations à l’école ou une relation traumatisante ayant eu lieu bien plus tard.

Il existe une multitude de raisons et seul(e) un(e) psychologue peut poser le diagnostic définitif de la dépendance affective. En revanche, nul besoin d'être un professionnel de santé pour déclencher des prises de conscience, qu’elles surviennent lors du visionnage d’une vidéo, lors d’une lecture inopinée ou à la suite d’une situation de vie que vous vivez actuellement.

Il n’est pas facile, à l'âge adulte, de prendre conscience qu’un trouble insoupçonné, soit à l’origine de comportements inconscients et inadaptés. il est essentiel de garder en tête que la dépendance affective se soigne et qu’elle est fréquente : vous n'êtes pas seul(e) avec un problème dont les solutions sont rares. Les solutions existent et elles sont là.

Cliquez ici pour faire le test "Suis-je en dépendance affective ?"

Conseil N° 2 : Prendre conscience de sa relation traumatique avec le manipulateur

Une fois que vous avez pris conscience des mécanismes inconscients de la dépendance affective,vous comprenez profondément votre relation à l’autre. Il est possible que certains mots, certaines phrases ou certains comportements que vous ne compreniez pas auparavant soient aujourd’hui beaucoup plus clairs à vos yeux.

Si votre manipulateur était autrefois l’homme ou la femme parfaite et qu’aujourd’hui vous vivez dans un océan de culpabilité et de souffrances quotidiennes, soyez certain(e) que ce n’est pas de votre faute. Remontez cet article s’il le faut, prenez connaissance de nos vidéos, imprégnez-vous de tout ce qui peut vous éclairer.

En prenant conscience de votre dépendance affective, vous comprenez maintenant que vous n'êtes pas attaché(e) à votre manipulateur par l’amour, mais par une forte dépendance ou un fort attachement qui vous pousse à entretenir ce cercle vicieux.

Conseil n°3 : Faire le point sur la relation actuelle

Faire le point est essentiel. Maintenant que vous savez ce qu’est la dépendance affective, que vous comprenez le mécanisme malsain qui s’exerce entre un manipulateur et un dépendant affectif, essayez de prendre de la hauteur sur cette relation, en dehors de tout affect.

D’un point de vue extérieur, si votre situation était celle de votre meilleure amie, que lui diriez-vous ? Trouvez-vous que vous tolérez des choses difficiles à admettre, telles que de la violence ou des humiliations sous couvert de l’humour? Trouvez-vous que l’idée de couper contact avec ce manipulateur est intolérable ? Avez-vous besoin de son approbation pour tout et toute chose alors que vous seriez plus à même de décider sur certains points ? Notez-tout cela et relisez-le de temps à autre.

Conseil n°4 : Démarrer un nouveau projet stimulant

Quand la prise de conscience est claire et précise, la première idée qui vient est la fuite immédiate de ce manipulateur. Fuir un manipulateur est une décision courageuse et nécessaire pour votre épanouissement. En revanche, cela ne doit pas devenir une obsession.

L’histoire que vous avez vécu avec cette personne est réelle, vous avez vécu des émotions, des ressentis, il n’est pas question de comprimer ses émotions dans un coin de votre tête et de ne plus y toucher. Mais il est plus facile d’entamer la sortie de cette emprise quand votre attention est concentrée ailleurs. Cela peut être un nouveau travail stimulant, un engagement humanitaire, un nouveau sport passion : il est important de trouver quelque chose qui vous appartient entièrement.

Conseil n°5 : Une thérapie vers la libération définitive et durable.

La thérapie est essentielle dans ce genre de cas. Une relation entre un manipulateur et un dépendant affectif peut laisser des blessures irréversibles si elles ne sont pas correctement soignées. Vous méritez de vous épanouir. Vous qui n'êtes qu’amour, vous méritez un amour à votre hauteur, libre et éclairé. Une thérapie vous libère et vous guérit durablement, alors il est indispensable de se faire suivre par un psychologue compétent. A ce titre, la thérapie cognitivo-comportementale est celle qui est généralement utilisée en première intention. Le psychologue s’assure également que vous ne souffrez pas d’autres addictions, de stress ou de dépression. Il adaptera la thérapie en fonction de vous. Son objectif final est de vous aider à équilibrer votre vie et de donner autant de valeur à vos émotions qu'à votre rationalité.

Lire aussi : Pervers narcissique : se reconstruire en 5 étapes après la relation