NOS PSYS
Featured Image

PERVERS NARCISSIQUE : 5 étapes pour s'en débarrasser en douceur

Publié le 08/07/21 17:30

Au fil du temps, il est normal qu'une relation connaisse des hauts et des bas. Les tensions, les disputes, les remises en question et les explications, rythment les rapports, qui évoluent grâce à une communication saine. Or, dans une relation malsaine où l'une des personnes impliquées est en état de souffrance, la communication peut être plus complexe, voire, complètement impossible. La rupture, semble alors se présenter comme l'ultime solution face aux maux de la personne qui souffre. Pour autant, mettre un terme à une relation n'est pas simple. D'ailleurs, s'il est déjà difficile de quitter une personne pour laquelle des sentiments se sont développés, il est encore plus compliqué de se défaire d'un partenaire très toxique tel que le pervers narcissique. En effet, dans une relation avec ce type de personnalité, les techniques de manipulation règnent en maître, l'emprise peut être très importante et la victime a souvent peur de quitter son partenaire ou ne sait pas comment le faire.

C'est pourquoi, il est important de mettre en place un processus de rupture, qui visera a se débarrasser d'un pervers narcissique en 5 étapes.

Et si vous souffrez d'une relation toxique et que vous avez l'impression d'être sous l'emprise de votre partenaire mais que vous n'en n'avez pas la certitude, vous pouvez réaliser le test suivant. Il vous permettra de déterminer la nature de votre relation.

Cliquez ici pour faire le test "Suis-je sous emprise ?"


Sommaire de l'article : 

  1. Pervers narcissique : le comprendre pour mieux s'en détacher
  2. Les 5 étapes pour se débarrasser d'un pervers narcissique 

Pervers narcissique : le comprendre pour mieux s'en détacher

Pour se défaire d'un pervers narcissique en douceur, couper définitivement les ponts avec lui et pouvoir se reconstruire après la relation toxique, il faut commencer par pouvoir le repérer et comprendre son fonctionnement.

Portrait psychologique d'un pervers narcissique (pn) :

Le pervers narcissique est une personne qui présente de telles failles narcissiques, au plus profond d'elle, comme, des conflits internes non élucidés, une faiblesse identitaire, d’estime, ou encore, de confiance en elle, qu’elle a besoin de les combler par une “jouissance” qu’elle tire de son comportement manipulateur envers une autre personne.

La victime, manipulée, peut alors être rabaissée, dévalorisée et complètement affaiblie sur le plan psychologique. Cela permet au pervers narcissique de jouir de la souffrance qu’il engendre et de combler ses propres dysfonctionnements psychiques internes.

Comment le pervers narcissique influence-t-il sa victime ?

Le pervers narcissique atteint tous les domaines de vie de sa victime. De ce fait, cette dernière va porter dessus, ainsi que sur elle-même, un regard dépréciatif et dévalorisant. L'estime de soi, la confiance en soi, l’affirmation de soi et l’amour de soi sont touchés. La victime va perdre également confiance envers son entourage, ses proches et se retrouvera à s’isoler, aux côtés le plus souvent du pervers narcissique, qu’elle considère comme bienveillant, à prendre en exemple, car il se soucie énormément d’elle.

Or, ce souci de l’autre s’inscrit dans une logique d’emprise et de manipulation. La victime du pervers narcissique peut être amenée à développer des troubles psychologiques allant jusqu’à la dépression et le suicide. Elle souffrira d’une anxiété grandissante et de doutes permanents quant à sa confiance en elle et au monde environnant.

Les 5 étapes pour se débarrasser d'un pervers narcissique : 

Quitter un pervers narcissique en mettant fin à la relation vécue avec lui, résulte d'un processus qui commence par une prise de conscience de vos ressentis. 

Première étape : Prendre conscience de votre propre souffrance

 "Je trouve que la relation se dégrade, que je ne suis plus aimée comme au début, surtout que les débuts ont été exceptionnels, je ne comprends pas.", "je me sens triste, j’ai une peine immense face à son indifférence. Pourquoi n'arrive-t-il pas à entendre mes besoins, mes envies, mes demandes ? ”," j’ai l’impression de parler à un mur”, “il est froid avec moi”, "Il me maltraite et me rabaisse”, "je me sens nulle, vide, morte de l’intérieur, je n’étais pas comme cela avant de le rencontrer, que se passe-t-il ?

Toutes ces phrases montrent un mal-être psychologique et possiblement physique, qui s’est installé précisément entre le pervers narcissique et vous. Vous ne comprenez pas les changements que vous subissez et l’état d’anxiété, de dépression, de “crise identitaire” et de questionnements permanents que vous rencontrez. Vous essayez de communiquer mais vous sentez bien que la communication est unilatérale et que vos envies-besoins-attentes-demandes, ne sont dans les faits, pas pris en compte.

Ce sont autant de signaux qui  vous permettent de prendre conscience de votre souffrance et de se dire "Stop! Maintenant je vais chercher à comprendre d’où vient ce malaise”.

Deuxième étape : Identifier le pervers narcissique et ses mécanismes d'action

La deuxième étape afin de sortir du cercle vicieux du pervers narcissique est nécessairement d’identifier que vous êtes dans un mécanisme de la sorte et que l’autre est un pervers narcissique.

Au début de la relation, le pervers narcissique peut passer comme un gendre idéal. Il sera charmant, attentionné, extrêmement à l’écoute et affichant une bienveillance et une volonté de bien faire. Cela va durer jusqu’à avoir acquis la confiance de sa proie ou cible. Une fois la proie acquise, le pervers narcissique va pouvoir la dévaloriser, l'intimider, la faire culpabiliser de sorte à générer tout l’inverse “positif” chez lui (valorisation de soi, prise en confiance, estime restaurée).

Les mécanismes du pervers narcissique sont variés :

  • Le mensonge : les paroles du pervers narcissique seront systématiquement en désaccord avec ses agissements. Il peut se contredire et se montrer incohérent. Par exemple : “je te promets que je vais tâcher de mieux considérer tes besoins”. Dans les faits, il ne prendra aucunement en compte vos besoins et vous vous efforcerez de les lui répéter. De son côté, il continuera la contradiction entre discours et actes.

  • L’intimidation : il peut induire des sentiments de peur, de crainte chez vous, de sorte d’être redouté, donc que cela entraîne une approbation de votre part.

  • La séduction : il saura précisément quels sont les mots à employer qui vont redonner en apparence confiance en vous. Il s’agit de vous amadouer afin de mieux vous apprivoiser puis, de vous torturer psychologiquement, voire, physiquement pour certaines situations.

  • L’isolement : il fera en sorte que vous vous détachez de votre environnement familial et social, afin de mieux pouvoir la contrôler. En effet, sa victime et lui forment une bulle, une forme de relation fusionnelle très toxique, dans laquelle il aura l’omnipotence de ses désirs et en l'occurrence celui de contrôle l’autre et de le “posséder”.

  • La dévalorisation : il va souligner de façon permanente vos failles, vous dévaloriser, atténuer vos qualités, ce qui va vous amener à vous remettre en question, à reconsidérer votre estime de vous et de vous dire “je ne suis rien sans lui”, puisque le pervers narcissique vous apporte ce que vous aurez subtilement perdu avec lui.

  • La culpabilisation ou comment retourner les situations en sa faveur : il vous exprimera clairement que vous êtes responsable ET coupable de ses agissements. Par exemple, “si je te frappe, c’est de ta faute, c’est parce que tu parles trop souvent de sujets que l’on a déjà évoqués. Si tu n’en parlais pas, il n’y aurait pas lieu de te frapper". Il induit ici un sentiment extrêmement pervers de culpabilité chez sa victime, qui va intérioriser cela et conditionner ses actes et paroles en fonction, allant jusqu’à penser qu’elle serait une “mauvaise personne qui le mérite”.

  • Le chantage et la menace : il sera amené à négocier les comportements de sa victime. Par exemple : “si tu ne changes pas d’attitude face à moi, alors je me sens extrêmement triste et je serais capable de quitter ce monde” ou “si tu ne me montres pas davantage d’amour, alors à quoi bon être ensemble ? Je risque de te quitter et saturer de cette situation. Je n’ai pas envie de te faire du mal, tu le sais bien, mais si je n’en peux plus, tu comprends que je n'aurais pas le choix”. Par des messages subliminaux, le pervers narcissique peut vous faire comprendre que vous êtes responsable d’un éventuel suicide ou de tous les faits et gestes négatifs engendrés chez lui. Cela vous incite à revenir sur vos positions et vous pliez aux exigences de son bourreau.

Troisième étape : Prendre du recul sur la situation et prendre une posture étrangère

Le pervers narcissique a tellement conditionné et modulé les comportements de sa victime, que celle-ci n’arrive plus à avoir un regard neutre. Il est alors important de s’en tenir aux faits, de les noter, d’observer, et de juger uniquement ceux-ci. Par exemple, sur une journée, vous pouvez énumérer les différentes réactions du pervers narcissique : "Il a refusé toute discussion affirmant que cela était inutile", il a souhaité annuler des événements auxquels je souhaitais me rendre", "il m’a dit et répété que cela était de ma faute", "il m’a affirmé que l’un avec l’autre, nous nous rendons plus forts et que sans l’autre, nous ne sommes rien du tout".

Ce sont autant de faits, de paroles, que vous pouvez lister, afin de prendre du recul et vous demander si la situation que vous vivez est bien normale. Plus les faits seront mis en avant, moins il pourra y avoir de tentatives de manipulation.

Quatrième étape : Reconnaître les aspects touchés par le pervers narcissique

Il s’agit ici, de pouvoir identifier chez vous quelles failles sont atteintes par le pervers narcissique. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de l’influence qu’il a eue en vous posant la question suivante : “Que m’a-t-il apporté, que je n’ai pas pu m’apporter moi-même suffisamment ?”. Cela pourra être, par exemple, l’estime de soi ou la confiance en soi et faire ressortir les qualités qui ont été tant soulignées au début et dont a usé le pervers narcissique. Une fois ces éléments identifiés, alors vous pourrez savoir sur quels domaines intervenir de façon individuelle, pour vous différencier de votre bourreau, sortir de la dépendance affective installée et restaurer votre estime de vous.

Restaurer l’estime de soi ou l’amour de soi est au cœur de nombreuses problématiques. Il faut s’aimer pour s’estimer, il faut s’estimer pour se faire confiance, il faut se faire confiance pour s’affirmer. Les notions “amour de soi”, “estime de soi”, “confiance en soi” et “affirmation de soi” sont étroitement liées et il s’agit de les travailler une par une, sachant que l’effet sur l’une aura un effet bénéfique sur une autre. Aussi, vous pouvez choisir de commencer ou recommencer à vous aimer, en réalisant des activités que vous appréciez et qui vous font du bien. Vous pouvez également restaurer une image positive de vous-même, en vous autorisant à vous adresser des paroles bienveillantes à votre égard, en vous trouvant des qualités, des compétences, des capacités, des potentialités et des ressources internes. Vous pouvez regarder en arrière, tout ce que vous avez réussi à accomplir et à l’avenir tout ce que vous souhaitez réaliser. Il s’agit véritablement de retrouver un espace émotionnel intime et sécurisant, qui fasse office de jardin secret, uniquement modulable par vous.

Un travail thérapeutique vient aider et renforcer la connexion à soi-même. Sortir de l’isolement et renouer des liens. Il est nécessaire de sortir de cette relation fusionnelle toxique, qui a été instaurée de façon pernicieuse par le pervers narcissique, et pour cela, rien de mieux que de compter sur le soutien des personnes dites ressources, qui ont toujours su se montrer présentes. Cela peut être de la famille, des amis proches, des collègues. Il est important de développer votre champ social, afin d’avoir la possibilité de considérer un champ des possibles relationnels, autre, que le relationnel au bourreau.

De plus, il peut être intéressant d'obtenir les opinions de l’entourage face aux attitudes du pervers narcissique. Les proches peuvent avoir un regard sur quelque chose qui serait passé inaperçu auprès de la victime. De la même façon, le soutien social est un facteur permettant de tendre au bien-être, et de constater que vous êtes capable d’être entourée autrement que par votre bourreau, et de façon saine. Par l’expérimentation, la mise en mouvement, vous verrez par vous-même, le caractère sain des autres personnes que le pervers narcissique et serez dans une dynamique progressive de détachement vis-à-vis du manipulateur.

Vous devez également établir des limites, savoir dire “non”. La personne qui a compris qu’elle était victime d’un pervers narcissique et qui a commencé à restaurer son estime de soi, à sortir de l’isolement, pourra alors commencer à regagner confiance en elle et commencer à dire “non” aux demandes du manipulateur. Cela ne sera pas aisé mais ça le deviendra au fur et à mesure que vous prendrez confiance en vous et que vous prendrez vos distances avec le pervers narcissique.

De même, vous pourrez poser des limites à votre bourreau de façon claire et explicite, pour ne laisser aucune place à la manipulation qui se niche dans les zones de flou, de “flottement”. Par exemple, si le pervers narcissique insiste pour que votre attitude change, vous pourrez affirmer : “je refuse de changer cette attitude et je suis en accord profond avec cela” au lieu de “je ne me sens pas capable de changer cette attitude”, car le manipulateur saura jouer de cette incapacité, en vous revalorisant, à des fins personnelles.

Cliquez ici pour faire le test "Suis-je sous emprise ?"

Cinquième étape : Couper contact avec le pervers narcissique

Il sera indispensable lorsque vous aurez repris confiance et considérer les champs des possibles,  de quitter le pervers narcissique, de façon physique pour que cela se symbolise et s’intériorise dans votre psychisme.

Instaurer une distance physique permet de renforcer le détachement émotionnel que vous commencez, à ce stade, à réaliser. Vous pourrez alors déménager ou être hébergée par l'un de vos proches. Puis prendre plaisir à vous reconstruire individuellement. Il sera nécessaire outre de partir, de couper tout contact et de ne pas céder à la prise de contact du manipulateur affectif. Vous pouvez par exemple, bloquer le numéro de la personne manipulatrice, ne pas donner d’adresse ou encore, avoir recours à la loi si le pervers narcissique entrave la prise de distance.

La perversion narcissique est extrêmement toxique, et il n’est pas simple de se sortir de cette spirale infernale. Néanmoins, la reconnaissance de sa souffrance, la compréhension du fonctionnement toxique dont un individu est victime et la mise en mouvement de soi-même vers l’extérieur et également vers l’intérieur en restaurant ses ressources internes, permettent d’adopter une dynamique efficace de sortie du processus pervers. Une aide psychologique reste précieuse dans l’accompagnement de toute victime de pervers narcissique.

Article rédigé par : Eliana Benard - Psychologue clinicienne à La Clinique E-Santé