Victime d'un pervers narcissique ? 11 signes qui le prouvent

Etre victime d'un pervers narcissique (PN) : les 11 preuves d'une relation toxique

C'était pourtant une relation qui commençait très bien : vous trouviez que cette personne était charmante, très intentionnée, plutôt à l'écoute de vos besoins, qui vous mettait même parfois sur un piédestal quand elle vous présentait à ses amis, aux collègues de travail ou encore à sa famille. Oui mais voilà, depuis quelque temps, votre relation a l'air de tourner au cauchemar. Le comportement de celui ou de celle que vous admiriez et en qui vous aviez confiance a changé : il/elle vous critique constamment, rejette la faute contre vous, ne prend plus le temps de discuter avec vous ... bref, il/elle vous fait horriblement souffrir. Et si sans le savoir, vous étiez la victime d'un pervers narcissique ? Voici 11 signes qui le prouvent

Est-ce que je suis victime d'un pervers narcissique ?

Vous pensez avoir été victime d'une personne toxique ou être actuellement sous l'emprise d'un pervers narcissique ?

Faites le test maintenant !

Comment savoir que vous êtes victime d'un pervers narcissique ?

Le pervers narcissique est une personnalité qu'il vaut mieux rapidement identifier pour le fuir ou mettre fin à la relation car il a un mode de fonctionnement proche de la prédation. Cela veut dire qu'il n'appréhende pas l'autre comme une personne à respecter dans son intégrité, mais comme un moyen de servir et de combler son propre narcissisme.

Signe n°1 : Il est charismatique et très arrogant 

  • Il a une haute opinion de lui-même 
  • Il a tendance à attirer les regards
  • Il a une confiance en lui et une assurance apparemment inaltérable
  • Il est arrogant, il aime beaucoup parler de lui-même 
  • Il a un ego démesuré et il feint l'humilité
  • Il se considère comme supérieur aux autres
  • Il a un fort besoin d'être admiré 
  • Il aime étaler ses réussites à tout le monde
  • Il est brillant, très à l'aise en société
  • Il maîtrise bien le langage, lorsqu'il parle on l'écoute

Signe n°2 : Il vous a séduit dès le départ

C'est l'arme absolue du pervers narcissique, pour briller de manière générale mais aussi pour installer et maintenir son emprise : la séduction. 

Du coup, en tant que victime, vous serez dans un premier temps fascinée, voire hypnotisée, par cet être qui semble flotter au-dessus de la mêlée.

Au-delà de sa capacité à se montrer sous son meilleur jour, il saura vous flatter et vous donner l'impression d'être une personne unique et exceptionnelle.

Le pervers narcissique est en effet une personne très intuitive, pour tout ce qui concerne le narcissisme d'autrui et saura repérer vos failles, les endroits où vous avez besoin d'être rassurée, estimée, valorisée. C'est la raison pour laquelle vous tombez rapidement sous son charme. 

C'est un séducteur dans l'absolu ! S‘il monopolise l'attention en contexte social, donnant ainsi envie de le connaître, vous aurez d'abord l'impression de vivre quelque chose de rare et précieux dans l'intimité, mais aussi d'être reboostée au niveau de votre ego.

La séduction n'est pas réservée au manipulateur en amour, il l'utilise dans toutes les circonstances possibles, même au travail !  Il vous attachera à lui en vous donnant l'impression que vous vivez une histoire hors du commun, où vous êtes enfin reconnue à votre juste valeur par une personne que vous admirez en retour.

À lire aussi : Guérir un pervers narcissique : 6 raisons que c'est impossible

Signe n°3 : Vous ne connaissez pas réellement ses intentions

Être victime d'un pervers narcissique se reconnaît aussi par le flou que ce dernier laisse planer sur ses intentions avec vous. Pourtant, le pervers narcissique est un expert du langage et de la rhétorique dont il sait se montrer clair quand il veut. C'est d'ailleurs un outil fondamental de sa perversion qu'il sait manier et grâce auquel il parvient à nuire et à exercer son emprise sur les autres.

Le pervers narcissique est tout particulièrement spécialiste de la communication paradoxale : une forme de manipulation qu'il utilise pour déstabiliser l'autre et, à terme, l'empêcher de penser rationnellement.

Dans les faits, cela constitue le début du processus de prise de pouvoir du pervers sur sa victime, le moment où l'inconfort s'installe dans la relation. Il vous dira une chose et vous sentirez, à son attitude, qu'il pense le contraire.

Il aura tendance à agir de manière contradictoire par rapport à la façon dont il se décrit, et/ou par rapport à son attitude en contexte social.

Il maniera aisément l'ironie et la mauvaise foi, de manière à ce que ses interlocuteurs ne parviennent pas à démêler le vrai du faux, à connaître le fond de sa pensée. Il vous brouille l'esprit volontairement pour éviter d'être démasqué tout en vous rendant accro à son avis.

Plus il restera dans le flou avec vous, que ce soit sur ses intentions ou ses demandes et plus vous chercherez à savoir ce qu'il en pense, quitte à ce que cela occupe toutes vos pensées. 

Signe n°4 : Vous vous sentez isolé et dépendant de lui

L'objectif du pervers narcissique est de rendre l'autre entièrement à sa merci. Or qui est plus malléable qu'une personne coupée de tous ses liens sociaux ? Le prédateur va agir à ce niveau, en isolant sa victime par divers moyens.

Cela peut être la dévalorisation des proches et des amis, qui d'après lui ne seraient pas dignes de vous, ou qui ne vous comprennent pas comme lui seul en est capable.

Le pervers narcissique est très doué pour détecter les failles chez ses victimes, et leurs petits (ou plus gros) défauts. Il s'agira donc, pour lui, de vous montrer vos proches sous un nouveau jour, tels que vous ne les aviez jamais vus. Leurs caractéristiques sont moquées, leurs défaillances en permanence soulignées de manière à ce que, à force d'insistance, vous commenciez à les voir différemment et à prendre moins de plaisir en leur compagnie.

Le pervers peut également vous couper de vos amis en refusant que vous les voyiez seul.e ou en développant un argumentaire de persécution selon lequel vos proches lui en veulent.

Quoi qu'il en soit, son objectif est de vous couper de tous ceux qui sont une ressource pour vous afin de vous rendre dépendante de lui et de votre relation.

Signe n°5 : Il vous fait culpabiliser et se fait passer pour la victime

Le pervers narcissique ne supporte pas d'avoir tort ou d'être pris en faute. Dans le cadre d'un conflit, il parviendra toujours à retourner la situation de manière à avoir le beau rôle, mais aussi et surtout à vous donner le mauvais rôle. 

Peu importe ce qu'il a fait ou ce qu'on pourrait lui reprocher, les autres sont toujours coupables de l'avoir forcé à se comporter de cette façon. C'est de cette manière qu'il avance, en projetant systématiquement ses torts sur autrui, sans jamais prendre ses responsabilités.

En conséquence, tout sera toujours de votre faute. Cela se voit particulièrement dans le milieu professionnel où la personnalité narcissique au travail va avoir tendance à se déresponsabiliser des erreurs commises par son employé. Même si ce dernier cherche à lui expliquer qu'il n'a pas eu toutes les informations nécessaires ou qu'il a simplement exécuté les ordres donnés, rien n'y fait, l'erreur se retournera forcément contre lui.

Le pervers narcissique a également tendance à se victimiser pour manipuler, plus particulièrement si on lui reproche quelque chose. Il n’hésite pas à parler de son passé difficile et des souffrances qu’il a endurées pour qu’on le prenne en pitié. Il se fait passer pour la victime régulièrement afin de ne pas passer pour le bourreau qu’il est véritablement. 

Par conséquent, ses victimes seront dénigrées et/ou accusées de l'avoir blessé profondément. Il est aussi possible qu'il vous accuse fréquemment de le faire souffrir, de ne pas le comprendre. Pour lui, seule sa propre souffrance est légitime.

Se victimiser pour manipuler est aussi un moyen pour lui de maîtriser l’image qu’il renvoie et se faire apprécier de son entourage car le pervers narcissique a un besoin impérieux de montrer qu’il est spécial. Ainsi, sa souffrance étalée aux yeux de tous permet de dire “regardez malgré toute l’injustice que je subis, je m’en sors”. Cette technique lui permet non seulement d’être sous le feu des projecteurs mais également de remettre en cause votre statut de réelle victime. 

Signe n°6 : Il vous dévalorise souvent

Le pervers narcissique se nourrit du narcissisme de sa victime. Comme dans un système de vases communicants, son estime de lui-même est alimentée par la faible estime de soi de son interlocuteur. Ainsi, il se sent puissant et en contrôle.

Pour cette raison, il aura tendance à projeter sur l'extérieur ce qu'il ne supporterait pas de voir en lui. Il est jouissif, pour lui, d'observer les autres souffrir au niveau de leur narcissisme et de leur estime d'eux-mêmes, en particulier sur les points qui font partie de son propre système de valeurs.

Ainsi, il prendra plaisir à vous rabaisser sur ce qui fait le plus sens pour lui, parce que dans le processus, il se sentira revalorisé de n'être pas aussi "mauvais" que vous.

Ce sont des mécanismes de fonctionnement très primaires, mais qui sont redoutablement destructeurs lorsqu'ils sont maniés avec subtilité et dans le cas du pervers narcissique, avec savoir-faire.

Signe n°7 : Vous souffrez de son manque d'empathie

Les pervers narcissiques sont des personnes qui, du fait de leur construction, n'ont pas eu la possibilité de développer leur capacité d'empathie. Très centrés sur eux-mêmes, les sentiments des autres leur sont étrangers et il ne faut pas espérer qu'il puisse partager vos états d'âme, ressentis ou émotions.

Ainsi, notamment dans le cadre de la relation amoureuse, il est probable que vous soyez souvent déçu.e par les actes et comportements de votre conjoint ou de votre conjointe, qui semblent rarement tenir compte de qui vous êtes, de vos goûts ou dégoûts et de vos préférences.

Plus la relation avance, et plus vous aurez le sentiment d'être nié dans ce qui fait votre singularité, l'impression de ne pas être prise en compte et respecté ou apprécié pour qui vous êtes fondamentalement.

En effet, le pervers narcissique a une vision très limitée de son environnement et la découverte de l'autre ne l'intéresse pas. Il serait faux de dire qu'il ne vous connaît pas, puisqu'il sait vos failles et vos fragilités. Mais la personne entière et complexe que vous êtes, il passera à côté, incapable d'intégrer la différence et de reconnaître à l'autre une valeur propre.

Lire aussi : 6 techniques pour détruire un pervers narcissique et ne plus en avoir peur

Signe n°8 : Vous vous sentez utilisé

Dans la continuité de la négation d'autrui en tant que personne, le pervers narcissique n'aura pas de scrupules à utiliser sa victime pour atteindre ses propres objectifs. Dans le cadre du travail, il peut par exemple vouloir s'attribuer les réussites collectives et tenter de faire reconnaître ses propres erreurs comme étant le résultat de l'incompétence des autres.

Dans le cadre d'une relation intime, de couple ou amicale, le pervers narcissique n'aura aucun mal à se servir de vous. Ce peut être pour se valoriser en société, en mettant en avant vos propres failles pour se donner le beau rôle et mieux briller. Ce peut être aussi simplement dans l'objectif de profiter de vos compétences ou de vos atouts, sans pour autant vous reconnaître ou vous valoriser dans l'aide que vous lui apportez.

Dès lors que la relation s'est installée, l'emprise du pervers narcissique devient tellement importante, que la victime se sent perdue au plus profond d'elle-même. Ces ressentis sont à prendre en compte, car ils peuvent vous alerter sur votre condition.  

Signe n° 9 : Vous doutez de vous

Vous êtes à coup sûr la victime d'un pervers narcissique si vous doutez de qui vous êtes tout le temps.

Une relation avec un pervers narcissique est très destructrice, en particulier du point de vue cognitif et de l'estime de soi. Le premier signe vous concernant est le fait que vous vous mettiez à douter de vous-même.

Vous ne vous faites plus confiance et ne savez plus faire la part des choses entre ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas, ce qui est juste ou non. Vous êtes dans un doute permanent et n'arrivez plus à vous fier à votre jugement, y compris pour les choses les plus simples. C'est un des signes de l'emprise. Vous commencez à voir le monde comme à travers le filtre du regard de l'autre et êtes comme dépossédée de votre propre capacité de discernement. Cela se répercute évidemment sur votre perception de la relation : le pervers narcissique joue sur la culpabilisation et la victimisation.

Votre partenaire, votre ami.e, votre collègue de travail, vous fait du mal mais vous vous dites que c'est sans doute un peu de votre faute et vous cherchez vos torts encore et encore.

Signe n°10 : Vous ne vous reconnaissez plus

À force d'être niée en tant que personne et dévalorisée, vous pouvez avoir tendance à vous perdre de vue, littéralement. Vous avez l'impression de ne plus savoir qui vous êtes et avez totalement perdu confiance en vous

Si le pervers narcissique vous renvoie une image de vous-même qui est sa propre construction, elle finit par avoir un impact sur vous, au point que vous ne sachiez plus discerner ses projections de la réalité. De plus, la relation toxique vous transforme effectivement : vous ne ressentez plus les désirs et les envies qui vous habitaient autrefois, votre humeur se dégrade et vous vous sentez comme vidée de votre substance, privée de votre sentiment d'identité, voire, de vos sentiments tout court.

Une relation d'emprise aura en effet pour conséquence de vous anesthésier affectivement. Tout dans votre vie semble avoir perdu de son goût et de sa couleur.

Signe n°11 : Vous n'avez plus d'énergie

Un autre signe que vous vivez une relation toxique, c'est la perte d'énergie que vous ressentez au quotidien. Vous avez l'impression d'avoir perdu beaucoup de votre élan et de votre enthousiasme et de porter un poids en permanence.

Le pervers narcissique est en effet quelqu'un qui prend beaucoup sans jamais donner en retour. Quels que soient vos efforts pour que la situation s'arrange, vous êtes face à une personne incapable de se remettre en question. Il y a donc un véritable épuisement psychique qui peut vous donner l'impression d'être fortement affaiblie et de ne plus avoir de ressources pour affronter l'avenir. A long terme, cela peut conduire sur un risque de dépression

En matière de relation, il y a une seule règle que vous devez garder en tête : il n'est pas normal de souffrir par l'action volontaire et consciente de l'autre. S’il peut arriver que l'on soit blessée par des maladresses ou mise en difficulté par la manière dont l'autre fait résonner nos propres insécurités, il n'est pas acceptable de se voir attaqué.e dans son intégrité physique et/ou psychique par qui que ce soit.

Est-ce que je suis victime d'un pervers narcissique ?

Vous pensez avoir été victime d'une personne toxique ou être actuellement sous l'emprise d'un pervers narcissique ?

Faites le test maintenant !

Quel est le profil des victimes du pervers narcissique ?

Beaucoup de victimes se demandent pourquoi elles ont été choisies par le pervers narcissique, quand elles se rendent compte d'avoir été la proie d'une machination aussi terrifiante que déconcertante quand on connaît les raisons qui motivent le manipulateur à jouir de toute sa perversion. 

Dans un premier temps, il est important de bien garder à l'esprit que personne n’est à l’abri d’un pervers narcissique ou d'une perverse narcissique.

En revanche, plusieurs profils types de victimes ont été établis par les psychologues. Les personnes principalement victimes de pervers narcissiques sont : 

  1. Les personnes qui sont dépendantes affectives
  2. Les personnes ayant le syndrome du sauveur 
  3. Les personnes à haut potentiel (HP)

1. Les personnes qui sont dépendantes affectives

La dépendance affective est un terrain propice à une relation fusionnelle où la victime devient très rapidement dépendante de son bourreau et n'hésite pas à se sacrifier entièrement pour le satisfaire.

Tout-puissant, le pervers n’a plus qu'à attendre le moment fatidique où sa victime s’épuise pour la dominer et l’utiliser à l’instar d’un enfant gâté qui abîme ses poupées au moindre prétexte.

Le dépendant affectif lui, trouve un certain réconfort auprès d’un pervers narcissique : débarrassé de toutes responsabilités, détaché des décisions, il subit sa relation sans même s’en apercevoir.

Il pourrait même s’en satisfaire et trouver du bon dans ce comportement de contrôle permanent qu’exerce son partenaire. La meilleure solution reste de se libérer de cette relation par tous les moyens, en déstabilisant le manipulateur narcissique dans son approche et dans ses pratiques qui servent à rabaisser l'estime de sa victime par exemple.

Se libérer de l’emprise d’un pervers narcissique, c'est possible !

Lorsque vous l’avez rencontrée, cette personne vous semblait si charmante. Elle vous a mis sur un piédestal et vous vous sentiez si bien, si valorisé. C’était presque trop beau pour être vrai. Mais sous son emprise, vous êtes devenu complètement dépendant et elle a fini par changer de personnalité. Désormais, cette personne vous dénigre, vous rabaisse et vous avez perdu toute confiance en vous. Vous n’osez pas lui faire la moindre remarque sous peine de subir sa colère. Vous ne vous reconnaissez plus, vous vous sentez épuisé psychiquement et vous avez peur. Vous avez l’impression de devenir fou et ne savez plus quoi penser de tout cela…

Voici ce que va vous apporter la thérapie digitale, sur la base des résultats constatés cliniquement chez nos patients ayant été victime d’un pervers narcissique.

Vous allez :

- Vous libérer de l’étreinte de votre bourreau et sortir de cette relation toxique
- Prendre conscience de votre valeur et de votre force intérieure
- Retrouver confiance en vous et vous affirmer
- Apprendre à poser des limites pour ne plus jamais subir une personnalité toxique

Démarrez une thérapie maintenant !

2. Les personnes ayant le syndrome du sauveur

Certaines personnes ressentent le besoin extrême de venir en aide aux autres. Si ce comportement en apparence honorable est rarement critiqué, il cache cependant un profond mal-être.

Ce cavalier blanc a un besoin viscéral d’aider l’autre pour se sentir exister. Comble de la chose, il appartient lui aussi à la grande famille des narcissiques, puisqu’en réalité, ses agissements sont un moyen pour lui d'être reconnu et admiré.

Les pervers narcissiques le savent et ils n’hésitent pas à jouer la carte de la victime, pour appeler sa future victime qui a le syndrome du sauveur à la rescousse. Il dira qu’il n’a jamais eu de chance en amour, qu’il ne gagne pas assez sa vie, qu’il subit des pressions en famille ou encore que malgré tous ses efforts, ses talents ne sont jamais reconnus à leur juste valeur.

Il donne à son sauveur de nombreux moyens de se sentir utile. Là encore, le manipulateur narcissique le rend dépendant de son malheur. Dépendant affectif, sauveur ou simplement doté d’une grande empathie, peu importe la faille qu’il exploite, le pervers narcissique en sort toujours gagnant.

3. Les personnes à haut potentiel (HP)

Les hauts potentiels sont également des proies pour les PN. En effet, les pervers narcissiques sont attirés par la forte empathie dont sont dotées les personnes à haut potentiel (HP) et leur hypersensibilité.

En effet, les personnes HPE sont particulièrement connectées à leurs émotions, ce qui permet au pervers narcissique de leur faire vivre des émotions très fortes : allant de la joie la plus intense à la tristesse et la peur la plus profonde. Et sachant la forte réceptivité des HP aux émotions, le manipulateur s'en donne à cœur joie. 

Leur perfectionnisme leur fait également défaut : quand ils cherchent à tout faire pour atteindre la perfection dans un domaine, ils attirent les regards du pervers narcissique qui va leur imposer une exigence sans limite. 

 

Il arrive que les victimes du pervers narcissique finissent par souffrir de victimisation narcissique. Ce syndrome apparaît à force d’avoir subi de la maltraitance et des violences morales et/ou physiques de la part d’un manipulateur. 

Cela se traduit par une anxiété exacerbée et une hypervigilance continue qui peuvent découler sur un syndrome de stress post-traumatique, la peur de refaire confiance à quelqu’un, une très mauvaise estime de soi, un haut niveau de perfectionnisme après avoir subi les remarques acerbes d’un partenaire toxique pendant une longue période. Mais également un profond sentiment de solitude et parfois même une dépression. Il arrive aussi que ce syndrome se manifeste par des troubles de l'alimentation

Si vous pensez souffrir de victimisation narcissique, il est impératif pour votre santé mentale d’être accompagné par un psychologue afin qu’il vous aide à vous reconstruire et à vous libérer définitivement de l’emprise d’un pervers narcissique.

Le pn est-il dépendant de sa victime ? 

Bien qu’il agisse en maître tout puissant sur sa victime et qu’il semble indestructible, il faut bien comprendre que le pervers narcissique est totalement dépendant de sa victime. Il se nourrit de sa souffrance pour nourrir son propre égo.

En effet, pour celui-ci, il n’y a rien de plus douloureux que de voir qu’il perd son emprise sur sa victime, cela le rend littéralement fou de rage. Être démasqué est la plus grande peur de ce manipulateur car une fois qu’il est percé à jour, il sait très bien qu’il ne pourra plus avoir d’emprise sur sa proie.

Il n’est d’ailleurs pas rare que le manipulateur quitte sa victime, s’il sent qu’il risque d’être démasqué ou qu’il perd le contrôle sur elle. Il préfèrera alors prendre la fuite et partir avant que son image soit détériorée. Il choisira alors une nouvelle proie pour assouvir sa soif de perversion narcissique. Le pn et sa nouvelle victime apparaissent alors comme un couple heureux de prime abord. Mais le pervers narcissique s'en servira pour l'utiliser à sa guise et s'en servir comme d’un objet pour continuer à vous faire souffrir.

En couple, ce manipulateur sait très bien que vous allez souffrir de le voir heureux avec une nouvelle personne et il en profitera à chaque fois qu’il pourra, pour mettre sa nouvelle relation en avant et faire en sorte que vous le voyez. Pour ce maître manipulateur, la partie n’est pas finie tant que vous n’êtes pas totalement détruit. 

S’il est quitté, le pervers narcissique est blessé dans son égo. Pour lui, la rupture est vécue comme un véritable affront. Le quitter, c’est remettre en cause son amour propre, c’est oser douter de la personne exceptionnelle qu’il pense être. 

Si ce manipulateur est dépendant de sa victime, il reste cependant très lucide quant à son choix de proie. Le pervers narcissique a son profil type de victime et il aura naturellement une préférence pour une personne en dépendance affective ou pour une personne hypersensible car il sait qu’il aura une totale emprise sur ces dernières. Ce bourreau ne les choisit pas par hasard et il recommence son jeu de perversion à chaque nouvelle relation. Même si le pn et sa nouvelle victime semblent heureux ensemble, ce bourreau finira toujours par recommencer à œuvrer pour la destruction de l'autre pour son propre plaisir.

Aussi, ce manipulateur n’aime pas s’avouer vaincu et reste toujours dans le champ de sa victime. Même si cela prend des mois ou des années, il finit toujours par réapparaître. Le pn n’aime pas que sa victime refasse sa vie et il n’aime pas perdre le pouvoir sur elle. Cela lui renvoie une vérité trop dure à concevoir pour lui.  Il est impensable pour ce bourreau de penser que la personne puisse refaire sa vie et qu’elle soit bien plus heureuse sans lui. Pour celui qui pense être hors-norme et indispensable au bonheur de l’autre, cela est particulièrement difficile à admettre pour son égo.

Le pervers narcissique est très toxique et il est très difficile de sortir de son emprise par soi-même. Si vous êtes victime d’un pn, il est nécessaire d’être accompagné par un psychologue spécialisé pour parvenir à se défaire des griffes de ce personnage qui sait très bien comment vous garder sous son aile et vous détruire.

À retenir

Les relations toxiques entretenues avec un PN sont particulièrement destructrices pour les victimes et plusieurs signes peuvent vous aider à réaliser que vous en faites partie.
 
Nombreuses sont les personnes qui se retrouvent piégées par leurs manoeuvres et tandis que certaines d'entre elles espèrent retrouver une relation saine avec le manipulateur, d'autres comprennent qu'il faut à tout prix s'extirper de la relation. 
 
Quitter un pervers narcissique n'est jamais quelque chose d'évident mais constitue pourtant la seule solution pour mettre fin à la souffrance. S'ensuivra alors une phase de  reconstruction après la relation, qui pourra se réaliser avec l'aide d'un psychologue. 

 

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter