Dépendance affective ou amour ? 5 critères pour le savoir

amour ou dependance affective : 5 critères qui permettent de faire la différence entre les deux

Dans la quête effrénée de l'âme soeur, de votre moitié, de celui ou celle qui méritera votre amour autant que vous méritez le sien, il est facile d'oublier les raisons pour lesquelles vous souhaitez vous mettre en couple. Est-ce pour ne plus être seul.e ? Parce que vous pensez que sans lui ou elle vous ne valez rien ? Ou est-ce parce que vous avez le sentiment d'avoir impérativement besoin de quelqu'un auprès de vous pour vous sentir vivant.e ? Si vous avez répondu oui à la majorité de ces questions, alors c'est qu'il ne s'agit pas d'amour mais de dépendance affective.

Et, bien que la dépendance peut s'apparenter à de l'amour sous de nombreux aspects, il est essentiel de savoir faire la différence entre les deux, afin de ne pas nuire à votre vie de couple. C'est pourquoi, nous vous proposons une liste de 5 critères à prendre en compte pour analyser votre relation et vérifier que vous n'êtes pas en situation de dépendance affective. Si le doute subsiste, vous pouvez également faire gratuitement le test "Suis-je en dépendance affective", qui vous donnera en quelques minutes les premières réponses à vos questions. 

Suis-je en dépendance affective ?

La dépendance affective peut s'apparenter à de l'amour sous de nombreux aspects.
Vous pensez être dépendant affectif ?

Faites le test maintenant !

 

Qu'est-ce que la dépendance affective ? 

La dépendance affective est un trouble de la personnalité dépendante. Il s'agit d'une véritable addiction à la relation et à l'autre auprès duquel le dépendant va chercher à combler un manque affectif.

Elle se manifeste principalement par :

  • Un besoin permanent de la présence de l'autre
  • Des difficultés à prendre des décisions seul.e
  • Une peur viscérale de se retrouver seul.e

Dans l'objectif de maintenir la relation amoureuse, le dépendant affectif va donc mettre en place de nombreuses tactiques plus ou moins conscientes. Or, ces dernières entraînent bien souvent l'inverse des effets escomptés. Pire encore, la personne n'étant bien souvent pas consciente de son trouble, elle enchaîne, les relations amoureuses toxiques, en pensant qu'elle ne cesse d'attirer les "mauvaises personnes" à elle. 

En effet, dans le cadre de la dépendance affective, la relation de couple se crée uniquement pour répondre à des besoins douloureux autour des angoisses du dépendant. Malheureusement, les réponses à ces peurs sont le mensonge, la fusion, la soumission à l’autre, la domination ou encore la culpabilisation. 

Ainsi, la dépendance affective se distingue de l'amour sain par les fondements sur lesquels la relation de couple se construit. 

Toutefois, il est important que vous gardiez à l'esprit que vous n'êtes pas condamné.e à vivre des échecs amoureux à répétition. En effet, le dépendance affective est un trouble qui se soigne très bien. La thérapie par message de la Clinique E-Santé permet en ce sens de :

  • Vérifier avec un psychologue que vous êtes en dépendance affective.
  • Trouver l’origine de votre blessure affective pour la cicatriser.
  • Vous défaire de la peur du rejet, de l’abandon.
  • Retrouver votre liberté et ne plus souffrir du manque de l’autre.

A lire aussi l'article : 3 types de thérapies pour vaincre la dépendance affective

Amour ou dépendance affective ? 

Pour pouvoir faire la différence entre les deux, il est essentiel de réaliser une petite analyse de la relation que vous vivez et d'identifier point par point si vos comportements ou ceux de votre partenaire correspondent à des actes d'amour désintéressés ou bien d'une situation de dépendance

Les 5 critères permettant d'évaluer votre relation amoureuse sont les suivants : 

  1. 1er critère : Le sens que vous donnez à votre relation amoureuse
  2. 2ème critère : Un besoin de présence physique permanent
  3. 3ème critère : Pour beaucoup, une jalousie inexplicable
  4. 4ème critère : Le dépendant affectif vit un amour unilatéral
  5. 5ème critère : Des émotions fortes et ambivalentes

1er critère : Le sens que vous donnez à votre relation

L’amour est un sentiment magnifique. Il est normal que la personne que vous aimez soit réellement une priorité de vie. Il est également possible de voir votre partenaire comme l’un des fondements de votre existence. L’amour est une construction qui prend pied dans le respect de chacun, dans le respect des individus et de leurs aspirations.

Mais l'amour sain se construit sur le désir de partager quelque chose avec l'autre et non dans l'unique but de combler une carence affective. C'est en ce sens, que l'amour et la dépendance affectif se différencie dans un premier point. 

Lorsque vous êtes dépendant affectif, votre vie tourne autour de votre conjoint.e. votre partenaire n’est pas un pilier mais le seul et unique pilier de votre existence. Il ne fait pas partie de votre aventure, il est l’aventure. Votre vie n’a de sens qu’auprès de lui et à travers lui, c’est là toute la différence avec une relation saine. Vous ne vivez que pour lui, pour elle.

D'ailleurs, vos actions sont tournées dans la réalisation première de ses besoins que vous cherchez à satisfaire à tout prix, au détriment des vôtres. Dans une relation de couple où la dépendance est installée, le partenaire dépendant a tendance à s'effacer, à s'oublier, ce qui laisse place à une relation où s'alternent des phases de domination et de soumission, quand la relation est sujette à  de la manipulation mentale par exemple.

2ème critère : Un besoin de présence physique permanent

Lorsque vous êtes amoureux, vous essayez de profiter au maximum de votre partenaire. Vous souhaitez construire de nombreux souvenirs et découvrir l’autre sous tous ses aspects. Il est également normal de souffrir du manque de présence physique si de longues semaines vous éloignent de votre cher et tendre.

Or, si vous êtes dépendant affectif, l’éloignement physique est une épreuve insupportable. Il est possible qu’un éloignement, même temporaire, soit envisageable à vos yeux. En ce sens, vous pouvez par exemple modifier totalement vos projets de vie pour faire en sorte que ces derniers correspondent à ceux de votre partenaire. 

Etre célibataire vous est difficile, et vous êtes prêt à tout pour retenir l'être aimé dans votre vie : vous ne pensez plus aux conséquences à long terme, vous répondez à votre émotion à court terme.

La dépendance affective peut provoquer une dépression, en effet, le mal être qu'elle engendre peut vous faire sombrer plus rapidement que vous ne l'auriez imaginé.

3ème critère : Pour beaucoup, une jalousie inexplicable

Lorsque vous vivez une relation amoureuse, la jalousie n’a pas sa place. L’amour est fondé sur la confiance et le respect de l’autre. La jalousie réelle n’existe pas dans un couple sain.

Pour beaucoup de dépendants affectifs, la jalousie est un sentiment récurrent qui apparaît souvent sans raisons particulières, parce qu'ils ont peur de ne plus être suffisamment intéressants et dignes d'être aimés. Ils imaginent alors que leurs partenaires vont les laisser tomber à la moindre occasion. Les comportements adoptés dans ces cas-là sont bien souvent inadaptés car fondés sur une peur irrationnelle.

Le dépendant affectif est sans cesse à la recherche du moindre signe de désamour ou de désintérêt de la part de son partenaire pour se prouver à lui-même qu'il a raison, au point d’imaginer de nombreux scénarios qui ne sont pas réels. Il est possible que votre comportement ait déjà eu des effets dévastateurs sur votre couple, au point de vous faire regretter, plus tard, vos mots ou vos actes. La blessure d'abandon est souvent à l'origine de cette jalousie qui parasite votre relation amoureuse.

Dans certains cas, la jalousie sert également le dépendant à tester l'amour de son partenaire. Par exemple, vous pouvez adopter certains comportements, de sorte à rendre volontairement jaloux l'être aimé dans l'objectif d'obtenir une preuve de ses sentiments. Suivant la réaction de ce dernier, vous allez soit accentuer vos peurs, soit être rassuré.e temporairement jusqu'à ce que l'angoisse d'une éventuelle trahison reprenne le dessus. Dans les deux cas, vous vous imposez une souffrance inutile. 

C'est pourquoi il est important d'identifier rapidement la dépendance et de tenter de sortir du manque affectif afin de ne pas reproduire indéfiniment ce schéma douloureux.

Suis-je en dépendance affective ?

La dépendance affective peut s'apparenter à de l'amour sous de nombreux aspects.
Vous pensez être dépendant affectif ?

Faites le test maintenant !

4ème critère : Le dépendant affectif vit un amour unilatéral

Lorsque vous êtes amoureux, l’amour ne vous empêche pas d’observer la réalité de votre lien avec votre partenaire. Il est possible, qu’un jour, vous compreniez que votre relation est toxique. Malgré tout l’amour que vous pouvez éprouver, vous êtes capable de prendre du recul, de reconnaître les incompatibilités et de prendre les décisions nécessaires pour votre épanouissement à long terme.

Lorsque vous êtes dépendant affectif, il est possible que vous soyez témoin de choses qui vous prouvent que finalement, vous n'êtes peut être pas fait pour être en couple avec cette personne en particulier.

Vous observez des comportements toxiques, dangereux, impardonnables, pourtant, vous restez. Vous ne l’acceptez pas. Face à une preuve flagrante de désamour, d’infidélité ou de tromperie, vous pensez pouvoir arranger cette situation. 

L’idée de vous battre pour une relation destructrice et déjà éteinte vous séduit plus que l’idée de répondre à vos besoins intérieurs en mettant fin à cette relation. Ces comportements traduisent en vous un manque d'estime de soi important, lui-même lié aux causes de la dépendance affective.

Le manque d'estime de soi pousse une personne dépendante à accepter tout et n’importe de la part des autres et surtout de la part d’un conjoint, uniquement parce qu’elle à la sensation que ce chaud-froid constant est une preuve de valeur. Le dépendant affectif est persuadé qu’un conjoint qui ne lui donne pas tout l’amour dont il a besoin, est un conjoint qui dispose d’une grande valeur et dont il ne faut pas se séparer. Les schémas de dévalorisation l'empêchent d’avoir une vision équitable de sa faculté à réagir. Du coup, il éprouve le besoin de compenser en acceptant plus que ce qu’il devrait.

Lire aussi l'article : Trouble de l'attachement : la cause de la dépendance affective

5ème critère : Des émotions fortes et ambivalentes

Enfin, le dernier point qui vous permet de faire la différence entre de l'amour et de la dépendance affectif réside dans l'intensité de vos émotions. La façon dont vous avez de les vivre et de les gérer peuvent mettre en évidence la présence du trouble de la personnalité dépendante dans votre couple.

Lorsque vous êtes amoureux, vous ressentez de nombreuses émotions, parfois très intenses. Il est normal d'être attentif à l’autre, de ressentir de l’empathie et des sensations parfois inexpliquées. En revanche, le dépendant affectif en amour vit des émotions intenses ont la particularité de passer de l’amour fou à la haine extrême.

Vous passez d’un état à l’autre très facilement, résultat d’une relation qui vous fait l’effet d’une véritable drogue : votre psychisme est envahi de pensées liées à votre relation. Vous basculez de moments d’adrénaline à des moments de souffrances, vous basculez de l’obsession au rejet.

Lire aussi l'article : 5 conseils pour se libérer de la dépendance affective

À retenir

Ainsi, la dépendance affective en amour se manifeste de plusieurs manières. Il est important de pouvoir identifier ses signes afin de vous en libérer et d'éviter de faire souffrir votre partenaire. En effet, en tant que dépendant, vos comportements, même inconscients ont un impact à la fois sur la relation et sur la personne avec laquelle vous entretenez cet amour. 

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter