13 symptômes pour identifier la dépression amoureuse et la surmonter

Identifiez la dépression amoureuse grâce à 13 symptômes, pour vous permettre d'en sortir

L’amour fait partie des plus belles émotions que nous puissions expérimenter au cours de notre existence et les relations amoureuses nous permettent de grandir personnellement mais aussi de nous projeter dans un futur sécurisant à deux. Malheureusement, l’amour n’est pas forcément éternel et il arrive qu’une relation ne fonctionne plus et qu’elle donne lieu à une rupture

Si la plupart des personnes finissent naturellement par accepter la rupture et réussissent à faire le deuil de la relation après un certain temps (propre à chacun), il arrive que certaines personnes ne parviennent pas à surmonter la tristesse après une relation amoureuse et qu’elle se transforme en réelle dépression amoureuse.

Alors comment différencier un chagrin d’amour d’une véritable dépression ? Quels sont les symptômes qui doivent vous alerter ? Pourquoi arrive-t-il que nous tombions en dépression suite à une rupture ? Et surtout quelles sont les solutions pour surmonter la dépression amoureuse ?

Découvrez dès maintenant les 13 symptômes qui vous permettront d’évaluer si vous êtes sujet à ce type de dépression ainsi que les solutions thérapeutiques les mieux adaptées pour vous.

Suis-je en dépression amoureuse ?

Vous avez besoin de faire le point sur votre situation ?
Ce test vous permettra de distinguer un état de déprime passagère d'une réelle dépression suite à une rupture amoureuse.

Faites le test maintenant !


Quels sont les symptômes de la dépression amoureuse ? 

La dépression amoureuse est un épisode dépressif qui a pour élément déclencheur une rupture amoureuse. Celle-ci va constituer un choc émotionnel dont les conséquences psychiques peuvent être importantes.

La dépression amoureuse est réactionnelle, par opposition à une dépression dite endogène, qui aura, quant à elle, tendance à se développer indépendamment des facteurs environnementaux.

Les symptômes de la dépression amoureuse seront cependant les mêmes que la dépression, qu'ils soient associés ou non à un événement déclencheur. Ainsi, lorsque vous faites une dépression amoureuse, vous pouvez ressentir les symptômes suivants : 

  1. Symptôme n°1 : une douleur morale intense
  2. Symptôme n°2 : une perte d’intérêt et de plaisir pour les activités habituelles
  3. Symptôme n°3 : une perte d’énergie globale associée à une grande fatigabilité
  4. Symptôme n°4 : une tendance à l’auto-dévalorisation
  5. Symptôme n°5 : un ralentissement général du fonctionnement psychomoteur
  6. Symptôme n°6 : des difficultés de concentration et d’attention
  7. Symptôme n°7 : une perturbation du sommeil et de l’appétit
  8. Symptôme n°8 : une tendance aux idées de morts et aux pensées suicidaires
    Mais également des symptômes liés à la rupture amoureuse : 
  9. Symptôme n°9 : une tendance à penser à l’être aimé de façon récurrente et intrusive
  10. Symptôme n°10 : la reviviscence des moments passés avec l’ex-partenaire
  11. Symptôme n°11 : une tendance à ressasser le passé pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné dans la relation
  12. Symptôme n°12 : un sentiment de vide lié à l’absence de la personne
  13. Symptôme n°13 : une incapacité à se projeter dans le futur 

Symptôme n°1 : une douleur morale intense

Le premier symptôme qui doit vous alerter lors d’une dépression est un sentiment de tristesse constante. Il ne s’agit pas d’une tristesse passagère qui passe au cours de la journée ou de quelques jours, mais bien d’une émotion persistante, dont vous ne parvenez pas à vous défaire. La dépression est pernicieuse et vous laisse penser petit à petit que vous n’allez jamais vous en sortir, vous laissant dans un état de découragement total.

Symptôme n°2 : une perte d’intérêt et de plaisir pour les activités habituelles

Lorsqu’une personne traverse un épisode dépressif, elle perd tout intérêt pour les activités qu’elle aimait auparavant et n’arrive plus à prendre de plaisir en les réalisant. Ce désinvestissement se remarque également du côté de la sphère relationnelle. La personne dépressive s’isole totalement et ne cherche plus à maintenir de liens avec ses proches car elle est dans une trop grande souffrance mentale et ne parvient plus à sortir de son mal-être pour pouvoir profiter de la compagnie des personnes auxquelles elle tient.

A lire aussi : Dépression souriante : Top 8 des signes à repérer (+ solutions)

Symptôme n°3 : une perte d’énergie globale associée à une grande fatigabilité

La fatigue chronique est une sensation d'extrême fatigue et de manque d'énergie tout au long de la journée. C'est un sentiment très différent de la fatigue normale, qui passe généralement après une nuit de sommeil. Un manque d'énergie peut rendre difficile le fait de se lever du lit et de se motiver pour commencer la journée. Cette fatigue finit par rendre la personne à fleur de peau et  entraîne une certaine irritabilité nerveuse.

Symptôme n°4 : une tendance à l’auto-dévalorisation 

La dépression est un état qui affecte tout votre être et vous amène à vous remettre en question continuellement.  Les pensées négatives que la personne éprouve ne lui  permettent plus d'avoir confiance en elle. Elle finit par se sentir sans valeur, inutile et elle peut être amenée à penser que le monde se porterait mieux sans elle. L’état dépressif entraîne donc une perte d'estime de soi, qui peut s'accompagner d'un douloureux sentiment de culpabilité. 

Symptôme n°5 : un ralentissement général du fonctionnement psychomoteur 

Une personne souffrant de dépression voit son fonctionnement mental et physique se ralentir. Ainsi la personne semble ralentie, comme privée de tout élan vital. Ses actions semblent retardées, le ton de sa voix est faible, elle parle peu et semble s'installer dans un certain mutisme. En outre, la pensée est ralentie, et le temps de réflexion est plus long lors d'un épisode dépressif. 

À lire aussi : Dépression sévère : 5 signes que votre état s’aggrave dangereusement

Symptôme n°6 : Des difficultés de concentration et d’attention

La personne souffrant de dépression voit le monde à travers une lentille brumeuse. Tout semble être vague et confus. Les capacités mentales de la personne diminuent : elle oublie plus souvent des choses, a des difficultés à se concentrer et à prendre des décisions, cela est notamment dû à un manque de confiance en soi, qui ne permet plus à la personne de croire en ses capacités et qu’il l’a fait douter de ses aptitudes à prendre les bonnes décisions. 

Symptôme n°7 : une perturbation du sommeil et de l’appétit

Une dépression peut être diagnostiquée par divers symptômes, tels que des troubles du sommeil, qui peuvent se manifester par des difficultés à s'endormir, des insomnies avec des réveils en pleine nuit et des pensées intrusives ou à l’inverse avec de l’hypersomnie et une tendance à dormir plus que nécessaire.  

On retrouve également des perturbations de l’appétit avec souvent une perte d’appétit et une perte de poids ou à l’inverse un gain d’appétit qui se traduit souvent par une alimentation qui sert à compenser le grand vide ressenti par la personne dépressive. Dans certains cas la dépression peut être à l'origine d’un trouble du comportement alimentaire et s’accompagner de boulimie, d’anorexie ou d’hyperphagie. 

Symptôme n°8 : une tendance aux idées de morts et aux pensées suicidaires

L’un des symptômes de la dépression qui doit vous mettre le plus en alerte est le fait d’avoir des idées morbides. En effet, le trouble dépressif attaque l’intégralité de votre personne et vous entraîne dans une spirale infernale avec des pensées suicidaires et l'envie de mettre fin à ses jours. 

Cependant lorsqu'une personne traverse une dépression amoureuse on peut également retrouver quelques spécificités liées à la rupture :

Symptôme n°9 : une tendance à penser à l’être aimé de façon récurrente et intrusive

Dans la dépression classique, une personne peut avoir tendance à avoir des pensées qui tournent en boucle de diverses nature mais dans le cas d’une dépression amoureuse, les pensées tournent souvent autour de l’être aimé. Une séparation amoureuse entraîne un processus de deuil d’une relation. Ainsi, il est normal que vous pensiez sans cesse à votre ex-partenaire sans que vous ne puissiez vous en empêcher mais si cela perdure dans le temps cela peut devenir une véritable source de souffrance. 

Symptôme n°10 : la reviviscence des moments passés avec l’ex-partenaire

Un autre symptôme de la dépression amoureuse que vous pourriez expérimenter est le fait de ressasser les moments passés avec votre ex-compagnon. Vous avez beau vous dire que vous devriez arrêter d’y penser, vous ne parvenez pas à chasser ses pensées intrusives de votre esprit. Vous êtes nostalgique et avez tendance à idéaliser votre passé amoureux. 

Symptôme n°11 : une tendance à ressasser le passé pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné dans la relation

Une relation qui prend fin, surtout quand la rupture est subie, peut être vécue comme un “échec” pour la personne qui l'expérimente. Ainsi la personne en dépression amoureuse peut chercher à comprendre ce qu’elle pense avoir fait de mal ou pourquoi elle n’a pas été en mesure de convenir aux attentes de l’autre. La rupture peut être vécue comme un tel choc qu’elle entraîne une baisse de l’estime de soi, une remise en question permanente et un sentiment de mal-être profond. 

Symptôme n°12 : un sentiment de vide lié à l’absence de la personne

Il faut bien comprendre que la séparation amoureuse s’apparente à un deuil. Rompre avec quelqu’un, c’est accepter que l’autre ne partage plus notre vie, c’est continuer à vivre sans la présence de l’autre et cela peut-être difficile d’apprendre à vivre sans la personne aimée, notamment si la personne présente des signes de dépendance affective. Il sera encore plus difficile pour elle de parvenir à s’aimer sans l’amour de l’amour de l’autre. 

Symptôme n°13 : une incapacité à se projeter dans le futur 

Une relation amoureuse se construit à deux, avec des envies mutuelles, des perspectives d’évolution, des ambitions à bâtir ensemble etc… La séparation entraîne nécessairement une remise en question de tous ses projets co-construits conjointement qui étaient aussi des projets personnels quelque part. Or, maintenant qu’ils n’ont plus lieu d’être, il peut être difficile pour la personne de se projeter dans cette nouvelle vie sans l’autre.

S’il est tout à fait normal de ressentir de la tristesse après une relation amoureuse, il faut toutefois rester vigilant à ce que cela ne se transforme pas en un état dépressif. Si vous expérimentez plusieurs de ses symptômes depuis plus de 15 jours consécutifs, nous vous recommandons d’en parler à un professionnel de santé afin d’être pris en charge rapidement et d’éviter que la dépression ne s’installe plus durablement. 

Comment sortir d'une dépression amoureuse ?

Dans le cas d’une dépression amoureuse, il est très important d’initier un travail thérapeutique à l'aide d'un psychologue afin de comprendre ce qui se joue intimement pour vous avec cette rupture.

En fonction de votre sensibilité, vous pouvez choisir d’aller plus ou moins en profondeur dans la conscientisation et le travail d’introspection relatifs à votre construction affective et personnelle, mais il est dans tous les cas important de parvenir à prendre progressivement de la distance vis-à-vis de l’élément déclencheur (la rupture actuelle).

Même s’il peut, dans un premier temps, être difficile de vous détacher de cette expérience présente douloureuse, votre objectif doit être d’accueillir votre souffrance tout en prenant conscience du fait que cette décompensation massive renvoie généralement à des fragilités affectives qui sont le fruit d’expériences de vie plus ou moins anciennes.

En effet, ce n’est pas par hasard que la séparation amoureuse a des conséquences psychiques aussi importantes pour vous : quelque chose en vous fait problème et constitue un terrain de vulnérabilité du côté de la perte, de l’attachement, voire d’une blessure d’abandon dont les racines se trouvent le plus souvent dans l’enfance et les premières expériences affectives.

Différents cadres et protocoles thérapeutiques peuvent vous permettre de mener à bien ce travail selon des angles différents et ainsi, de sortir de la dépression. Il s’agit d’identifier la méthode thérapeutique qui vous conviendra le mieux et d’aller vers des axes de travail adaptés en vue de guérir, mais aussi d’avancer personnellement.

Voici les différentes solutions thérapeutiques qui s'offrent à vous dans la cadre d'une dépression amoureuse :

  1. Solution n°1 : La thérapie interpersonnelle (TIP)
  2. Solution n°2 : La psychothérapie d’inspiration psychanalytique (PIP)
  3. Solution n°3 : Les thérapies cognitives et comportementales (TCC)

Solution n°1 : La thérapie interpersonnelle (TIP) 

La thérapie interpersonnelle sera particulièrement recommandée dans le traitement de la rupture amoureuse afin d’analyser comment vos comportements et vos réactions affectives influent sur vos relations en général. 

La thérapie interpersonnelle est une forme de thérapie brève qui permet d’interroger les relations d’attachement à autrui et les dynamiques interpersonnelles entre vous et les autres. Elle permet d’identifier les schémas relationnels et les émotions qu’elles sous-tendent afin de trouver des solutions pour être plus serein dans ses interactions avec les autres, mais aussi avec soi-même. 

Au-delà de vous aider à comprendre l'origine de la dépression amoureuse et de vous permettre d’en sortir, la thérapie interpersonnelle va également vous permettre de créer des relations plus épanouissantes avec les autres dans toutes les sphères de votre vie (personnelle, professionnelle, amoureuse etc…) et de comprendre vos comportements afin d’éviter de souffrir à nouveau lors de votre future relation. 

C’est une forme de thérapie intéressante, car elle met davantage l’accent sur le présent et sur les relations actuelles plutôt que de revenir uniquement sur le passé et les traumatismes de l’enfance. Elle sera particulièrement recommandée aux personnes qui ont envie de pouvoir changer plus rapidement sans avoir à faire nécessairement de nombreuses séances avant d’obtenir un changement. 

La solution pour surmonter une dépression amoureuse !

Cette rupture amoureuse vous a complètement anéantie et votre ex-partenaire vous a laissé avec le cœur brisé. Depuis votre séparation, plus rien n’a de sens pour vous, vous n’avez plus goût à rien et vous ne savez pas comment combler le vide que cette personne a laissé dans votre vie. Vous pleurez beaucoup, repensez toute la journée à votre ex, à tous les moments de bonheur que vous avez vécus ensemble. Vous n’avez plus envie de rien depuis des mois et vous êtes fatigué. Chaque jour est une lutte, vous n’avez plus envie de vivre. Vous aimeriez qu’on vous sorte de là et vite !

Voici ce que va vous apporter la thérapie digitale, sur la base des résultats constatés cliniquement chez nos patients ayant traversé une dépression amoureuse.

Vous allez :

- Faire le deuil de votre rupture amoureuse pour pouvoir aller de l’avant
- Sortir de la dépression et retrouver vos ressources pour être en forme et bien dans votre peau
- Vous reconstruire et démarrer votre nouvelle aventure avec vous-même
- Retrouver du plaisir et de la joie dans votre vie

Démarrez une thérapie maintenant !

Solution n°2 : La psychothérapie d’inspiration psychanalytique (PIP)

Le travail de psychothérapie « d’inspiration psychanalytique »  s’appuie sur la prise de conscience de comportements inconscients en vue de redonner du sens à vos modes de fonctionnement et à devenir ainsi plus conscient de ce qui vous traverse. 

Dans ce type de thérapie, on s’intéresse plus particulièrement aux expériences passées et à celles vécues pendant l’enfance. En psychanalyse, on estime que la construction de l’enfance à une place importante sur les comportements actuels d’un individu. Ainsi, le but de la psychanalyse est de faire émerger des émotions enfouies, la plupart du temps inconscientes avec lesquelles vous vous retrouvez bloqué et qui vous empêchent d’avancer dans la vie.  

Dans le cadre d’une dépression amoureuse, il n’est pas rare qu’elle s’explique par une blessure d’abandon ou par une blessure de rejet qui sont toutes les deux liées à un vécu ressenti de façon traumatisante durant l'enfance. Cette blessure peut être ou non associée à une véritable négligence parentale ou être le fruit de ce qu'enfant vous avez pu considérer comme de l'abandon. 

La thérapie d’inspiration psychanalytique vous aidera ainsi à faire émerger, identifier, puis réparer les blessures passées, en particulier par l’observation, la maîtrise et la mise en action des enjeux de la relation thérapeutique,  à travers le transfert (exprimer des émotions que vous avez ressenties ou refoulées par le passé au travers de votre psychologue) et le contre-transfert (réaction inconsciente de votre psychologue envers l’émotion que vous avez exprimé) notamment.

Si cette thérapie est un peu plus longue sur son format, elle n’est pas à écarter pour autant. Elle est une solution efficace contre la dépression amoureuse car les blessures de l’enfance sont profondément ancrées en chacun de nous et elles nous font réagir d'une certaine façon dans nos relations avec les autres. Tant qu’une personne ne cherche pas à guérir de ses traumatismes de l'enfance, elle peut être en souffrance pendant de nombreuses années sans vraiment comprendre l’origine de son mal-être. 

Suis-je en dépression amoureuse ?

Vous avez besoin de faire le point sur votre situation ?
Ce test vous permettra de distinguer un état de déprime passagère d'une réelle dépression suite à une rupture amoureuse.

Faites le test maintenant !

Solution n°3 : Les thérapies cognitives et comportementales (TCC)

Les thérapies cognitives et comportementales peuvent s’avérer particulièrement intéressantes pour sortir d’une dépression suite à une rupture, car elles permettent de mettre en lumière des comportements dysfonctionnels et d’adopter de nouvelles stratégies pour entretenir des pensées plus fonctionnelles et changer de comportement. 

En effet, il n’est pas rare que derrière une dépression amoureuse se cache également de la dépendance affective.  Un trouble de la personnalité dépendante qui se caractérise par une insécurité affective, une faible estime de soi, une dépendance à l’autre et un besoin d’être rassuré constamment. Parce que le dépendant affectif vit avec un manque affectif qu’il n’arrive jamais à combler, il a besoin de l’autre pour se sentir aimé, se sentir bien et exister. Sans l'autre, il y a un réel sentiment de manque et de vide émotionnel, qu’il faut combler à tout prix.

Il faut bien comprendre que lorsqu'une personne souffre d’un style d’attachement insécure, d’une blessure d’abandon ou de dépendance affective, elle a tendance à avoir des croyances et des pensées dysfonctionnelles, qui la font réagir d’une certaine manière dans une situation donnée. Or, si elle ne change pas de comportements, elle sera amenée à revivre les mêmes situations encore et encore, entretenant un cercle vicieux d’émotions négatives, propices à une mauvaise estime de soi et à la dépression à long terme.

Les thérapies cognitives et comportementales sont également des thérapies brèves qui sont idéales pour ceux qui veulent avancer rapidement sur des problématiques présentes car elles s'intéressent moins au passé et elles permettent également de travailler avec de nombreux outils et exercices pour amener la personne à apprendre à gérer ses émotions au quotidien et favoriser le changement de comportement.  

Que faire lorsque la dépression amoureuse dure trop longtemps ? 

Le deuil d’une relation amoureuse étant propre à chacun, certains vont mettre quelques mois à s’en remettre tandis que d’autres vont mettre parfois plusieurs années. Cependant, si vous ressentez une profonde tristesse après une relation amoureuse et de la souffrance psychique depuis plusieurs mois et que vous souffrez de dépression, il est impératif de consulter un psychologue pour vous aider à en sortir. 

Le problème avec la dépression, c’est qu’elle entraîne des schémas de pensées négatifs qui engendrent des comportements inadéquats. La personne s’enferme alors toujours davantage dans sa dépression et ne parvient plus à reprendre espoir.

Si, en plus de cela, vous avez été dans une relation toxique qui vous a fragilisé sur le plan émotionnel, il sera d'autant plus difficile pour vous de trouver les ressources intérieures pour parvenir à vous extraire de vos émotions négatives et vous libérer de la dépression amoureuse. En effet, sortir d'une relation toxique ne se résume pas uniquement au fait de réussir à mettre fin à la relation, il faut ensuite réussir à se reconstruire personnellement. 

Aussi, si vous n’arrivez pas à faire le deuil de votre relation amoureuse, il est essentiel que vous ne culpabilisiez pas pour cela. Si vous devez prendre plusieurs années pour vous remettre d’un chagrin d’amour et vous reconstruire, ce n’est pas grave. Chacun a le droit d’aller à son rythme et nous ne sommes pas tous armés de la même manière lorsqu’il s’agit de faire face à des épreuves de vie difficiles. 

Quelque soit la raison pour laquelle vous traversez un épisode dépressif, il faut bien comprendre qu’il est impossible de sortir d’une dépression par soi-même. Ce trouble attaque votre estime de vous-même et votre confiance en vous et vous met dans des schémas de pensées dysfonctionnelles desquels il devient très difficile de s’extraire par soi-même. Le soutien et l’accompagnement d’un psychologue deviennent donc nécessaires pour reprendre confiance en vous et en la vie.

Si la rupture a été l’élément déclencheur d’une dépression réactionnelle, il reste qu’il y a d’autres choses qui se jouent en vous et que la rupture a certainement réveillé des blessures profondes chez vous.  Et tant que vous n’irez pas chercher les causes profondes de cette tristesse, vous n’arriverez pas à être pleinement serein avec vous-même, c’est difficile à accepter mais c’est ainsi que vous parviendrez à sortir de votre grave dépression amoureuse. 

Il existe de nombreuses approches de psychothérapie qui peuvent vous aider à vous libérer d’une dépression suite à une rupture et qui vous permettront d’avancer plus sereinement. Il sera parfois nécessaire de recourir également à un traitement médicamenteux, qui servira de béquille temporaire afin de vous aider à reprendre les forces nécessaires pour vous remettre sur pied et aller de l’avant.

À retenir

Ces illustrations de processus thérapeutiques appliqués à la dépression amoureuse restent des exemples. Si vous avez développé une dépression amoureuse à la suite d’une rupture, il est avant tout important de ne pas rester isolé et de vous ouvrir sur ce mal-être afin d’obtenir du soutien.
 
Un professionnel de santé pourra vous orienter sur une prise en charge qui soit juste pour vous, et également vous rassurer en vous informant sur la maladie : le sentiment d’impuissance et l’impression d’une souffrance incurable que vous ressentez font partie intégrante du syndrome dépressif et ne renvoient donc pas à une réalité objective. Vous devez garder en tête que la dépression amoureuse se guérit et que vous retrouverez bientôt votre équilibre et une humeur plus stable.

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter