Perte de libido chez la Femme : Top 9 des causes (+ solutions)

Causes de la baisse de désir chez la femme et conseils pour rebooster sa vie sexuelle

La perte de libido chez la femme est un trouble courant. 46% des femmes connaissent une baisse de libido au moins une fois au cours de leur vie. La routine qui s’installe au sein d’un couple, des attentes non exprimées peuvent expliquer une baisse de libido chez la femme. Il est important de ne pas confondre le désir et l’amour pour son ou sa partenaire. Il est tout à fait possible d’aimer une personne et de ne pas la désirer et, à l’inverse, il est possible de désirer une personne sans pour autant l’aimer.

Dans cet article, nous vous faisons découvrir le top 9 des causes les plus courantes de la perte de libido chez la femme accompagné de solutions pour y faire face.

Ai-je besoin d’un psychologue pour ma baisse de désir ?

Vous ressentez le besoin d’échanger avec un psychologue sur votre baisse de désir ? Votre perte de libido vous inquiète ?

Faites le test maintenant !

Quelles sont les causes de la perte de libido chez la femme ?

Les causes d’une baisse de libido chez la femme peuvent être multiples, tout comme la baisse de désir chez un homme. Avant toute chose, il est important de savoir que le manque de désir est une conséquence de quelque chose. Ce manque survient en tant que symptôme d’une cause.

Voici les causes les plus courantes lors d’une perte de libido chez la femme :

  1. Le stress et la fatigue
  2. Les douleurs pendant les rapports
  3. Les traitements hormonaux
  4. Les maladies
  5. La ménopause et les dérèglements hormonaux
  6. Des rapports sexuels insatisfaisants
  7. Un trouble sexuel
  8. Un traumatisme sexuel
  9. Une consommation excessive d’alcool et de drogue

Cause n°1 : Le stress et la fatigue

La première cause d’une baisse de libido chez la femme provient du stress et de la fatigue. La libido implique de nombreux éléments aussi bien personnels, relationnels, socio-professionnels que familiaux et tous ces éléments peuvent intervenir dans sa perte.

Le corps et l’esprit étant liés, divers facteurs psychologiques peuvent intervenir sur une absence de libido : le stress, mais aussi l'anxiété qu'elle soit généralisée ou non et les épisodes dépressifs caractérisés, sont autant de facteurs pouvant être à l'origine d'une baisse d'envie sexuelle.

Le stress intervient dans la modification de l’excitation sexuelle. Le plaisir sexuel a tendance à passer au second plan par rapport à une angoisse.

Il peut également s’agir d’une baisse de libido liée à la grossesse. En effet, un nouveau-né prend du temps et apporte de la fatigue aux parents. Une femme peut perdre sa libido en utilisant son énergie libidinale pour trouver le courage de se lever en pleine nuit pour nourrir ou câliner son nourrisson après un cauchemar, par exemple.

De plus, la perte de libido après l’accouchement est fréquente. Cela est dû à la fatigue, un nouveau rythme de vie et des changements hormonaux. Le corps a besoin de temps pour se remettre de cet événement. D'ailleurs dans certains cas, l'accouchement est suivi d'une période de babyblues durant laquelle, la femme peut être réticente à être touchée. 

Bon à savoir

Il est important de garder en mémoire que la libido est une énergie. Comme toute énergie, elle est mobile et connaît donc des changements de rythme.
 
L’énergie libidinale peut être absorbée et contribuer à d’autres choses que les rapports sexuels. Par exemple, elle peut être utilisée lors de la maternité pour trouver l’énergie nécessaire, mais aussi dans le travail.

Cause n°2 : Les douleurs pendant les rapports : (dyspareunies, vaginisme ...)

La seconde cause d’une baisse de désir concerne les douleurs pendant les rapports sexuels. Par exemple, le vaginisme participe à la baisse de désir chez la femme. Cette peur de souffrir à chaque pénétration peut amener la femme à éviter tous les rapports avec son partenaire.

Certaines femmes sont touchées par des douleurs pendant et après les rapports sexuels. On parle, dans ce cas, de dyspareunie. Cette douleur peut être l’un des symptômes de l’endométriose. Il s’agit d’une douleur ressentie au niveau du bas ventre lorsque la femme vie un rapport sexuel avec pénétration.

Bon à savoir

D’après une étude menée auprès de 7 000 femmes sexuellement actives, 1 femme sur 10 souffre de douleurs pendant les rapports sexuels.

Cause n°3 : Les traitements hormonaux (contraception)

La baisse de libido chez la femme peut être causée par des traitements hormonaux, comme la prise de contraception : la pilule, le stérilet hormonal, l'implant ... 

Modifiant le cycle hormonal naturel du corps, les hormones de synthèse contenues dans ces moyens contraceptifs peuvent agir sur la libido.

La pilule, par exemple, qui intervient pour bloquer l’ovulation gomme le pic de désir observé chez la femme quelques jours avant l'ovulation. 

Le dosage d’une pilule est important puisqu’il peut impacter la sexualité d’une femme en fonction du dosage en œstrogène et progestérone. Le choix de votre pilule contraceptive est donc important pour trouver un traitement hormonal qui vous convient.

Bien évidemment, chaque femme réagit différemment aux contraceptions et si pour la majorité d'entre elles, une perte de libido est constatée, certaines constatent au contraire, que les hormones viennent booster leur désir. Si vous vous sentez concernée, il est important de faire le point avec votre médecin votre gynécologue. 

Cause n°4 : Les maladies (thyroïde, dépression …)

La quatrième cause de la baisse de libido chez la femme concerne les maladies. Qu’il s’agisse d’une dépression ou d’un problème de thyroïde, les traitements médicamenteux pour pallier une maladie peuvent impacter la libido féminine.

Chez la femme, les problèmes de thyroïdes sont associés à une libido trop faible, des problèmes d’excitation et de lubrification, mais aussi des difficultés à atteindre l’orgasme (anorgasmie) et des douleurs pendant les rapports sexuels.

Une dépression peut également faire apparaître une diminution de la libido. La perte de libido chez la femme est, dans ce cas, la conséquence d’un état dépressif. La majorité des patients dépressifs rapporte une diminution significative de la libido voire une extinction du désir. Dans ce cas-là, la psychothérapie, en travaillant sur votre dépression, vous permettra de retrouver une sexualité épanouissante. 

À lire aussi : Perte de libido chez l’homme : Top 7 des causes (+ solutions)

Cause n°5 : La ménopause et les dérèglements hormonaux

La ménopause et les dérèglements hormonaux sont la cinquième cause que nous aborderons pour expliquer la baisse de libido chez la femme.

La perte de libido chez la femme peut s’expliquer par l’arrivée de la ménopause. En effet, la ménopause provoque une chute des œstrogènes. Cette baisse importante produit, chez certaines femmes, une sécheresse vaginale qui rend les rapports sexuels douloureux et entraîne donc une baisse de libido.

Un dérèglement hormonal peut également remettre en question la libido féminine. Le désir sexuel est boosté grâce au pic d’œstrogènes. Dès lors qu’il apparaît un dérèglement, la libido peut donc être impactée.

Cause n°6 : Des rapports sexuels insatisfaisants

La perte de libido chez la femme peut également provenir d'une succession de rapports sexuels durant lesquels elle n'a pas pris de plaisir. Des rapports sexuels non satisfaisants entraînent, à force une baisse de l'envie, surtout lorsque la partenaire n'exprime pas à l'autre sa frustration. L'absence de communication nourrit alors une vie sexuelle dans laquelle elle ne s'y retrouve pas. 

Communiquer sur ce qui vous fait plaisir au lit et sur ce que vous aimez le moins permet à la fois de créer une harmonie sexuelle au sein de votre couple, tout en permettant à l'un et à l'autre de mieux se connaître.

L'absence de communication peut aller jusqu'à la rupture d'un certains contrat de confiance.

Une femme aime se sentir en sécurité pour avoir des relations intimes avec son partenaire. On parle de contrat de confiance. Si, au sein du couple, les deux personnes sont en conflit alors la femme va voir ce contrat de confiance se rompre. Cette rupture provoque une baisse de libido.

La communication est donc essentielle pour résoudre des conflits au sein d’un couple et avoir une vie intime épanouie.

Cause n°7 : Un trouble sexuel 

Un trouble sexuel peut également provoquer une perte de libido chez la femme. Parmi les troubles les plus courants, on retrouve l’anaphrodisie et l’anorgasmie.

L’anaphrodisie se caractérise par une absence de désir sexuel. Toutefois, pendant un rapport sexuel, les femmes touchées par l’anaphrodisie peuvent éprouver du plaisir et parvenir à l’orgasme. Elle intervient dans la perte de la libido lorsque celle-ci est secondaire, c'est-à-dire, lorsqu'elle succède une période de la vie où le désir était présent, puis s'en est allé. 

Les femmes qui souffrent d’anorgasmie, elles, ne parviennent pas à atteindre l’orgasme lors de leurs rapports intimes. Elles peuvent, toutefois, ressentir du plaisir sexuel.

Cause n°8 : Un traumatisme sexuel (viol, agression …)

La huitième cause de la perte de libido chez la femme est liée à un traumatisme sexuel. Le passé d’une personne joue un rôle très important dans le développement de la libido

Si une femme a vécu un viol, une agression, qu’elle a été abusée sexuellement, ou qu'elle a subit toute autre forme de violences conjugales, elle peut ressentir un frein sur les relations intimes.

Lorsqu’une personne vit un ou plusieurs abus sexuels on observe régulièrement la mise en place de stratégie d’évitement. En effet, une femme victime d’un traumatisme évite d’avoir des rapports intimes pour ne pas avoir des flash-back de son agression, tout comme c'est le cas pour l'homme qui connaît une perte de libido à la suite d'un traumatisme. 

Cause n°9 : Une consommation excessive d’alcool et de drogue

Enfin, la consommation excessive d’alcool et de drogue, comme le cannabis par exemple, dont les effets ont un impact direct sur les troubles sexuels, joue également sur la baisse de l'envie sexuelle. 

Le cerveau joue un rôle sur la sexualité de la même façon qu’il a le dernier mot sur le désir sexuel et la libido. La sexualité n’est donc pas la même lorsque le cerveau est altéré par l’alcool ou par la drogue.

L’excès d’alcool empêche une femme d’atteindre l’orgasme. Cela s’explique par un cerveau trop engourdi par l’alcool qui ne parvient plus à envoyer les messages d’excitation au corps. La lubrification vaginale est, par conséquent, moins abondante.

La consommation de drogue diminue la production de testostérone et occasionne une baisse de désir sexuel et des troubles de l’orgasme.

Dès lors que la consommation d’alcool ou de drogue est excessive, une baisse significative de la libido est ainsi constatée.

Je n’ai plus envie de faire l’amour : quelles solutions existent pour retrouver le désir ?

La baisse de libido chez la femme est fréquente. Comme nous l’avons vu précédemment, le désir sexuel est une énergie. Il est donc normal que ce désir connaisse des changements de rythme.

Pour autant, il existe des solutions pour retrouver sa libido et retrouver l’envie de faire l’amour : 

  1. Changer de traitement hormonal
  2. Apprendre à communiquer avec son partenaire
  3. Démarrer une sexothérapie

Solution n°1 : Discuter avec votre médecin de votre contraception

La première solution pour rebooster son désir sexuel consiste à changer de traitement hormonal si vous en avez un et si celui-ci ne vous convient pas. Comme nous l’avons vu précédemment, les moyens de contraception peuvent jouer un rôle dans la perte de libido chez la femme.

Si vous sentez que depuis que vous prenez votre contraceptif, vous êtes moins encline à avoir des rapports et que votre désir sexuel baisse, cela signifie peut être que le dosage de votre moyen de contraception ne vous convient pas. En discuter avec votre médecin traitant ou votre gynécologue est important. Ces derniers pourront vous conseiller sur des dispositifs en adéquation avec vos besoins 

Certaines femmes ont également recours à des traitements hormonaux substitutifs (THS) pour compenser l’insuffisance des sécrétions ovariennes d’œstrogènes et de progestérone qui peut causer des troubles à court et à long terme.

Solution n°2: Apprendre à communiquer avec son partenaire

La seconde solution pour surmonter une perte de libido chez la femme est d’apprendre à communiquer avec son ou sa partenaire.

Bien que la sexualité soit souvent perçue comme un sujet tabou, il est indispensable d’en parler au sein d’un couple. Cette communication va vous permettre d’évoquer vos attentes en termes de sexualité avec votre partenaire ainsi que de connaître les siennes.

Cet échange favorise l’harmonie au sein d’un couple.

La perte de libido chez la femme peut être causée par l’insécurité avec son partenaire. Une bonne communication apporte davantage de sécurité et favorise le contrat de confiance entre deux personnes. Pour renforcer l’intimité d’un couple, vous pouvez donner votre ressenti après un rapport sexuel (sensations de bien-être, plaisir, sentiments et émotions positives). Partager son ressenti met votre partenaire en confiance et il sera plus à même d’introduire des propositions d’ajustement et de la nouveauté au sein de votre couple. La libido se verra ainsi augmentée.

La thérapie de couple peut également être un bon moyen de contrer la baisse de libido chez la femme en ouvrant la communication.

Si vos relations ne sont pas au beau fixe au sein de votre couple alors cela peut provoquer une perte de libido. La thérapie de couple intervient pour améliorer les relations entre les partenaires et résoudre les conflits interpersonnels. Le thérapeute peut prendre les conjoints séparément ou en couple pour réapprendre aux deux personnes à instaurer un fonctionnement plus sain, équilibré et stable au sein du couple.

Comme toutes les thérapies, la thérapie de couple répond au besoin de quitter une souffrance. La baisse de libido chez la femme peut provenir d’une souffrance au sein du couple (manque de confiance, dévalorisation, mauvaise communication…). Une fois cette souffrance levée, la femme reprend peu à peu confiance en elle et en sa relation et retrouve du désir pour son partenaire.

Ai-je besoin d’un psychologue pour ma baisse de désir ?

Vous ressentez le besoin d’échanger avec un psychologue sur votre baisse de désir ? Votre perte de libido vous inquiète ?

Faites le test maintenant !

Solution n°3 : Démarrer une sexothérapie

La troisième solution pour booster sa libido est de démarrer une sexothérapie.

Avant de débuter cette thérapie, il est indispensable de faire un bilan de santé pour écarter les causes biologiques, mécaniques et fonctionnelles de la perte de libido chez la femme.

Une fois ces causes écartées, le sexothérapeute peut intervenir puisque le trouble provient d’une cause psychologique. Le sexothérapeute va travailler, avec sa patiente, sur l’origine de sa baisse de désir pour faire partir ce symptôme. Pour cela, elle va s'intéresser au passé de sa patiente pour comprendre l’origine de son manque de désir.

Pour bien comprendre ce qu’est un sexothérapeute, nous vous expliquons la différence entre un sexologue et un sexothérapeute. Le sexologue n’est pas réglementé par la loi alors que le sexothérapeute est un médecin avec une spécialité en sexo.

La sexothérapie permet de s’interroger sur le lien sexuel d’un patient et de rétablir le contact entre les deux personnes du couple.

Les bienfaits de la sexothérapie sont nombreux :

  • Retrouver une sexualité épanouie et libérée et éviter de rentrer dans une routine
  • Surmonter les différents troubles sexuels
  • Améliorer le bien-être et l’harmonie d’un couple
  • Renforcer l’intimité de son couple
  • Rétablir la communication et l’écoute dans le couple

La sexothérapie est composée de quatre phases pour vous aider à vaincre votre trouble. La première phase consiste à échanger avec le patient pour comprendre son trouble et ses attentes. À partir de cet échange, le thérapeute peut proposer une thérapie courte ou longue en fonction du besoin de son patient.

Lors de la seconde phase, le sexothérapeute fait un lien entre les troubles sexuels de la personne avec ses comportements et ses croyances.

La troisième phase laisse place à un traitement ou à des exercices pratiques que le patient va pouvoir réaliser pour retrouver sa libido.

La quatrième et dernière étape d’une sexothérapie favorise le renforcement des progrès du patient et permet de faire une évaluation de ce qui a été parcouru au fil des séances.

À retenir

La baisse de libido chez la femme peut provenir de différentes causes telles que le stress, la fatigue, les douleurs pendant les rapports, les traitements hormonaux, les maladies, la ménopause et les dérèglements hormonaux, des rapports sexuels insatisfaisants, un trouble sexuel ou encore une consommation excessive d’alcool et de drogue.
 
Il est essentiel de garder en tête que la perte de libido touche aussi bien les hommes que les femmes et qu’il existe des solutions pour retrouver une vie sexuelle épanouie.
 
Parmi les solutions, nous vous conseillons de vérifier que votre traitement hormonal vous convient et ne vous procure pas d’effets secondaires tels que la perte de libido chez la femme.
 
Ensuite, nous vous recommandons de dialoguer avec votre partenaire pour comprendre ses attentes et lui faire part de vos attentes également. Et enfin, démarrer une sexothérapie peut vous aider à retrouver votre désir sexuel.

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter