Adultère : 10 étapes pour se reconstruire après une infidélité

L'infidélité dans un couple est une épreuve pour la personne trompée : la reconstruction personnelle suit plusieurs étapes

L’adultère est un sujet délicat dans la vie d’un couple. Face à la trahison sexuelle, le monde s’écroule et c’est un véritable tsunami qui déferle. La tromperie amoureuse est une épreuve qui peut concerner les hommes comme les femmes et intervenir à n’importe quel moment de la relation : au démarrage, à l’arrivée d’un enfant, pendant une période de transition… Valeur centrale pour la majorité des couples, la fidélité est souvent au centre des fondements implicites de la relation amoureuse. Alors, comment surmonter l’infidélité quand celle-ci remet en cause l’engagement conjugal, mais également soi-même ? Voici 10 étapes pour vous parvenir à se reconstruire après un adultère.

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Vous n’arrivez pas à vous remettre d’une infidélité ? Vous pensez avoir besoin d’un psychologue pour en parler ? 

Faites le test maintenant !

Comment réagir face à l’infidélité dans son couple ?

Face à l’infidélité, il n’existe pas une seule façon de réagir, les possibilités sont multiples, car chaque personne est différente et abordera les choses selon son histoire, ses expériences de vie, son psychisme. Ainsi, ce que vous vivez vous appartient, de même que l’intensité émotionnelle provoquée par l’adultère : certains seront dévastés, quand d’autres seront en colère ou indifférents.

Néanmoins la tromperie peut constituer une véritable épreuve, notamment si le contrat de confiance établi dans le couple a été rompu. La personne trompée vit un terrible tsunami émotionnel, son monde s’écroule face à cette trahison sexuelle et tout est remis en question : son estime personnelle, sa vie actuelle, la confiance qu’elle porte en l’autre, l’avenir.

Pourtant, même s’il est parfois difficile de l’entendre, le principal à faire en réaction au parjure est de se rappeler que la personne qui vous a trompée ne l’a pas fait contre vous, uniquement pour elle, afin de combler ses besoins. La relation extraconjugale entraîne avec elle beaucoup de questionnements sur soi, alors qu’en réalité elle n’a pas à voir avec soi directement, mais avec le couple.

De même, rappelez-vous que votre vie ne dépend pas uniquement du couple et que votre existence propre n’est pas remise en cause par l’adultère. En cela, vous n’avez pas à porter la responsabilité des actes de votre partenaire infidèle.

Comment se reconstruire après un adultère ?

Votre monde s’écroule et vous avez l’impression de ne pas avoir les armes pour vous battre. Que faire pour dépasser cette situation et qu’est-il possible de mettre en place pour avancer et se tourner de nouveau vers l’avenir, en laissant cette trahison dans le passé ? Pour avancer après un adultère, certaines actions vont être nécessaires.

Voici 10 étapes pour vous reconstruire après une infidélité dans le couple :

  1. Étape n°1 : Faire du temps un allié de la reconstruction
  2. Étape n°2 : Exprimer les émotions provoquées par l’adultère
  3. Étape n°3 : Fuir la honte et la culpabilité
  4. Étape n°4 : Prendre soin de soi et de son estime
  5. Étape n°5 : Transformer les émotions en sentiments
  6. Étape n°6 : Identifier le type d’infidélité
  7. Étape n°7 : Comprendre les besoins comblés par l’adultère
  8. Étape n°8 : Faire de la situation d’infidélité une opportunité
  9. Étape n°9 : Pardonner l’adultère
  10. Étape n°10 : Faire évoluer le couple (ou ses nouvelles relations) d’une autre manière

Étape n°1 : Faire du temps un allié de la reconstruction

Pour parvenir à se reconstruire après une relation extraconjugale, il est important de considérer le temps comme un allié dans votre processus de réparation.

Dans une ère où tout va de plus en plus vite, il est difficile de ne pas vouloir « tout, toute de suite ». Pourtant, près un adultère, les émotions sont vives et la douleur intense, il est bien sûr normal de vouloir tourner la page rapidement pour ne pas avoir à affronter cela trop longtemps et retrouver bonheur, épanouissement et bien-être.

Néanmoins, sur le plan émotionnel, le temps est d’une grande importance. C’est lui qui va vous permettre de délaisser progressivement les émotions négatives comme la peine, la tristesse et la colère pour revenir à des états plus sereins, apaisés et positifs afin de parvenir à l’acceptation et au relâchement, voire au pardon.

Lutter contre le temps c’est se battre contre sa propre reconstruction : brûler des étapes n’aide pas à se réparer sainement et entièrement.

En effet, en allant vite vous n’allez pas au fond des choses et en restant en surface la transformation ne peut pas avoir lieu. Se précipiter ne permet jamais d’aller en profondeur pour faire face à vos émotions. Pourtant c’est ici qu’a lieu tout le travail personnel et intime de reconstruction à la suite d’un adultère : dans ce travail sur vos émotions.

Bon à savoir

Il est important de faire la différence entre l’infidélité et l’infidélité déloyale.
 
On évoque généralement l’infidélité pour parler d’une rupture de confiance au sein du couple, c’est-à-dire quand il y a tromperie et que le comportement adopté n’est pas correct pour le partenaire.
Dans certains couples, l’infidélité est pratiquée ouvertement, chacun en étant informé et en accord, c’est le cas par exemple dans les relations polyamoureuses.
L’infidélité déloyale c’est pratiquer la tromperie sans que l’autre le sache, ce qui constitue un mensonge et une rupture du contrat de confiance dans la relation amoureuse.
Cela va engendrer des blessures émotionnelles.

 

Étape n°2 : Exprimer les émotions provoquées par l’adultère

Afin de favoriser une reconstruction complète après une la tromperie, vous devez exprimer pleinement tout ce que vous ressentez. Pour cela il est essentiel d’accueillir entièrement vos émotions, même les plus pénibles à endurer comme la tristesse, la jalousie ou la colère.

Rappelez-vous que chaque émotion est présente en vous pour exprimer un besoin : par exemple, la tristesse appelle au réconfort quand la peur demande de la sécurité pour être apaisée.

Ne pas vivre vos émotions pleinement, c’est prendre le risque de les refouler et les laisser prendre une place qui peut s’ancrer en profondeur et engendrer des symptômes conséquents et venir vous plonger dans une dépression amoureuse avec des angoisses pouvant prendre la forme d’attaques de panique ou encore une baisse du désir sexuel.

Accueillir vos émotions, c’est vivre entièrement ce que votre corps et votre esprit vous transmettent : y faire face est un premier pas décisif dans votre reconstruction. Fuir vos émotions ou les faire taire c’est ne pas laisser l’espace nécessaire à votre psychisme pour s’exprimer et donc, prendre le risque de traîner ces émotions indéfiniment, au point de vous entraver.

S’associe souvent un grand nombre de questions à la charge émotionnelle lourde : Pourquoi moi ? Qu’ai-je fait pour mériter cela ? Comment vais-je m’en sortir ? Qu’en est-il de mon avenir ? Est-ce de ma faute ?

C’est pourquoi laisser du temps au temps est nécessaire, car les questions qui s’imposent à vous ont besoin de réponses. Vous allez déconstruire, construire puis reconstruire au fil de vos phases émotionnelles et plus vous prendrez le temps nécessaire pour accueillir et exprimer ce que vous éprouvez, plus votre reconstruction sera basée sur un socle puissant.

Bon à savoir

Exprimer ses émotions et les accueillir pleinement c’est également s’écouter sur le « comment ». En effet à la suite de l’adultère vos émotions peuvent être excessivement fortes et il est important de les déverser sainement, sans faire souffrir : par exemple, ne déversez pas votre colère sur les proches qui n’y peuvent rien.
 
L’exercice physique peut s’avérer très efficace, tout comme la pratique artistique ! Aussi, dans ses moments de perturbations, prendre le temps de respirer et de ressentir son corps pleinement en se concentrant dessus aide à conserver un ancrage à soi.

Étape n°3 : Fuir la honte et la culpabilité

Se remettre d’une situation de parjure, notamment dans le cas d’un adultère de longue durée, demande également de ne pas se blâmer. Les pensées et ruminations du type « c’est ma faute », « je ne faisais plus attention à moi », « je n’ai pas vu les signaux », etc. n’apportent rien d’autre que de s’enfoncer davantage dans le sentiment de mal-être.

Le fait de se sentir coupable montre éventuellement un décalage entre les attentes et la réalité de la situation de couple, mais elle vient écorcher l’estime de soi encore plus : une estime déjà fortement ébranlée par la tromperie. Pour vous aider, rappelez-vous que vous n’êtes pas responsable des actes de l’autre et si cela est trop dur pour vous à intégrer, alors pensez que dans un couple il y a deux personnes, vous n’avez pas à porter seul tout le poids d’une quelconque culpabilité.

Quant à la honte (honte d’avoir été trompé, honte de ne pas avoir su maintenir le couple, etc.) elle est aussi délétère, car elle provoque isolement et retrait social. S’enfermer dans une bulle pendant quelques jours, lorsque les émotions sont vives, pourquoi pas, néanmoins cela ne doit pas durer au risque de provoquer un cercle vicieux entraînant dévalorisation, culpabilité et affects dépressifs.

Il est important de continuer à voir un peu de monde, quitte à sélectionner dans un premier temps les personnes les plus bienveillantes de votre entourage. De même, ne vous forcez pas à parler de la situation, sauf si vous en ressentez le besoin et que vous vous sentez en confiance.

À lire aussi : Fantasme sexuel : Et si vous arrêtiez de culpabiliser ?

Étape n°4 : Prendre soin de soi et de son estime

Après avoir vécu le parjure, une étape primordiale dans la reconstruction intime c’est de prendre de soin de soi pour soigner l’ego.

En effet, l’adultère abîme profondément l’estime, tout autant que l'amour porté à soi : il questionne, affaiblit, fragilise. L’infidélité vient réveiller des blessures émotionnelles, de trahison, d’abandon et de rejet.

Elle est même parfois la source d’un traumatisme et d’une dépression, entraînant pire dans son sillage : abus d’alcool, alimentation émotionnelle, la philophobie (phobie amoureuse), désir endormi…

La tromperie peut déclencher un véritable choc émotionnel. Il est essentiel dans cette période de remise en question et de perturbation, de parvenir à prendre soin de soi en instaurant une routine. Des vrais repas, un minimum de sommeil, un peu de marche : autant de piliers vitaux pour maintenir un équilibre essentiel : si vos besoins de base sont satisfaits, vous reconstruire vous demandera moins d’énergie.

En parallèle, autorisez-vous à vous faire du bien comme vous l’entendez : massage pour renouer avec votre corps, sophrologie pour la relaxation, sport pour vous défouler, soirées avec des amis… Libre à vous de vous faire du bien comme vous l’entendez. Ici un seul mot d’ordre : pensez à vous !

Étape n°5 : Transformer les émotions en sentiments

Autre étape de votre reconstruction pour dépasser la trahison et l’adultère, c’est la transformation émotionnelle. Comme on l’a vu, les émotions se vivent sur du court terme, à l’inverse des sentiments qui naissent d’un véritable choix personnel au regard des émotions ressenties.

Aussi, il est nécessaire de laisser les émotions s’exprimer pour vous aider dans votre transformation affective et votre reconstruction. Lorsque vous aurez pris le temps nécessaire pour arriver à maturation émotionnelle quant à la situation, une question se posera alors : que décidez-vous d’en faire, comment allez-vous transformer vos émotions en un choix sentimental intelligent ?

Ce que vous ressentez, vous avez la possibilité d’en faire de la rancœur, de la haine, de la frustration. Vous pouvez aussi transformer vos ressentis émotionnels négatifs en acceptation, en lâcher-prise et même en joie. Pour y parvenir, il est donc nécessaire de vivre l’expérience émotionnelle en amont dans toute sa puissance, sans jamais chercher à la contourner.

Selon ce que vous déciderez, il sera temps de poursuivre votre cheminement de reconstruction personnelle, en allant plus en profondeur dans l’empathie et la compréhension de cet adultère.

Étape n°6 : Identifier le type d’infidélité

Pour parvenir à se reconstruire après avoir été trompé par son ou sa partenaire et agir efficacement pour vous (et éventuellement le couple), il est important d’analyser la situation de trahison pour comprendre à quoi vous devez faire face.

C’est une étape qui pourra vous demander de communiquer avec la personne qui vous a trompée, c’est pourquoi il est nécessaire d’avoir travaillé sur ses émotions en amont, car cela peut être éprouvant.

Si l’adultère a évolué historiquement (cliquez ici pour en savoir plus) on en trouve actuellement quatre types :

  1. L’infidélité relationnelle est symptomatique d’une carence dans la vie du couple : elle vient signaler un déficit, un manque, un déséquilibre. Elle est parfois en lien avec des difficultés sexuelles ou des problèmes d’estime.

  2. La tromperie personnelle chronique, que l’on retrouve par exemple dans l’infidélité masculine à répétition, est symptomatique d’un traumatisme : c’est généralement un adultère réactif à des épreuves de vie. On va y retrouver également les personnes aux comportements sexuels addictifs.

  3. L’infidélité personnelle par principe, quant à elle, concerne les personnes qui aiment profiter de la vie et ne peuvent s’empêcher de la vivre pleinement à tous les niveaux : lorsque les partenaires sont dans la même philosophie alors le couple est heureux.

  4. Enfin, l’infidélité toxique se dessine au travers d’une relation avec un partenaire toxique qui est dans la manipulation, le mensonge et les exigences contradictoires : il trompe tout en étant dans une jalousie maladive. Parfois les violences psychologiques et sexuelles sont présentes.

Distinguer ces quatre formes d’adultère permet de comprendre que l’acte n’est pas pathologique en soi, néanmoins c’est le comportement de la personne qui peut l’être.

Il est important de diagnostiquer la trahison dont vous êtes victime, car c’est le premier point de départ qui va vous guider pour agir au bon endroit dans la suite de votre relation et de votre histoire avec vous-même.

Étape n°7 : Comprendre les besoins comblés par l’adultère

Poursuivre le processus de reconstruction après l’adultère passe par une phase de compréhension et d’empathie.

Ici également, vous serez probablement amené à communiquer avec l’autre pour éclaircir certains points et obtenir des réponses à vos questionnements.

En vous mettant à la place de l’autre, sans chercher à valider ou excuser, vous allez pouvoir comprendre les besoins qu’il cherchait à combler sans pour autant vous remettre en question.

Aussi, comprendre la tromperie c’est la désacraliser dans tout ce qu’elle comporte d’horrible et de négatif. Car on peut être amoureux et être infidèle, et on peut tout autant souhaiter rester avec la personne qui a été infidèle.

Et c’est au travers de cette étape d’écoute de l’autre et de compréhension bienveillante, que cette trahison va se voir comme une véritable chance : celle de faire évoluer le couple, de retrouver un autre amour en qui avoir confiance ou encore de savourer une liberté naissante.

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Votre relation est source de souffrance ? Vous pensez avoir besoin d’un psychologue pour avancer ?

Faites le test maintenant !

Étape n°8 : Faire de la situation d’infidélité une opportunité

La sixième étape consiste à voir la situation comme une véritable opportunité.

Vous possédez des ressources en vous qui vont vous permettre d’agir en ce sens. Vous devez réfléchir à ce que la tromperie peut amener de positif dans votre vie : cette opportunité existe déjà parfois, cependant il vous est également possible de la créer.

« J’ai été trahi, que puis-je faire de ça ? » : vous avez le choix de continuer à le vivre très mal, à en souffrir, à ériger tout un tas de barrières autour de vous tout en restant dans la relation mais en la vivant mal, sans confiance, avec des craintes fortes et un épanouissement en danger.

À force, vous risquez même de développer une jalousie maladive, voire une forme de dépendance amoureuse à l’autre, qui pourra devenir toxique pour le couple ; mais aussi de ne plus jamais faire confiance à votre partenaire, ou un autre.

À l’inverse, d’autres choix s’offrent à vous, pouvant améliorer votre qualité de vie et votre construction personnelle : qu’apprenez-vous au regard de la situation vous concernant ? Cette relation extraconjugale vient-elle questionner votre couple ?

Par exemple, vous pouvez vous demander si vous vous sentez toujours en accord avec vos valeurs dans la relation : est-ce que les règles explicites que vous avez évoquées ensemble tiennent toujours ?

De même, demandez-vous si vous vous respectez toujours dans cette union, n'avez-vous pas fait passer les besoins de l’autre avant les vôtres au point de vous oublier parfois et d’accepter certaines choses contraires à vos normes ? Demandez-vous si au regard de la situation vous avez envie de continuer la relation ou de reprendre une nouvelle vie loin de votre partenaire.

Enfin, en regardant la situation de tromperie telle une opportunité, vous pourrez aussi envisager la possibilité du pardon.

Étape n°9 : Pardonner l’adultère

Le choix du pardon peut s’avérer une étape importante pour parvenir à la reconstruction de soi après la trahison.

Pardonner une infidélité ne veut pas dire valider ou accepter ce qui a été fait : c’est d’ailleurs davantage pour soi-même que vous pardonnez, que pour l’autre. Il s’agit d’accepter que ce que l’autre a fait n’était pas pour vous blesser (sauf dans le cas d’une relation toxique), mais uniquement pour combler ses besoins, qu’il a nourris avec les ressources dont il disposait sur le moment.

L’adultère, quand il a lieu de façon déloyale, peut être extrêmement douloureux à traverser pour la personne trompée. Accepter de pardonner c’est alors faire le choix d’aimer davantage l’autre, même si c’est cela semble difficile. Le parjure amoureux constitue une occasion d’apprendre à faire grandir l’amour que l’on porte au partenaire, pour faire évoluer le couple et le renforcer.

La tromperie est une épreuve qui vient travailler la vulnérabilité, même si au début l’on a tendance à douter, progressivement l’adultère amène à se remettre en question différemment, pour se développer intimement : s’ouvrir à l’autre, communiquer, accepter les erreurs, les torts. Pardonner aura en plus avoir un impact positif sur la valeur que l’on s’accorde à soi en augmenter l’estime que l’on se porte et la confiance en soi, ce qui va également se répercuter sur l’harmonie de couple.

Pour autant, l’adultère est souvent symbolique d’une carence dans le couple et le pardonner c’est accepter d’envisager des ajustements : c’est permettre d’amener le couple à un autre niveau en ouvrant le champ des possibles.

Étape n°10 : Faire évoluer le couple (ou ses nouvelles relations) d’une autre manière

La dernière étape de la reconstruction après la trahison, c’est d’envisager des évolutions dans le couple ou dans les relations à venir. Il est important d’accepter que le modèle que l’on a du couple n’est pas forcément adapté à la réalité de la relation. Évidemment la compatibilité est importante, mais plus encore, faire évoluer la perception amoureuse du couple et de ses fondements revêt toute son importance.

Un couple change et évolue : il vit des révolutions. Au centre réside souvent l’importance du sentiment amoureux et de l’épanouissement sexuel.

Le sentiment amoureux repose sur le fait de se sentir en sécurité, en admiration, en tendresse, avec la présence, le soutien et la reconnaissance de l’autre. Quant aux sexe, on ne parle plus de devoir conjugal, mais d’épanouissement sexuel : chacun doit y trouver sa place.

Figer les choses c’est s’empêcher de grandir alors qu’un couple va évoluer avec le temps, ce qui est normal : la façon de penser, d’être et d’agir de chacun change au fil du temps. Ne pas permettre au couple d’évoluer est généralement la conséquence d’un manque de sécurité affective, parfois en lien avec des troubles de l’attachement ou une angoisse de l’abandon. Le risque à terme étant de se retrouver de nouveau dans une situation d’adultère voire de séparation.

Cette nouvelle évolution du couple va passer par repenser les bases du contrat de confiance : chaque couple se projette de façon unique avec des projets de vie, une idéologie, des priorités. Cela érige des règles fondatrices pour la relation et positionne la place de la fidélité dans l’histoire amoureuse. Ce sont des règles explicites ou implicites qui se mettent alors en place.

Si elles sont explicites, les bases et les fondations du couple sont alors solidement posées. Cela ne garantit pas 100 % de bonheur, néanmoins cela permet d’éviter des écueils.

À l’inverse, des règles implicites, mal ou non communiquées, vont donner lieu à de mauvaises interprétations et provoquer des conflits au sein du couple.

Ces nouvelles règles fondatrices du couple seront la base de la relation, mais elles pourront évoluer au fil du temps, car elles ne sont pas figées : par exemple le couple pourra quitter la monogamie pour s’ouvrir au polyamour.

Quelles sont les thérapies permettant de surmonter une infidélité ?

La psychothérapie possède de nombreux atouts pouvant aider à surmonter une tromperie. En cas de traumatisme, à la suite d’une séparation amoureuse survenue en plus de l’adultère, la thérapie EMDR est efficace.

La thérapie par l'hypnose permet de travailler en profondeur, par exemple sur les origines d’une blessure d’abandon alors que la TCC va favoriser la déconstruction des schémas dysfonctionnels, par exemple lorsque la confiance en l’autre n’est plus possible.

Dans le cas d’une infidélité toxique, il est vital de consulter. Voir un thérapeute expert en personnalités toxiques apportera tout le soutien nécessaire pour parvenir à quitter la relation, se reconstruire et éviter les rechutes (en particulier pour les personnes souffrant de dépendance affective, qui tombent souvent dans les griffes des pervers narcissiques et ont du mal à s’en défaire à cause de leurs carences affectives profondes).

Il ne faut pas hésiter à consulter individuellement dans un premier temps pour faire la lumière avec soi-même. Dans l’hypothèse d’une reconstruction du couple, si l’autre est prêt, une thérapie avec le partenaire est envisageable pour crever l’abcès et placer les bases de nouvelles fondations.

La thérapie de couple permet aussi de savoir si l’on est trop éloigné de l’autre : dans ce cas elle aidera à aller vers une séparation moins douloureuse, pour qu’elle fasse sens pour chacun, afin de ne pas se déchirer ou sombrer.

À retenir

Une infidélité relationnelle est symptomatique d’un besoin dans le couple : elle est souvent en lien avec une carence qui aurait pu être facilement traitée, généralement envenimée à cause d’un manque de communication ou d’une communication inappropriée.
 
Se reconstruire après une tromperie demande du temps, de l’abnégation et un travail émotionnel profond sur soi-même. Il faut pouvoir prendre le recul nécessaire pour accepter que l’autre, par l’adultère, a uniquement comblé ses propres besoins.
 
En travaillant sur ses blessures émotionnelles, en reconstituant des socles solides de confiance et d’estime, il sera plus facile de comprendre les raisons de la trahison.
 
Tout ce cheminement constitue une opportunité soit de faire évoluer le couple, soit d’en sortir, mais avant tout de grandir et d’en apprendre plus sur soi : en ce sens, une thérapie individuelle ou de couple pourra s’avérer aidante.

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter