Fantasme sexuel : et si vous arrêtiez de culpabiliser ?

Voici 5 raisons de déculpabiliser d'un fantasme sexuel

Si certains pensent que la réalisation de leurs fantasmes est un signe de libération sexuelle, d’autres pensent qu’il est préférable de garder ses fantasmes pour soi et de ne pas forcément les réaliser. Mais pouvez-vous avoir une sexualité épanouie en tenant à distance vos fantasmes sexuels ? Sujet souvent tabou, les fantasmes sont encore rarement évoqués de façon fluide, sans complexe et sans culpabilité. En réalité nous sommes tous des êtres de fantasmes, ils font partie de notre conscient et de notre inconscient. Découvrez les 5 raisons de ne pas culpabiliser par rapport à un fantasme.

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Vous avez parfois du mal à gérer vos fantasmes sexuels et vous vous demandez si échanger avec un professionnel peut vous aider ?

Faites le test maintenant !

Qu’est-ce qu’un fantasme sexuel ?

Un fantasme est la capacité à imaginer des situations et à les croire comme réelles. Le fantasme sexuel est un stimulant qui facilite la création en soi d’un monde d’images et de représentations qui modifient notre réalité. Parfois, le fantasme sexuel tend à déformer ou à magnifier la réalité. Il provoque de l’excitation qui peut aller de la joie, de la honte, de la sensation d’être coupable, de l’anxiété jusqu'à une gestion difficile des émotions.

Bien que les fantasmes prennent leur source dans des pulsions sexuelles, ils ne sont pas uniquement orientés vers la sexualité. En effet, dans votre quotidien, vous pouvez avoir des fantasmes comme, par exemple, celui de gagner à l’euro million ou encore d’avoir une magnifique maison. Cette notion du fantasme qui s’applique dans notre quotidien aide à rendre moins tabou ce sujet et à éloigner la culpabilité.

Le fantasme sexuel provient d’une pulsion sexuelle qui est source d’énergie. De la même façon que la libido est une énergie, le fantasme sexuel n’est pas linéaire et connaît des changements de rythme au cours de votre vie.

Ces derniers ne vous veulent aucun mal. Le plus important est de savoir les apprivoiser en les regardant et en les interprétant. Un travail thérapeutique peut aider à dédramatiser une vision sur les fantasmes.

Certaines personnes pensent que le fantasme est purement sexuel, mais il peut également se construire autour du lien amoureux.

Par exemple, si vous vous sentez bien avec votre partenaire, votre conscient et votre inconscient peuvent être tentés de laisser la place à leur imaginaire. Une bonne communication au sein d’un couple favorise l’échange sur des sujets qui peuvent sembler tabous.

Parler de ses fantasmes à votre partenaire est un choix. Cette communication vous permettra de vous libérer de votre sentiment de culpabilité. Lorsque l’on souhaite assouvir son fantasme sexuel, il est, dans ce cas, préférable d’en discuter avec lui ou avec elle. Mais, sachez que les fantasmes peuvent rester dans notre intime et ne pas être dévoilés.

A lire aussi : Frigidité : 8 conseils pour renouer avec le plaisir sexuel

Pourquoi a-t-on des fantasmes sexuels ?

Chaque personne a des fantasmes sexuels parce qu’ils permettent de révéler vos désirs sous-jacents, d’avoir un effet dopant sur vous et de vous empêcher de souffrir.

Bien que les fantasmes sexuels soient parfois perçus comme des déviances sexuelles si vous avez, par exemple, rêvé la nuit dernière de faire l’amour en ayant des pratiques relevant d'une paraphilie par exemple, ils ont de nombreux atouts qui vous aident à mieux vous connaître.

Tout d’abord, le premier avantage du fantasme sexuel est qu’il révèle nos désirs sous-jacents.

Le fantasme ne se limite pas à un rêve érotique. Il va plus loin dans notre psychisme en prenant en compte notre culture, notre éducation et nos expériences vécues. Certaines pensées peuvent être inacceptables pour vous et, par conséquent, être refoulées. Le fantasme sexuel permet de les faire ressortir à votre insu.

Ensuite, les fantasmes sexuels ont un effet dopant sur vous.

Comme nous l’avons évoqué précédemment, le fantasme est une énergie. Il a des bienfaits positifs sur une personne puisque le fantasme est moteur du désir. Votre imaginaire crée des scénarios créatifs et parfois audacieux qui prouvent votre bonne santé psychique. Une vie fantasmatique épanouie vous donne des objectifs et fait naître des envies chez vous.

Votre sexualité peut donc être énergique grâce à vos fantasmes qui favorisent votre projection mentale avant ou durant une relation sexuelle. Votre désir se verra alors boosté.

Les fantasmes ont également un enjeu de protection. Ils permettent de créer une distance entre le réel et votre personne. Ils peuvent vous permettre de vous substituer à une réalité trop dure. La vision fantasmatique est, en effet, plus acceptable.

Le fantasme sexuel est source de stress pour certaines personnes et pour d’autres, il est source de protection. Votre imaginaire sexuel fait partie des mécanismes de défense de votre psychisme. Toutefois, il est important de ne pas utiliser le fantasme comme une échappatoire qui vous éloigne trop de la réalité. Le déni pourrait alors apparaître dans ce cas de figure.

Tout comme les hommes ont des fantasmes sexuels, les femmes en ont également.

Les fantasmes sexuels des femmes rejoignent même certains fantasmes sexuels des hommes comme, par exemple, celui de faire l’amour avec trois partenaires. Le fantasme féminin tend davantage vers le romantisme que celui de l’homme en fantasmant, par exemple, sur un lieu pour avoir une relation sexuelle (lieu atypique, la plage…). Dans "Les temps logiques de la mise en place du fantasme", l'introduction freudienne apporte de nombreux éléments de compréhension à la création et à la fonction des fantasmes (cliquez ici). 

5 raisons de déculpabiliser d'avoir des fantasmes

La sexualité est parfois perçue comme un sujet tabou et peut faire culpabiliser un certain nombre de personnes. Le psychiatre Henri Barte disait :

« Les fantasmes ne commandent pas la vie sexuelle, ils en sont la nourriture. »

Cette phrase expose les bienfaits des fantasmes tout en les tenant à distance de votre vie. Vous êtes l’acteur et votre vie et c’est vous qui décidé d’introduire, ou non, vos fantasmes dans votre vie sexuelle : un bon moyen pour ne pas culpabiliser.

Découvrez nos 5 raisons qui vont vous permettre de ne pas culpabiliser par rapport à un fantasme :

  1. Le fantasme ravive le désir
  2. Le fantasme peut être considéré comme un jeu
  3. Le fantasme fait partie des rêveries sexuelles
  4. Les fantasmes nous aident à mieux nous connaître
  5. Ne pas confondre fantasme sexuel et perversion sexuelle

Raison n°1 : Le fantasme ravive le désir

La première raison de ne pas culpabiliser par rapport à un fantasme est qu’il ravive le désir. Les fantasmes sont source d’excitation pour les hommes comme pour les femmes. Ils peuvent aider à raviver la flamme au sein de votre couple.

Il arrive, parfois, au sein d’un couple, que l’un des deux partenaires ressentent une perte de libido. Le fantasme sexuel permet alors de recréer du désir entre les deux personnes.

Tout comme la sexualité, les fantasmes ne doivent pas être un sujet tabou. En parler avec votre partenaire peut également faire augmenter votre désir pour l’autre. De plus, la communication entre deux partenaires permet d’assouvir un fantasme sexuel plus facilement en ayant connaissance de celui-ci.

Il faut garder en tête qu’une fois un fantasme assouvit, le fantasme n’existe plus. Vous n’êtes donc pas dans la nécessité de réaliser tous vos fantasmes. Pour continuer d’être animé par eux, vous pouvez aussi garder votre jardin secret.

Pour bien comprendre la notion de fantasme, vous devez le différencier du désir. Le fantasme vous permet de construire des mondes parallèles, imaginés. Il reste dans nos pensées et développe notre esprit créatif. Au contraire, quand vous désirez une personne ou quelque chose, vous savez que cela vous anime intérieurement et que votre désir est en accord avec votre morale et votre manière d’appréhender le monde.

Le fantasme permet de compenser avec votre quotidien ordonné et de lever vos frustrations. Il vous offre une forme de liberté à l’intérieur de vous et vous donne une autre image de vous-même, plus confiante. Il crée une excitation et un désir sexuel que vous allez pouvoir utiliser pour alimenter votre réalité.

A lire aussi : Panne sexuelle : 80% des pannes sont dues à cette raison

Raison n°2 : Le fantasme peut être considéré comme un jeu

La deuxième raison de ne pas culpabiliser par rapport à vos fantasmes est de les considérer comme un jeu érotique.

En effet, les transformer en jeu permet de dédramatiser sur le fantasme et d’être plus à l’aise avec cela.

Il vous permet d’accepter que vous ne puissiez pas tout contrôler. Le jeu en est un exemple. Il vous permet de vous rencontrer avec vous-même et de vous découvrir.

Instaurer un jeu entre vous et votre partenaire sur vos fantasmes peut faire monter le désir entre vous et vous familiariser avec vos fantasmes respectifs. Les personnes touchées par l’anorgasmie peuvent apprécier ce jeu pour développer davantage leur plaisir sexuel et retrouver la capacité d’atteindre l’orgasme.

Se familiariser avec vos fantasmes vous apprend à être de moins en moins gêné à les évoquer et vous met plus à l’aise avec eux. Votre culpabilité partira peu à peu.

Le fantasme lié au rêve fait partie de notre inconscient. Il évoque votre extravagance intérieure. Ces images restent internes et sont source d’énergie importante et stimulante pour vous.

Ai-je besoin d’un psychologue ?

Vous avez parfois du mal à gérer vos fantasmes sexuels et vous vous demandez si échanger avec un professionnel peut vous aider ?

Faites le test maintenant !

Raison n°3 : Le fantasme fait partie des rêveries sexuelles

La troisième raison de ne plus culpabiliser avec vos fantasmes sexuels est de prendre conscience qu’ils font partie de vos rêveries sexuelles.

La rêverie sexuelle est une forme de fantasme doux appelé fantasme érotique. Il est plus facile, pour certaines personnes, de l’accepter, car les rêves ne contredisent pas la morale. Le rêve favorise le jeu avec les interdits sans remettre en question l’édifice psychique et comportemental d’une personne. La rêverie vous aide à mettre à distance la culpabilité par rapport à un fantasme sexuel.

Le fantasme inconscient est une représentation mentale des événements somatiques qui surviennent dans le corps et qui englobent vos pulsions. Il est propre à chacun et se crée en fonction de l’expérience et du vécu d’une personne. Les caractéristiques intellectuelles et émotionnelles sont alors prises en considération par l’inconscient.

L’inconscient est l’espace psychique et relationnel. Il est façonné selon votre histoire personnelle. Il s’agit à la fois du lieu des pulsions et du lieu de la créativité.

Le fantasme sexuel engage votre lien à la morale. C’est de ce point de vue qu’il peut parfois provoquer de la culpabilité et de la honte.

Le fantasme peut engendrer un problème d’ordre moral chez une personne quand il est lié à la fidélité. Par exemple, vous rêvez d’une relation sexuelle avec une autre personne que votre partenaire. Vous pouvez alors vous sentir coupable de ce rêve et ne pas être en accord avec votre morale. Vous avez l’impression d’avoir été infidèle à votre partenaire. Dans ce cas, on parle de fantasme inconscient. Vous l’avez rêvé, mais cela ne signifie pas que cela s’est produit ou va se produire.

Bon à savoir

Dans le rêve, l’acte sexuel est un symbole d’alliance, de réunification interne et de plaisir.

Raison n°4 : Les fantasmes nous aident à mieux nous connaître

La quatrième raison de ne plus culpabiliser d’avoir des fantasmes est qu’ils vous aident à mieux vous connaître. En effet, vous n’avez pas la totale maîtrise de qui vous êtes et ces derniers viennent vous éclairer dans la compréhension de qui vous êtes.

De la même façon qu’il existe un quotient intellectuel, il existe un quotient érotique. Celui-ci permet de mesurer vos capacités. Ce calcul vous aide à comprendre votre rapport à l’érotisme. Il prend en compte quatre critères qui sont :

  1. la sensualité,
  2. le désir,
  3. la sexualité
  4. le fantasme

Ce quotient sexuel peut vous aider à orienter votre sexualité. Par exemple, le résultat peut montrer un manque d’attraction ou de désir sexuel chez une personne. Elle ne ressent pas ou peu d’attirance sexuelle pour une autre personne. Cette orientation sexuelle se nomme l’asexualité.

Les personnes en recherche de leur identité peuvent également ressentir de la culpabilité quant à un fantasme sexuel. En effet, elles se questionnent sur leur identité de genre. Elles se cherchent en tant qu’individu et ont parfois l’impression d’être à la fois homme et femme ou au contraire aucun des deux. Les fantasmes sexuels peuvent alors les faire sentir coupables concernant l’orientation de ceux-ci. Pourtant, il n'en est rien : ils sont là également pour vous guider. 

Bon à savoir

Le chiffre 70 millions correspond au nombre de personnes dans le monde qui n'ont aucune attraction sexuelle pour autrui.

Raison n°5 : Ne pas confondre fantasme sexuel et perversion sexuelle

Pour mettre fin à votre culpabilité au sujet des fantasmes sexuels il est également important de comprendre la différence entre un fantasme sexuel et la perversion sexuelle

En effet, les fantasmes posent souvent problème quant à la morale et la culture de chacun. Certaines personnes ressentent de la culpabilité à fantasmer et se l’interdisent.

Dans certaines situations, c'est parce qu'il arrive que le terme "fantasme sexuel" soit confondu avec de la perversion sexuelle. C’est pour cela que vous pouvez ressentir de la culpabilité ou de la gêne. Mais, contrairement à la perversion sexuelle, les fantasmes font partie de vous et de votre imaginaire. Ils sont le fruit de votre créativité.

La perversion est, par définition, un comportement qui s’écarte de la normalité sociale. La perversion sexuelle désigne toutes les relations sexuelles qui recherchent le plaisir en dehors des sentiers battus, avec un partenaire. Selon Freud, la perversion sexuelle désigne une pratique sexuelle hors du commun qu’une personne a choisi d’inscrire dans sa réalité. Par exemple, la pédophilie et les abus sexuels font parties de la perversion.

Contrairement aux fantasmes qui proviennent, le plus souvent, de notre inconscient, la perversion sexuelle est choisie par une personne. Ces deux notions sont donc à bien nuancer pour ne pas être confondues et tenir à distance votre culpabilité vis-à-vis du fantasme.

S’il vous arrive de ressentir de la culpabilité à l’encontre de vos fantasmes sexuels, essayez de comprendre cette culpabilité pour lui donner un sens. Les fantasmes jouent avec la morale et rendent ce sujet parfois tabou pour certaines personnes.

À retenir

Le fantasme naît de votre imaginaire. Votre créativité permet de construire une représentation de la sexualité à travers des fantasmes. Elle vient alors s’étoffer avec le temps, avec votre expérience et avec votre culture.
 
Le fantasme sexuel est bénéfique pour une personne. Bien que certaines personnes se sentent coupables d’avoir des fantasmes, il est normal d’en avoir.
 
Et, sachez également que le fantasme n’est pas forcément à caractère sexuel.  
 
Parce que le fantasme ravive le désir, qu'il peut être considéré comme un jeu, qu'il fait partie des rêveries sexuelles saines pour le corps et l'esprit, et qu'ils nous aident à mieux nous connaître, il est essentiel de se défaire de la culpabilité qu'ils vous font ressentir. 
 
Il est également très important de ne pas confondre fantasme sexuel et perversion sexuelle. En prenant connaissance de leurs différences, vous arriverez petit à petit à vous libérer de votre culpabilité et à vous laisser vivre au gré de vos fantasmes. 

 

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter