Devenez acteur de La Clinique E-Santé !

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Photo de Christèle Albaret
Accueil / Dépression /

Dépression chronique : T...

Dépression

Dépression chronique : Top 5 des Causes (+ Solutions)

Sentiment de désespoir, tristesse chronique, perte de motivation sont des symptômes que vous pouvez ressentir lorsque vous traversez un épisode dépressif. La dépression chronique, à la différence de se sentir déprimé, va durer dans le temps et vous procurer une invalidité dans votre quotidien. Comme une maladie, la dépression se soigne, mais il arrive, dans certains cas, qu’elle s’installe et que vous éprouviez des difficultés à vous en séparer. C’est alors que l’on parle de dépression persistante. Pour mieux comprendre votre état dépressif, découvrez les 5 causes qui vous ont amené à vivre ce passage éprouvant. Vous apprendrez également à sortir de la dépression chronique grâce à 3 solutions efficaces.

Photo de l'auteur de l'article

Rédaction par La Clinique E-Santé

13 min

Publié le April 26, 2023 (modifié le November 15, 2023)

Découvrez les causes et les solutions de la dépression chronique

Suis-je en dépression ?

Vous n’avez plus envie de rien et sortir de chez vous vous demande beaucoup d’efforts ? Vos symptômes dépressifs perdurent et vous pensez souffrir d’une dépression chronique ?

Image

La dépression chronique c’est quoi ?

La dépression chronique se définit comme une dépression qui dure dans le temps. En effet, pour parler de cette forme dépressive, les symptômes doivent durer environ 2 ans consécutifs. Reconnu sous le nom de trouble dépressif persistant, il peut prendre différentes formes et être plus ou moins grave en fonction de la personne touchée par ce trouble.
Cet état dépressif chronique est lié à la dépression résistante, car elle perdure dans le temps et provoque des signes dépressifs handicapants pour la personne qui vit cette situation.
Les troubles dépressifs persistants se nomment également dysthymie chronique et correspondent à un trouble de l’humeur ou un trouble affectif durable. On observe l’apparition de ce trouble au début de l’âge adulte et les symptômes peuvent durer de nombreuses années. La dysthymie chronique est la conséquence d’une crise de dépression majeure.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la dépression fait partie des dix pathologies les plus courantes au cours du XXIème siècle. Être touché par cette maladie est souvent perçu comme une honte, il est fréquent de voir une personne refouler ses sentiments et ne pas vouloir identifier sa dépression, qu’il s’agisse d’une dépression nerveuse réactionnelle, d’une dépression chronique sévère ou encore d’une dépression saisonnière. Dans bien des cas, ce type de maladie apporte un sentiment de culpabilité chez la personne qui souffre de ses symptômes.
Cette maladie est parfois difficile à traiter, car elle est propice aux rechutes. En effet, on estime que 50 à 60% des personnes qui ont traversé un état dépressif sévère auront une récidive dans les 12 prochains mois à compter de leur guérison si aucun suivi n’est réalisé.

Bon à savoir

Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes par les troubles dépressifs persistants.

Quelles sont les causes de la dépression chronique ?

La cause exacte de l’apparition de la dépression névrotique reste aujourd’hui encore méconnue, mais les chercheurs sont d’accord pour dire que la cause de la dépression chronique provient d’une multitude de facteurs. Ces derniers joueraient alors un rôle majeur dans le développement de cet état dépressif. Découvrez les 5 causes qui sont à l’origine de la dépression chronique :

  • Cause n°1 : Un événement traumatisant
  • Cause n°2 : Un stress intense
  • Cause n°3 : L’isolement social
  • Cause n°4 : Le trouble de la personnalité
  • Cause n°5 : La génétique

Cause n°1 : Un événement traumatisant

La première cause de la dépression chronique que nous pouvons citer est de l’ordre de l’événement traumatique.
Cette névrose dépressive peut survenir à la suite d’un état de stress post-traumatique, ou de manière autonome à la suite d’un choc.
Par exemple, lors d’un processus de deuil, vous allez traverser plusieurs étapes, y compris une phase de tristesse et de douleur qui peut amener une personne vers un état dépressif. Vous allez alors ressentir un état émotionnel intense qui peut provoquer chez vous des pleurs, de la honte ou encore de la culpabilité. Si ce passage dure quelques semaines ou quelques mois, alors on parle de dépression réactionnelle. Or, si cette période dure dans le temps, elle peut se transformer en dépression chronique et nécessiter un suivi pour vaincre cette dépression névrotique.
De plus, l’origine de votre dépression peut également provenir d’autres événements tels qu’un divorce ou une séparation amoureuse. En effet, quelque temps après votre séparation, vous pouvez ressentir un certain mal-être qui caractérise la tristesse amoureuse. Si après 2 ans, cette forme dépressive est toujours présente, alors elle peut s’être installée chez vous et créer une forme de chronicité.
La perte d’un être cher crée alors une blessure chez la personne qui traverse cet événement traumatisant et crée un sentiment de péjoration quant à l’avenir.
A lire aussi : Les 5 différences entre burn-out et dépression

Cause n°2 : Un stress intense

L’apparition de la dépression chronique peut également se faire à travers un stress intense. En effet, l’anxiété chronique est propice à l’arrivée de la dépression. On nomme cet état anxio-dépressif.
Si vous vivez une période stressante et angoissante dans votre vie personnelle ou professionnelle, vous pouvez voir apparaître un état dépressif. Par exemple, une personne qui accumule une charge de travail importante est plus sujette à faire une dépression, car elle accumule un certain niveau de stress pendant cette période. Le burn-out peut être l’une des causes de l’apparition d’une dépression névrotique. Cela s’explique par l’installation progressive du stress dans votre quotidien qui vous fait, peu à peu, perdre pied.
Dans votre vie privée, vous pouvez également être touché par un taux de stress important avec, par exemple, l’arrivée d’un bébé dans votre foyer. Ce stress peut durer quelques jours avec le baby-blues ou une dépression post-partum peut s’installer si les symptômes persistent. On parlera alors de dépression après l’accouchement.
Enfin, votre anxiété peut être due à votre relation de couple si celle-ci n’est pas saine, par exemple. Un problème de communication avec votre partenaire sur vos besoins peut mener à une relation toxique de couple, pour vous, et être source d’angoisse, de remise en question et amener peu à peu vers une dépression anxieuse persistante.
De plus, si vous traversez des difficultés sexuelles dans votre couple, cela peut également vous amener à vous remettre en question et être anxiogène pour vous.

Bon à savoir

L'anxiété chronique se complique d'un trouble dépressif dans environ 70% des cas.

Cause n°3 : L’isolement social

La dépression persistante peut être causée par un isolement social. En effet, l’isolement social augmente le risque de développer des troubles psychologiques tels que l’anxiété et la dépression. Le contact humain est essentiel au bien-être mental d’une personne.
En fonction des parcours de vie vécus, il arrive que certaines personnes ressentent le besoin de s’isoler et de se couper du monde qui les entourent. Pensant que cela est bénéfique pour elle, la personne préfère rester à son domicile pour éviter les interactions avec autrui. En vous coupant du monde extérieur, vous êtes plus à même de développer un trouble de l’anxiété sociale ou encore la phobie de la foule.
Ce refus du contact peut être causé par des facteurs sociaux. Par exemple, si pendant votre enfance, vous avez eu le sentiment d’être abandonné ou vous vous êtes senti rejeté par vos parents ou vos amis, alors vous pouvez peu à peu vous éloigner du monde extérieur pour vous replier sur vous-même.
L’abandon que vous avez vécu peut vous avoir fait perdre confiance en vous et vous pouvez vous sentir mal à l’aise lorsque vous êtes dans un milieu social. Une personne souffrant de la peur de sortir de chez soi, est, par ailleurs, plus à même de s’isoler et de développer un état dépressif.
Cet isolement social prolongé peut provoquer des épisodes dépressifs majeurs et dans certains cas, provoquer une dépression durable et persistante.
A lire aussi : Pervers narcissique : Se reconstruire en 5 étapes après la relation

Cause n°4 : Le trouble de la personnalité

Ensuite, le trouble de la personnalité peut être une des causes de la chronicité d’une dépression. Une personne présentant des troubles de la personnalité tels qu’un trouble bipolaire, par exemple, peut voir ses symptômes dépressifs persister dans le temps.
Lorsqu’une personne est bipolaire, elle traverse différentes phases telles que la phase d’excitation et de dépression. Pour parler d’une personne dépressive avec des troubles bipolaires, on parle de personnalité maniaco-dépressive.
L’instabilité de l’humeur d’une personne bipolaire peut provoquer des états dépressifs majeurs et perdurer dans le temps. Si les symptômes de la dépression sont présents pendant au minimum deux ans alors la dépression passagère laisse place à un trouble dépressif résistant.
Une vulnérabilité psychologique est souvent la cause de l’apparition de cette forme de dépression. Par exemple, une personne peut être en quête de son identité de genre pour se construire en tant qu’individu ou des facteurs environnementaux peuvent également en être la cause.
Les troubles de l’humeur répétitifs peuvent donc être propices à l’installation d’un état dépressif et provoquer des symptômes persistants. L’état maniaco-dépressif peut être causé par un stress intense, des changements de rythme de vie ou encore des événements pénibles à surmonter.

Bon à savoir

Un trouble dépressif dure en moyenne 2 à 6 mois. Au-delà de cette durée, la dépression tend à s’installer et à devenir chronique.

Cause n°5 : La génétique

La cinquième cause de la dépression chronique concerne la génétique. En effet, des études ont prouvé que la génétique joue un rôle majeur dans le développement de certaines maladies.
Par exemple, si vous avez un parent qui consomme de la drogue, alors vous êtes davantage prédisposé à consommer de la drogue (cannabis…) au cours de votre vie. Bien que la génétique joue un rôle dans les problèmes d’addictions, ce sont également les parcours de vie de chacun qui orientent ou non une personne vers ces substances addictives.
Il en va de même pour une personne qui souffre de dépression chronique. En effet, le risque d’être dépendant ou de souffrir d’une dépression est pour moitié d’origine génétique.
On estime qu’une personne qui a l’un de ses deux parents qui a souffert d’un état dépressif majeur dans sa vie présente 2 à 4 fois plus de risque d’être dépressif comparé à une personne qui n’a pas eu de parent en dépression.
La génétique est donc un facteur de risque, de vulnérabilité, une prédisposition, mais reste encore en étude pour être prouvée scientifiquement.
Si la génétique est un facteur de risque, d’autres facteurs environnementaux tels que votre vie professionnelle, votre vie familiale ou encore des changements brutaux peuvent être à l’origine de la dépression chronique.

Bon à savoir

La dépression, qu’elle soit amoureuse, réactionnelle ou encore saisonnière, peut s’installer dans votre quotidien. Si elle dure quelques semaines ou quelques mois, on parle alors de dépression passagère. Toutefois, si les symptômes dépressifs résistent pendant plusieurs années, alors votre épisode dépressif se transforme en névrose chronique.


Plusieurs causes peuvent alors être à l’origine de cet état :

  • Un événement traumatisant
  • Un stress intense
  • Un isolement social
  • Un trouble de la personnalité
  • La génétique


En comprenant l’origine de votre personnalité dépressive, vous pourrez alors l’accepter progressivement et trouver des solutions pour y faire face.

Quelles solutions existe-t-il pour soigner une dépression récurrente ?

Pour vaincre un trouble dépressif récurrent, sachez qu'il existe des solutions. En fonction de la sévérité de votre dépression, vous pourrez trouver des méthodes efficaces pour vous et ainsi savoir comment faire face à la dépression. Pour faire disparaître vos symptômes dépressifs, découvrez nos 3 solutions : Solution n°1 : Un traitement médicamenteux Solution n°2 : La thérapie cognitive et comportementale Solution n°3 : La thérapie interpersonnelle

Solution n°1 : Un traitement médicamenteux

La première solution pour sortir d’une dépression chronique est un traitement médicamenteux. En effet, si vous ressentez des symptômes, il est essentiel de consulter un médecin afin d’établir un diagnostic. Le médecin pourra ainsi vous prescrire un traitement pour réduire vos symptômes.
Si vous choisissez de traiter votre dépression avec un traitement médicamenteux, vous pourrez voir des changements sur votre comportement. Toutefois, les antidépresseurs et les anxiolytiques ne font pas leurs preuves immédiatement. Ces traitements sont à prendre sur le long terme pour observer des bienfaits.
La dépression provient d’un déséquilibre des neurotransmetteurs. Les médicaments vont ainsi réparer ce dysfonctionnement qui cause, entre autres, des changements d’humeur fréquents et des manques de concentration dans le quotidien des personnes touchées par cette maladie.
Pour traiter la dépression en elle-même, un traitement médicamenteux est vivement recommandé. Cependant, il faut veiller à être bien suivi, car les antidépresseurs sont des médicaments qui peuvent créer une forme de dépendance. Lorsque vous souhaitez arrêter votre traitement, vous devrez également être suivi par votre médecin pour l’arrêter progressivement et ne pas voir apparaître des effets secondaires.
Pour que le traitement soit efficace contre la dépression persistante, il faut compter entre 18 mois et 2 ans. En parallèle, vous pouvez également pratiquer une activité sportive qui vous aidera à vous libérer de votre anxiété et à relâcher la pression de vos tracas du quotidien.
Pour obtenir des effets durables sur votre état de santé, il est conseillé de combiner un traitement médicamenteux avec une psychothérapie. Les médicaments traiteront directement votre dépression et vos troubles de l’humeur, alors que la thérapie va traiter les sources de votre état dépressif. Ainsi, pour limiter les conséquences sur votre vie affective, votre vie familiale ou votre vie professionnelle, la combinaison de ces deux solutions est un excellent moyen pour mettre un terme à vos maux.

Solution n°2 : La thérapie cognitive et comportementale

La deuxième solution pour surmonter un trouble dépressif récurrent est de commencer une thérapie cognitive et comportementale. Cette psychothérapie vient traiter vos comportements en modifiant vos croyances. Ainsi, cette thérapie brève ne va pas uniquement guérir votre dépression, mais elle va également guérir les causes qui vous ont amené dans cette situation. De ce fait, elle prévient des risques de rechutes.
Ce travail thérapeutique vous aide à transformer vos pensées négatives en pensées positives. La psychanalyse peut également venir en aide aux personnes dépressives puisqu’elle va les aider à mieux comprendre leurs comportements grâce à l’analyse de l’inconscient. Ainsi, vous apprendrez à être plus en phase avec vous-même, à avoir de l’estime pour vous et à développer votre amour-propre.
La TCC vous aide à comprendre comment vos pensées peuvent affecter vos sentiments et comment vos sentiments affectent votre comportement.
À court terme, les TCC sont les thérapies les plus efficaces pour guérir d’un trouble dépressif.
Cette thérapie a également fait ses preuves pour résoudre d’autres troubles comme, par exemple, les troubles alimentaires. Pour guérir d’un trouble d’hyperphagie boulimique, la thérapie comportementale entraîne un taux de rémission d’environ 60%.
Démarrer une thérapie vous aide à comprendre comment votre dépression est apparue et quels facteurs l’ont déclenchée. En optant pour cette méthode, vous allez apprendre à mieux vivre la situation et à vous libérer de vos maux pour aller vers un état de mieux-être. Grâce à des exercices thérapeutiques, vous apprendrez à mieux réagir face aux difficultés et aux réussites que vous rencontrez.
De plus, une thérapie est efficace pour éviter une éventuelle rechute puisqu’elle traite directement l’origine de la maladie.
Pour qu’une thérapie soit véritablement efficace, il est essentiel que le patient crée un lien de confiance avec son thérapeute. L’engagement personnel et la volonté de la personne sont donc deux éléments importants pour réussir à guérir d’un trouble dépressif.

Solution n°3 : La thérapie interpersonnelle

Vaincre la dépression chronique est également possible en démarrant une thérapie interpersonnelle. Cette psychothérapie vous aide à mieux comprendre et à améliorer vos relations interpersonnelles. Elle est basée sur l’attachement, ce qui est donc idéal pour en finir avec votre trouble dépressif.
Cette méthode thérapeutique nécessite une participation active du patient pour voir des résultats. Elle a su prouver son efficacité dans le traitement de la dépression, des troubles bipolaires ou encore des troubles de la personnalité état limite.
La TIP se base sur l’hypothèse suivante pour résoudre un état dépressif :
La majorité des personnes qui souffrent de dépression ont des relations interpersonnelles perturbées qui déclenchent ou suivent l’apparition du trouble de l’humeur.
Le travail thérapeutique s’appuie donc sur cette hypothèse pour résoudre des difficultés interpersonnelles et faire ainsi disparaître vos symptômes dépressifs.
Pour trouver le centre de la thérapie, le thérapeute va chercher l’origine parmi les quatre domaines problématiques corrélés avec la dépression. Ces quatre domaines sont : le deuil, les conflits interpersonnels, les transitions de rôle et les déficits interpersonnels.
Pour voir des résultats, il faut compter entre 12 et 16 séances thérapeutiques.

Une personne peut-elle rester dépressive toute sa vie ?

Une femme ou un homme avec un terrain dépressif ne va pas être dépressif à vie. Bien que cette maladie soit propre à chacun en fonction des symptômes et des vécus des personnes, la dépression se traverse souvent par épisodes. Au cours de votre vie, vous allez donc pouvoir connaître des rechutes.
Par exemple, si pour surmonter votre dépression, vous avez eu recours à un traitement avec des antidépresseurs, il se peut que vous rencontriez une rechute à l’arrêt du traitement. Un suivi thérapeutique psychologique est alors nécessaire pour savoir comment faire face aux symptômes dépressifs.
Les causes et les facteurs de transcription impactent également la durée d’une dépression.

A retenir

Si vous vivez des symptômes dépressifs depuis plus de 2 ans, alors vous traversez une forme de dépression chronique. Les origines de cet état restent encore à prouver, mais plusieurs facteurs jouent un rôle dans son développement :

  • Un traumatisme
  • L’anxiété
  • Le retrait social
  • Un trouble de la personnalité
  • La génétique


Pour vaincre cette forme dépressive, il existe des solutions et des traitements tels que des antidépresseurs, des anxiolytiques ou encore les psychothérapies.

Sources

Rémi Moirand, Frédéric Haesebaert, “Dépression chronique”, Actualités sur les maladies dépressives, 2018


Eric Nestler, “Le cerveau modelé par l’environnement”, Dossier Pour La Science n°81, 2013


Isabelle Leroux, Alain Ducousso-Lacaze, “La dépression en héritage”, Le divan familial, 2015


Guillaume Jacquemont, “Comment le stress favorise la dépression ?”, Pour La Science, 2013

Besoin d'aide ?

Prenez rendez-vous gratuitement avec une conseillère e-santé pour être accompagné dans votre démarche

Photo d'Aurélie, conseillère e-santé
Photo de Jennifer, conseillère e-santé

Besoin de faire le point sur votre situation ?
RDV gratuit avec une conseillère e-santé

Prendre rendez-vous