Devenez acteur de La Clinique E-Santé !

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Envie de prendre part à un projet d'impact sociétal en transformant l'accès à la santé mentale ? Agissez maintenant aux côtés d'investisseurs déjà engagés.

Photo de Christèle Albaret
Accueil / Troubles Anxieux /

Stress ou Anxiété : 5 di...

Troubles Anxieux

Stress ou Anxiété : 5 différences majeures à connaître

Lorsque vous rencontrez une situation inhabituelle, ou que vous êtes sous pression, vous remarquez les changements qui opèrent intérieurement. Vous savez au fond de vous que votre esprit et votre corps sont perturbés : le rythme de votre respiration s’intensifie, vous avez des sueurs froides et vous n’arrivez plus à vous concentrer correctement. Ressentez-vous du stress ou plutôt de l’anxiété ?
Ces deux états d’alerte sont effectivement très proches, mais ils font référence à des troubles aux déclencheurs et aux conséquences différentes. Découvrez, dans cet article, comment différencier un état de stress d’un état anxieux pour mieux comprendre et apprivoiser ces états émotionnels qui vous traversent.

Photo de l'auteur de l'article

Rédaction par La Clinique E-Santé

16 min

Publié le April 26, 2023 (modifié le January 8, 2024)

Comment savoir si je souffre de stress ou d'anxiété ?

Suis-je trop anxieux ?

Pensez-vous être trop anxieux ? Vous souhaitez connaître votre niveau d'anxiété ?

Image

Qu’est-ce que le stress et l’anxiété ?

Souvent associés, le stress et l’anxiété sont deux réactions naturelles du corps. Celles-ci apparaissent en amont, ou pendant un événement perturbant ou perçu comme dangereux par votre cerveau. Par exemple, si vous vivez un harcèlement moral au travail, vous allez ressentir un stress lorsque la situation va se produire. Elles ont pour objectif de garder le corps en alerte afin de le protéger face à cette situation inhabituelle, et permettent à l’esprit de réagir de manière vive. Mais comment faire la différence entre stress et anxiété ?
Cette agitation nerveuse est une réaction biologique, que toute personne a nécessairement déjà rencontrée lorsqu’elle traverse une situation inhabituelle. Le stress permet de mobiliser toutes les ressources possibles pour affronter une peur ou un danger externe. Le stress est vécu dans l’instant présent.
L’anxiété, quant à elle, fait davantage référence à une réaction psychique. C’est l’appréhension, l’anticipation de menaces qui provoque cette réaction du cerveau et le place dans une situation d’alerte. Elle est souvent en lien avec un événement futur : une peur par anticipation.
Ces deux états sont à distinguer pour se soigner de façon adaptée. Cependant, il arrive souvent que ces deux réactions psychiques et physiques soient confondues. Elles provoquent un nombre de symptômes similaires, mais ne sont pas causées par les mêmes déclencheurs et n’évoluent pas de la même manière. Dans cet article, découvrez les 5 différences majeures à connaître pour distinguer le stress de l’anxiété.

Comment faire la différence entre du stress et de l’anxiété ?

Mâchoire crispée, jambes tremblantes, cœur palpitant… Il est presque impossible que vous ne vous soyez pas déjà retrouvé dans une situation inconfortable qui vous a causé du stress. Mais si celui-ci est un phénomène rencontré par chacun dans son quotidien, l’anxiété quant à elle, est un trouble subi par 21 % de la population de 18 à 65 ans, au moins une fois au cours de leur vie.
Inévitablement, la ligne est très fine entre la sensation de stress ou d’anxiété puisqu’elles sont des réponses émotionnelles et physiques à un état psychique. Il est donc important de repérer les signes qui différencient ces deux réactions pour mieux apprivoiser son propre mode de fonctionnement et les traiter au mieux.
Les différences majeures entre les manifestations du stress et celles de l’anxiété sont :

  1. Différence n°1 : La durée et l’intensité des ressentis
  2. Différence n°2 : Les symptômes du stress et de l’anxiété
  3. Différence n°3 : Les éléments déclencheurs
  4. Différence n°4 : Les évolutions différentes des réactions
  5. Différence n°5 : Les conséquences à court, moyen et long terme

Différence n°1 : La durée et l’intensité des ressentis

Lorsque l’on compare les deux, la différence entre stress et anxiété la plus marquante et facilement détectable concerne sa temporalité. Les signes de ces deux troubles ne sont vécus que pendant une certaine période donnée et spécifique.

La durée du stress

Cet état nerveux se traduit par des pics aléatoires d’une sensation d’adrénaline. Il survient à l’approche imminente d’une situation perçue comme un danger pour le corps et l’esprit.
La distribution des sujets d’examens, l’entrée dans la salle d’accouchement, ou les premiers mots qui engagent un entretien d’embauche... Pendant ces moments, vous avez un manque de confiance en vous, et vous ressentez le stress monter en flèche jusqu’à atteindre votre cerveau. Il redescend enfin d’un seul coup une fois que la pression est tombée.
C’est un état qui est ressenti de manière très vive : toutes vos sensations sont en alerte et vous avez l’impression de tout percevoir très intensément pendant quelques instants. Cependant, cet état ne dure pas dans le temps puisqu’il se calme une fois que la situation est de nouveau sous contrôle, ou que le danger s’éloigne.

La durée de l’anxiété

L’état anxieux est un phénomène plus latent. Il s’ancre dans l’appréhension des événements futurs, et votre état mental subit alors une inquiétude permanente. Vous imaginez, pour chaque situation, un élément imprévu qui viendra confirmer votre désarroi.
Avoir un trou noir pendant un examen, subir un accouchement qui se passe mal, ne pas se présenter de la bonne manière lors d’un entretien d’embauche… Une personne anxieuse anticipe toutes les menaces futures même si, souvent, elles ne risquent pas d’arriver. Pourtant, elle a besoin de s’y préparer psychologiquement.
C’est un état qui est ressenti de manière diffuse : vos sensations sont ressenties comme moins vives que le stress, mais elles persistent dans le temps. Vos inquiétudes restent recluses dans un coin de votre tête, et embrument votre esprit. C’est une situation dans laquelle vous pouvez rester plusieurs mois sans en sortir complètement.
À lire aussi : Les 5 causes insoupçonnées de la dépendance affective

Différence n°2 : Les symptômes du stress et de l’anxiété

Lorsque l’on parle de symptômes, difficile de faire la différence entre stress et anxiété. Les signes qu’exprime une situation de stress ou d’anxiété restent sensiblement similaires. C’est principalement pour cette raison que ces deux états émotionnels de peur sont souvent associés ou confondus. Pourtant, certains symptômes, surtout mentaux, sont généralement plus associés à un des deux troubles.

Les symptômes du stress

Le stress étant une réaction vive à un événement, ses symptômes se manifestent de manière très naturelle et presque incontrôlable. Très souvent, cet état intérieur d’alerte se reflète sur votre comportement et votre attitude physique.
Vous est-il déjà arrivé de perdre vos mots lorsque vous étiez très stressé lors d’une présentation orale ? Aviez-vous le trac ? Ou alors, avez-vous déjà ressenti votre coeur battre extrêmement fort lorsque le coup de fil que vous attendiez avec impatience a retenti ? Vivre une situation stressante provoque de nombreuses réactions physiques et psychiques telles que :

  • L’accélération de la respiration
  • La sensation ponctuelle de surmenage
  • La difficulté momentanée à se concentrer
  • L’impossibilité de prendre une décision rationnelle
  • L’augmentation du rythme cardiaque
  • Des nausées fortes et soudaines


Le stress a bien des répercussions sur votre corps et votre mental, mais celles-ci ne durent pas dans le temps et sont vécues le plus souvent lors des pics de stress, causés par une montée d’adrénaline temporaire.

Les symptômes l’anxiété

L’inquiétude permanente est un phénomène qui se vit dans la durée, et ses symptômes s’étendent sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Généralement, les personnes anxieuses subissent des réactions davantage mentales que physiques, puisque c’est un état qui est diffus et qui les accompagne au quotidien sans les surprendre comme une montée de stress. Si vous souffrez de cet état, vous rencontrez souvent certains de ces signes :

  • Des troubles du sommeil qui rendent une personne insomniaque
  • Des palpitations cardiaques
  • Des engourdissements ou des étourdissements
  • Une alimentation déséquilibrée
  • Des bouffées de chaleur et des tremblements
  • Une inquiétude constante et de la tristesse mélancolique
  • Un sentiment de perte de contrôle
  • De l’irritabilité, de la colère, des pensées incontrôlables


L’état anxieux porte atteinte au mental de celui qui en souffre. L'anxiété peut parfois s’apparenter à certains signes du burn out, ou à de la déprime passagère, puisqu’elle regroupe des signaux de perte de contrôle et de changement de comportements.

Dites adieu au stress !

Connaissez-vous toutes les méthodes pour apprendre à gérer votre stress au quotidien ? Avec l'accompagnement d'un psychologue en ligne, construisez une routine adaptée à vous pour vous débarrasser de ce stress qui vous dérange.

Image

Différence n°3 : Les éléments déclencheurs

Les facteurs de déclenchement du stress et de l’anxiété sont totalement différents. C’est une des distinctions faciles à repérer pour comprendre la différence entre stress et anxiété.

Les déclencheurs du stress

Cet état qui provoque l’agitation chez une personne est une réaction provoquée par une relation de cause à effet. Cet état est directement déclenché par des situations extérieures et directes qui représentent un danger pour votre cerveau ou votre corps. Un examen, une compétition, un licenciement, une rupture difficile… Tous ces événements constituent des risques réels et rapprochés dans le temps : ce sont des dangers imminents selon votre esprit.
Les changements soudains et imprévus, comme un divorce ou la violence dans le couple, déclenchent une alerte dans votre cerveau qui fait directement monter votre niveau de tension. La situation est urgente et doit être rapidement assimilée par votre cerveau qui place tous vos sens en alerte pour réagir face à cette situation.
D’autres facteurs peuvent, à terme, déclencher une sensibilité accrue au stress : le tabagisme et l’alcoolisme, l’usage régulier de cannabis, les troubles du sommeil et de l’alimentation, ou l’épuisement maternel ou professionnel.
Le stress déclenché par un examen ou à l’approche d’une deadline est parfois bien vécu par certaines personnes. Ces personnes profitent de cet état de tension pour mieux performer. Évidemment, cette situation est bien vécue si on réussit à gérer son stress : on parle alors de “bon stress” .

Les déclencheurs de l’anxiété

Cette crainte durable quant à elle, n’est pas forcément déclenchée par un événement direct. Elle n’est pas le fruit d’une relation de cause à effet, puisqu’elle prend naissance au sein des pensées de celui qui en souffre.
Souvent, l’anxiété se forme lorsque vous anticipez particulièrement un événement ou une situation comme l’examen du permis de conduire, un mariage, des résultats d’analyses ou d’autres situations à grande charge émotionnelle. En appréhendant, et en vous imaginant la scène dans votre tête, les inquiétudes et questionnements prennent place.
Dans d’autres cas, les causes de l’anxiété peuvent être multiples : la consommation de produits stupéfiants, qui peut, à terme, causer des hallucinations et des psychoses, la consommation trop importante de caféine ou d’alcool, un état post-traumatique ou une situation particulièrement touchante dans le passé qui resurgit sous forme d’inquiétudes. C’est le cas pour les blessures émotionnelles, comme la blessure de rejet ou la peur de l’abandon qui se traduisent par une peur permanente souvent bien cachée.

Différence n°4 : Les évolutions différentes des réactions

L’anxiété, comme les moments où une personne se sent tendue, sont des réactions biologiques naturelles de votre corps face à un danger imminent ou futur. Ce sont des états ponctuels, qui sont normaux s’ils ne sont pas répétés et prolongés dans le temps. Dans le cas contraire, ces deux situations peuvent évoluer et prendre une place plus importante dans votre vie. La différence entre stress et anxiété est très parlante lorsque l’on parle de ses évolutions.

Les évolutions du stress

Le stress aigu, état rencontré lors d’une situation particulièrement troublante ou imprévue, retombe une fois sa source passée ou éloignée. Une grande sensation de soulagement intervient ensuite, et le calme est retrouvé.
Cependant, même si le stress est normalement vécu ponctuellement, il peut devenir chronique. Dans une société où on incite à une performance colossale au travail (pression au travail), à l’école ou à la maison, la pression que l’on se met ou qui est mise sur nous, peut générer une tension de façon très régulière.
Si vous vous sentez constamment sous tension, vous souffrez peut-être de stress chronique : migraines, fatigue intense, troubles digestifs, alimentation déséquilibrée, irritabilité, sensation de surmenage, cerveau remplit constamment… Le stress chronique est un trouble qui se manifeste par des signes plus alarmants que pour le stress ponctuel.
Il est tout à fait possible de traiter le stress chronique, notamment à l’aide d’une thérapie adaptée comme la thérapie tcc centrée sur les comportements réflexes. Le déploiement de nouvelles habitudes, comme la méditation ou le yoga, pour se libérer des facteurs de stress est également recommandé.

Les évolutions de l’anxiété

L’anxiété est une manifestation de la peur plus cérébrale que physique. Puisqu’elle est vécue sous la forme d’épisodes plus longs dans le temps que le stress, moins de personnes s’alarment de ses évolutions. Pourtant, il existe des risques d’en développer une forme pathologique : le TAG (trouble anxieux généralisé), en plus de l’apparition d’une anxiété sociale. Ce trouble touche aujourd’hui 2 à 5 % de la population, et plus particulièrement les femmes.
Ressentir une peur constante face à l’avenir et appréhender chaque facteur qui risquerait de causer un imprévu est le signe le plus criant d’un trouble anxieux généralisé. S’y ajoutent de nombreux symptômes, surtout physiques, qui traduisent cet état de crispation permanent : douleurs musculaires, maux de tête intenses, troubles du sommeil, et trous de mémoire entre autres.
Comme pour les moments d’appréhension, il est possible de sortir de l’anxiété chronique, notamment avec un accompagnement psychologique qui vous permettra de traiter le trouble en profondeur. Plusieurs psychothérapies sont adaptées au traitement du trouble anxieux, et ainsi font directement barrière à des conséquences plus graves comme la dépression.

Suis-je trop anxieux ?

Pensez-vous être trop anxieux ? Vous souhaitez connaître votre niveau d'anxiété ?

Image

Différence n°5 : Les conséquences à court, moyen et long terme

Comme c’est le cas pour de nombreux troubles, les manifestations du stress et de l’anxiété se répercutent sur votre santé mentale et physique. À court terme, vous pouvez observer des réactions physiques vives, mais qui ne durent que pendant une période donnée. Cependant, ces états, surtout lorsqu’ils sont répétés, provoquent de nombreux effets à moyen et long terme. Les effets ne sont pas les mêmes, puisqu’il y a une différence entre stress et anxiété.

Les conséquences du stress

Cet état est un phénomène naturel qui est vécu par toute personne, et ses conséquences sont visibles directement, mais aussi dans le temps.
Les effets du stress à court terme : ce sont tous les changements de comportements et les perturbations mentales qui apparaissent lorsque vous vivez une situation stressante. Tremblements, nausées, difficultés de concentration, nervosité, désarroi… Tous ces signaux disparaissent une fois le pic de stress passé et le calme retrouvé.
Les effets du stress à moyen terme : lorsqu’il est répété, surtout dans un cours laps de temps, il peut causer de nombreuses réactions telles qu’un état négatif chronique, de réelles difficultés à l’endormissement, une irritabilité constante, ou des troubles de l’alimentation.
Les effets du stress à long terme : si vos épisodes d’angoisse persistent, ils peuvent avoir de réelles conséquences néfastes sur votre santé. Votre organisme, épuisé par toutes ces manifestations, devient plus fragile. Votre système immunitaire s'amoindrit, et vous êtes plus susceptibles de développer des maladies virales ou infectieuses. Il augmente également le risque de maladies cardiovasculaires et le développement de troubles mentaux.

Les conséquences de l’anxiété

Que vos épisodes anxieux soient ponctuels, ou qu’ils soient répétés dans le temps et se prolongent dans la durée, les conséquences sur votre santé sont bel et bien présentes.
Les effets de l’anxiété à court terme : comme pour le stress, les effets directs de l’anxiété constituent tous les signes que vous pouvez ressentir pendant cette période. Ils peuvent être physiques, comme des engourdissements ou des palpitations cardiaques, ou cognitifs comme lorsque vous avez un trou de mémoire ou des difficultés de concentration.
Les effets de l’anxiété à moyen terme : un état anxieux, même s’il est plutôt mal vécu à l’intérieur, se retranscrit sur votre physique s'il est prolongé. Réactions cutanées, sensation de membres crispés, troubles digestifs ou resserrement de la gorge… Le mal-être intérieur s’exprime aussi avec le corps.
Les effets de l’anxiété à long terme : les impacts d’une anxiété prolongée sont clairement néfastes pour la santé. Certains organes, comme le foie, sont touchés par le surplus de cortisol que sécrète le corps sous stress. Tout le système est chamboulé, vous êtes alors plus sensible aux ulcères et aux problèmes digestifs et cardiovasculaires. Votre système nerveux est surtaxé, et votre anxiété s’aggrave dans des formes plus intenses.
À lire aussi : Pervers narcissique : se reconstruire en 5 étapes après la relation

Bon à savoir

Manifestations naturelles du corps, le stress et l’anxiété sont souvent mal différenciés. Pour cause, les symptômes ressentis sont sensiblement similaires, mais les facteurs de déclenchement, les évolutions et les conséquences de ces deux états sont complètement différents. Le stress, qui est un état couramment rencontré, est souvent pris pour de l’anxiété, qui est beaucoup moins fréquente, et vice-versa.

Est-ce que l’angoisse est différente de l’anxiété ?

Angoisse, stress et anxiété : ces trois termes font bien référence à des états différents ! Effectivement, l’angoisse est différente de l’anxiété, puisqu’elle se manifeste sous la forme d’une crise provoquée par une montée rapide et imprévisible d’une peur intense.
L’angoisse désigne un malaise physique et psychique émanant d’un fort sentiment de peur ou de danger. Elle peut se transformer, selon sa sévérité, en attaque de panique difficilement gérable et qui nécessite l’aide des personnes autour pour en sortir.
Les symptômes d’une crise d’angoisse sont complètement différents de ceux de l’anxiété, puisqu’ils sont extrêmement vifs et percutants. Souvent, lorsque l’on subit une crise d’angoisse, on se sent comme paralysé et incapable de garder le contrôle de la situation, contrairement à un état anxieux qui est latent et qui peut faire partie du quotidien sans forcément avoir des répercussions sur les activités d’une personne.
Les signes de l’angoisse, que vous ne retrouverez pas nécessairement pendant un épisode anxieux sont les suivants :

  • Une forte pression thoracique et une sensation d’étouffement
  • La sensation d’avoir une boule dans la gorge et dans l’estomac
  • Le sentiment d’être oppressé, complètement bloqué
  • Des pensées et des émotions vives envahissantes
  • Des tremblements impressionnants et une sensation de vertige
  • La sensation d’être dans un monde parallèle, presque irréel
  • Des sueurs froides qui sont souvent très impressionnantes
  • La totale perte de contrôle de soi et de l’environnement
  • L’accélération instantanée du rythme cardiaque


La différence majeure entre l’anxiété et l’angoisse se trouve premièrement dans l’intensité des signaux vécus : l’anxiété est un état diffus et peut ne pas avoir de déclencheurs proprement définis. L’angoisse, quant à elle, est provoquée nécessairement par un déclencheur qui peut être extérieur et qui se manifeste par une montée soudaine et forte d’angoisse trop envahissante pour la contrôler.
Le déclenchement de cet état est également un facteur différenciant l’anxiété de l’angoisse. La crise d’angoisse, par son caractère imprévisible, reste largement plus difficile à gérer qu’un état anxieux. Si vous avez déjà vécu une crise comme telle, vous avez certainement dû remarquer l’intensité exacerbée de tous les signaux ressentis. Vous vous retrouvez dans un état qui vous impressionne, puisque vous perdez le contrôle de vous-même : parfois, vous n’arrivez plus à faire fonctionner correctement vos membres et à les coordonner. Cela peut créer une angoisse supplémentaire qui alimente cette crise. C’est souvent le cas lorsqu’une personne fait face à sa phobie courante, notamment la peur à la vue d’une araignée (l'arachnophobie) ou la peur du vide (autophobie).
Largement impressionnantes, les crises sont des moments qui peuvent vous alarmer sur l’état de votre santé mentale. Elles sont perçues comme un cri de l’âme pour vous avertir qu’à l’intérieur il y a un réel dysfonctionnement, qui est traduit par ce choc intense.
Au contraire, l’anxiété est souvent mise de côté. Étant donné que ses signes sont moins intenses et moins perturbants, la plupart des personnes ont tendance à se dire qu’elles peuvent vivre avec, sans souffrir de grandes répercussions. Pourtant, les états anxieux comme les crises d’angoisse sont des situations alarmantes qui indiquent qu’il est temps de prendre soin de soi.
Heureusement, la crise d’angoisse se soigne. La première chose à faire lorsque l’on traverse une crise, est de s’éloigner de la source d’agression qui a causé ce pic de peur. En se mettant à l’écart, le rythme cardiaque s’apaise peu à peu puisque l’esprit se sent éloigné du danger. Grâce à des techniques de respiration et de relaxation ou de sophrologie, vous allez pouvoir reprendre le contrôle de votre corps et retrouver un état normal. Après cette surcharge émotionnelle, il est important de rationaliser pour reprendre la maîtrise de la situation et repartir du bon pied.

A retenir

L’angoisse, le stress et l’anxiété sont des états à forte charge émotionnelle qui se manifestent par des signaux psychiques et physiques. Tremblements, accélération du rythme cardiaque, troubles cognitifs… Tous ces symptômes sont communs à ces trois situations, qui sont pourtant à bien différencier.
L’intensité des symptômes, les éléments qui les déclenchent, leurs évolutions et les conséquences qu’elles causent à court, moyen et long termes représentent des différences majeures de distinction entre l’état anxieux, le stress et la crise d’angoisse.
Si le stress est vécu sur l’instant, l’anxiété est, quant à elle, le fruit de vos pensées anxieuses concernant un événement ou une situation future.

Sources

Haute autorité de Santé, “Affections psychiatriques de longue durée, troubles anxieux graves”, Juin 2007


André le Gall, “L’anxiété et l’angoisse”, Presses Universitaires de France, 1976


Dominique Servant, “Gestion du stress et de l’anxiété”, Pratiques en psychothérapie, 2004

Besoin d'aide ?

Prenez rendez-vous gratuitement avec une conseillère e-santé pour être accompagné dans votre démarche

Photo d'Aurélie, conseillère e-santé
Photo de Jennifer, conseillère e-santé

Besoin de faire le point sur votre situation ?
RDV gratuit avec une conseillère e-santé

Prendre rendez-vous