7 techniques pour se débarrasser d’une addiction au sucre

l'addiction au sucre est une réalité, découvrez 7 techniques pour vous débarrasser de votre dépendance au sucre

L’addiction au sucre est la plus sournoise des addictions. Le sucre est une substance à haut potentiel addictogène, au même titre que l’alcool. En effet, le sucre s’est invité dans de nombreux aliments, parfois de manière insoupçonnée, et est devenu, malgré lui, une véritable drogue pour des millions de personnes. En effet, consommé de manière excessive, le sucre entraîne une réelle dépendance dont il est parfois difficile de s’en débarrasser : voici 7 techniques vous permettant de mettre fin à votre addiction au sucre.

Êtes-vous addict au sucre ?

Vous avez besoin de manger sucré souvent et vous perdez le contrôle face à un paquet de biscuits ou de bonbons ? Et si vous étiez accro au sucre ?

Faites le test maintenant !

Quels sont les risques de développer une addiction au sucre ?

Une grande consommation de sucre, à travers des fruits, des sirops ou des gâteaux, enclenche de grands déséquilibres pour votre corps.

Cette consommation de sucre nuit gravement à la santé : les sucre addict développent plus facilement des maladies diverses, telles que l’obésité ou le diabète.

La consommation excessive de sucre peut également affecter le cerveau, en s’attaquant directement à la mémoire et à vos facultés d’apprentissage.

Cette addiction au sucre a un prix très élevé. Le foie ne réussit plus à brûler le sucre pour le transformer en énergie, et il est donc transformé en graisse : c’est la prise de poids assurée, couplée à une glycémie élevée et à des risques cardiovasculaires importants.

La peau, sous l’effet de l’excès de sucre, perd sa capacité à se régénérer et se réparer. Des ridules, des rides et d’autres signes de vieillissement peuvent apparaître.

Pour ce qui est du réconfort ressenti lors de la consommation de sucre, il est de courte durée : s’il est évident que le sucre en petite quantité peut diminuer le taux de cortisol (l’hormone du stress), en consommer en grande quantité augmente le risque de développer du stress.

En bref, non seulement le risque de développer une addiction au sucre est élevé au vu de notre mode de vie et nos modes de consommation, mais cette addiction augmente le risque de développer de nombreuses maladies visibles et moins visibles : l’addiction au sucre est un fléau.

Le problème, c’est que le sucre est partout et que l’éviter est très compliqué. Par ailleurs, il a un caractère réconfortant, ce qui peut dans certaines situations (coup de blues, fatigues, moments festifs …), vous inciter à vous tourner vers des aliments sucrés.

Naturellement présent dans les fruits, il est aussi présent dans les aliments ultra transformés, mais aussi dans les pâtes, le pain, et tous les produits alimentaires de base. Dans ces circonstances, les risques de développer une addiction au sucre sont donc très élevés et il paraît difficile, aujourd’hui, d’adopter un régime alimentaire sans sucre.

La solution la plus efficace est donc de diminuer sa consommation en réalisant un sevrage, comme s’il s’agissait d’une dépendance à la cigarette ou à l’alcool, afin de se débarrasser d’une addiction au sucre.

À lire aussi : TCA : 11 astuces pour arrêter de manger ses émotions

Bon à savoir

Il est essentiel de rappeler que les addictions ne sont pas un signe de peu de volonté ou de faiblesse chez un individu qui en est victime.

L’addiction est le résultat de déséquilibres dans le cerveau, d’un dysfonctionnement lié à la consommation de substances qui l’envahissent. Le cerveau, qui subit des perturbations complexes, entraîne une perte de contrôle et des comportements modifiés chez l’individu.

C’est pour cette raison qu’une addiction doit être prise au sérieux et traitée par un médecin et/ou un psychologue. Il est important de se souvenir qu’il est réellement possible de sortir d’une addiction avec une prise en charge adaptée.

Comment se sevrer du sucre et ne plus être accro ?

Pour se sevrer du sucre, il est essentiel d’y aller petit à petit et surtout de ne pas culpabiliser si jamais vous rencontrez des difficultés lors de votre processus de sevrage du sucre.

D'abord, il faut reconnaître votre addiction, puis mettre en place des techniques qui vous permettront de vous en défaire :

  1. Reconnaître les signes cachés de votre dépendance au sucre
  2. Identifier les aliments responsables de l’addiction au sucre
  3. Eviter le sucre raffiné
  4. Traiter les causes psychologiques de l’addiction au sucre
  5. Envisager des méthodes naturelles : l’acupuncture pour l’addiction au sucre
  6. Consulter un diététicien
  7. Essayer l'hypnose

Technique 1 : Reconnaître les signes cachés de votre dépendance au sucre

Pour soigner son addiction au sucre, il est essentiel d’en prendre conscience en identifiant les signes qui prouvent l’addiction. Ces derniers sont d’ailleurs souvent physiques .

Si vous êtes addict au sucre, conscient ou pas, vous avez surement :

Des caries dentaires

En effet, le sucre est bien connu pour abîmer les dents. Il favorise l’acide produit par les bactéries responsables de la destruction de l’émail dentaire.

Si vous avez de nombreuses caries alors qu’aucun autre problème de santé ne peut l’expliquer, que vous avez une bonne hygiène dentaire (brossage de dents après chaque repas, fil dentaire) et que vous développez des caries, c’est très certainement parce que vous avez une consommation excessive de sucre.

Un surpoids ou une obésité

Ce n’est désormais plus un secret pour vous, vous savez que la consommation excessive de sucre favorise la prise de poids et l’obésité.

Certaines personnes, plutôt sportives ou ayant un rythme de vie important se retrouvent pourtant avec une glycémie élevée et des graisses stockées en excès au niveau des cuisses et du ventre.

Il est possible que cet excès de graisse à certains endroits soit le résultat d’une consommation de sucre supérieure à la moyenne.

Des carences alimentaires et des maladies

Si vous avez une addiction au sucre, il est fort probable que votre prise de sang indique une glycémie élevée, un pré-diabète ou des carences alimentaires.

Une consommation excessive de sucre peut aussi être le responsable de cancers tels que le cancer du pancréas, le cancer du côlon, le cancer du foie, le cancer de l’endomètre ou encore d’autres maladies cardiovasculaires.

Une sensation de faim qui revient trop souvent, trop vite

Vous consommez deux à trois repas par jour, dans des quantités convenables, et pourtant : vous avez toujours faim.

Il est probable que votre consommation excessive de sucre en soit la cause.

La sensation de faim n’est pas un processus complexe : lorsque vous avez faim, c’est parce que votre cerveau reçoit des petits signaux indiquant que votre estomac est vide, et il vient alors stimuler votre appétit. Lorsque votre estomac est plein après un repas, les signaux indiquent qu’il faut arrêter de manger, ainsi, la sensation de faim disparaît.

Lorsque vous consommez des repas riches en sucre, le fonctionnement normal est mis à l’épreuve et chamboule vos hormones. C’est pour cette raison que vous continuez à avoir faim même après les repas.

À lire aussi : 10 symptômes pour reconnaître l'hyperphagie 

Des problèmes de peau

Si vous avez des problèmes de peau, sachez que le sucre doit être évité le plus possible car c’est un ennemi insoupçonné de la peau.

Lorsque vous consommez du sucre de manière excessive, votre indice glycémique est élevé, et votre taux d’insuline grimpe à grande vitesse. Cette réaction en chaîne provoque un déséquilibre hormonal, notamment au niveau des hormones androgènes, chargées de stimuler vos glandes sébacées.

Pour faire simple, votre production de sébum, responsable de la peau grasse et des boutons, s’emballe.

Le sucre à également un effet inflammatoire sur les cellules cutanées. Alors, si vos problèmes de peau résistent à des traitements médicamenteux et à tous les remèdes maison, penchez-vous sérieusement sur votre alimentation et votre consommation de sucre.

Une fatigue inexpliquée

Si manger du sucre donne immédiatement une montée d’énergie, celle-ci est rapidement suivie par une chute brutale. En effet, il a été constaté que l’addiction au sucre bloque l’action d’une hormone du cerveau responsable du sentiment d’éveil.

Vous êtes souvent fatigué ou somnolent, vous avez la sensation de vous traîner toute la journée, et pourtant…votre vie n’est pas épuisante au point de dormir tous les après-midi après un repas.

Si vous ressentez une grande fatigue au quotidien sans pouvoir l’expliquer par un autre facteur, il est probable que cela soit le signe d’une consommation excessive de sucre ou d’une dépendance au sucre.

A lire aussi : 9 étapes pour réussir votre sevrage du cannabis

Technique 2 : Identifier les aliments responsables de l’addiction au sucre

Certains aliments salés sont parfois responsables de votre dépendance au sucre. Et les consommer crée un phénomène de compensation.

Ces aliments, pourtant parfois non sucrés, sont un véritable appel à la consommation de sucre, et il est essentiel de les connaître pour réduire naturellement et sans effort sa consommation en sucre.

  • Les aliments qui affaiblissent le foie tels que le pain blanc (la farine) ou encore l’alcool
  • Le gluten
  • Les aliments très salés comme le fromage, le vinaigre, le sel, qui donneront des envies de sucre pour compenser
  • Les carrés de sucre ou les ajouts de sucres dans les boissons caféinées : le sucre appelle le sucre

Technique 3 : Eviter le sucre raffiné et préférer les sucres naturels

Pour ne plus être addict au sucre, vous pouvez également réduire votre consommation en choisissant d’inclure dans votre alimentation des sucres naturels qui sont moins addictifs.

Le sucre raffiné est le chouchou des industries alimentaires : on l’appelle le sucre transformé. On peut le retrouver partout : dans les chocolats, les sodas, les bonbons, les gâteaux, mais aussi dans tous les plats préparés industriellement comme les pâtes ou les sauces.

  1. Bannissez les aliments ultra-transformés : en observant de plus près la composition de ces aliments, vous prendrez connaissance d’un taux de sucre extrêmement supérieur à la moyenne journalière recommandée.
  2. Ne prenez pas pour acquis les aliments “sans sucres ajoutés”, vérifiez que le sucre présent est un sucre naturel issu de fruits et non pas un édulcorant (comme l’aspartame) qui pourrait favoriser l’apparition du diabète et déséquilibrer votre équilibre intestinal.
  3. Tournez vous vers les céréales complètes comme le pain complet.
  4. Adoptez les alternatives au sucre raffiné : miel, sirop d’érable, sucre complet de cannes, fructose des fruits…

Tous ces aliments ne vous empêcheront pas de manger sucré et ne vous déclencheront pas de frustration, pourtant, ils réduisent de moitié votre consommation de sucre et vous permettent de noter des changements positifs, tant physiques que psychologiques.

A lire aussi : Les 8 secrets pour arrêter de fumer sans grossir

Technique 4 : Traiter les causes psychologiques de l’addiction au sucre

Pour se débarrasser d’une addiction au sucre, il est important d’identifier ses causes et de les traiter.

Vous avez remarqué que vous consommiez du sucre en grande quantité. Vous aimez manger sucré, et pire encore, vous ressentez le besoin de plonger une grande cuillère dans votre pot de pâte à tartiner au chocolat après chaque journée de travail.

Et si votre addiction au sucre était liée à une cause psychologique ?

La compulsion alimentaire sucrée pourrait vous permettre de vous réconforter face à des émotions négatives. Si vous avez du mal à gérer la colère ou encore la tristesse, qui sont des émotions totalement normales, il est possible que vous ayez “choisi” le sucre comme sas de décompression.

Cette compulsion alimentaire devient rapidement incontrôlable, car elle est votre seul moyen d’apporter une solution à ces émotions, c’est le début de l’addiction.

Le sucre stimule la production d’endorphine et de sérotonine, les deux neurotransmetteurs ayant une influence positive sur l’humeur. Il est donc tout naturel de se tourner vers le sucre lorsque l’on ressent le besoin de retrouver un sentiment de détente, de bien-être, de mieux-être.

Cette stimulation est le point de l’addiction : comme pour un alcoolique ou une personne dépendante au tabac, le sevrage du sucre est difficile.

Une personne addict au sucre qui stoppe sa consommation de sucre brutalement n’a plus aucun moyen d’apaiser son stress, ses tensions et ses émotions.

Si vous pensez que votre consommation excessive de sucre est une réponse à votre stress, une prise en charge adaptée passera par une prise en charge globale, avec votre médecin et/ou votre diététicien, mais surtout avec un psychologue.

Le psychologue viendra tout d’abord vérifier que ces compulsions alimentaires ne sont pas liées à d’autres troubles psychologiques ou à un trouble du comportement alimentaire comme la boulimie ou l’hyperphagie.

Il pourra ensuite mettre en place une thérapie qui vous aidera à prévenir les situations et les contextes qui déclenchent vos compulsions alimentaires sucrées. Le psychologue pourra également étudier votre quotidien et vos relations pour comprendre ce qui déclenche le stress et agir sur les causes profondes. Cet accompagnement thérapeutique vous permettra d'entreprendre plus facilement votre sevrage du sucre.

Bon à savoir

L’identification des causes dans le traitement de l’addiction au sucre est essentielle. Il s’agit d'une recommandation qui vaut pour toutes les addictions, puisque la dépendance au sucre, au même titre que l’alcoolisme ou l’addiction au sexe, ou l'addiction aux jeux d'argent par exemple, trouve son origine dans une cause très souvent psychologique. L’identifier est une première étape vers la guérison.

Technique 5 : Envisager des méthodes naturelles : l’acupuncture pour l’addiction au sucre

L’acupuncture est souvent plébiscitée pour mettre fin à une dépendance au sucre.

Cependant, si chaque personne trouve des traitements alternatifs en fonction de ses besoins, l’acupuncture seule ne peut pas régler une véritable addiction au sucre.

Mais elle est une technique reconnue et très efficace en complément d’un suivi. Le rôle de l’acupuncture est plutôt de vous aider à progresser dans ce combat contre la dépendance au sucre.

Libérez-vous de votre addiction au sucre !

Vous ouvrez les placards de cuisine à la recherche d’une petite friandise, vous l’avez bien mérité après tout. Une nouvelle contrariété ? Et si vous mangiez un petit biscuit, cela vous apaiserait bien... L’appel du sucre est émotionnel chez vous. Vous sentez que vous n’avez pas faim mais vous ne pouvez pas vous empêcher de manger sucré. C’est plus fort que vous. Vous culpabilisez par peur de prendre du poids ou bien vous avez l’impression d’être irritable et nerveux lorsque vous n’avez pas mangé de sucre. Vous aimeriez vous libérer de votre addiction.

Voici ce que va vous apporter la thérapie digitale, sur la base des résultats constatés cliniquement chez nos patients addicts au sucre.

Vous allez :

- Vous libérer de votre addiction au sucre
- Retrouver du plaisir à manger équilibré
- Apprendre à gérer vos émotions au lieu de les manger
- Renforcer votre confiance en vous et être plus à l’écoute de vos vrais besoins

Démarrez une thérapie maintenant !

Technique 6 : consulter un diététicien

Si vous avez essayé de réduire votre consommation de sucre, si vous avez changé vos habitudes alimentaires ou votre mode de vie, si vous avez la sensation que vous continuez à manger sucré malgré tous vos efforts, il est important de consulter un diététicien qui pourra vous aider à évaluer vos repas et mettre en place un régime alimentaire en fonction de votre mode de vie.

Le diététicien pourra vous aider à travailler autour de vos sensations et vos frustrations en adaptant le régime alimentaire qu’il vous propose. Il est possible de réduire sa consommation de sucre tout en se faisant plaisir.

De nombreuses personnes font l’erreur de débuter des régimes drastiques ou de se priver de repas pour maigrir ou réduire leur consommation de sucre.

Ce n’est pas une bonne idée. Non seulement vous priver de nourriture, de sucre, ou manger en moindre quantité n’est pas efficace pour maigrir, mais cela va produire l’effet contraire : vous aurez des pics insupportables durant la journée, vous poussant à consommer au plus vite ce que vous trouvez dans votre placard.

Êtes-vous addict au sucre ?

Vous avez besoin de manger sucré souvent et vous perdez le contrôle face à un paquet de biscuits ou de bonbons ? Et si vous étiez accro au sucre ?

Faites le test maintenant !

Technique 7 : Essayer l'hypnose

Enfin, l’addiction au sucre peut être traitée par l'hypnose, qui a également l'avantage d'être une solution rapide et efficace.

L’hypnose est une forme de thérapie brève où le psychologue va venir faire travailler votre inconscient en vous mettant en état modifié de conscience.

L’idée est de venir remplacer la pensée positive inconsciente que vous provoque le sucre, en venant suggérer à votre inconscient une pensée négative vis-à-vis du sucre afin que vous n’ayez plus envie de recourir à la gourmandise lorsque vous êtes stressé ou contrarié.

L’hypnose permet de venir reconditionner vos comportements en s’appuyant sur le travail avec l’inconscient et permet d’obtenir de très bons résultats pour l’addiction au sucre, à condition que vous soyez en mesure de lâcher prise et de vous sentir en confiance avec le professionnel qui pratique l’hypnose.

Pas toujours bien identifié, le sucre est présent dans tous les plats préparés et dans de nombreux aliments de nos assiettes y compris dans ceux au goût plutôt salé, où le sucre est imperceptible. Il se fait appeler sucrose, saccharose, fructose, dextrose, maltose sur les étiquettes et peut entraîner une véritable addiction. 

Et si tout le monde est d'accord pour dire que le sucre n’est pas bon pour notre santé, de nombreuses études mettent en avant le fait qu'au moins 20% des français dépassent largement leur apport journalier en sucre, limité à 100 grammes par jour. Pour certains spécialistes, notre consommation de sucre ne devrait pas dépasser 5% de nos calories journalières.

Combien de temps faut-il pour se sevrer du sucre ? 

Bien que le temps de sevrage du sucre soit propre à chaque personne, il faudra généralement compter 2 à 4 semaines, le temps de détoxifier le corps, mais surtout de mettre en place une nouvelle habitude alimentaire durable et plus équilibrée.

Le temps de sevrage du sucre se décompose généralement en 3 grandes étapes :

  1. Détoxification de l’organisme pendant 3 jours avec un arrêt total du sucre. 
  2. Réintroduction de glucides complexes et apprentissage d’un nouvel équilibre alimentaire (à partir du 4ème jour).
  3. Mise en place d’une nouvelle habitude alimentaire durable (au bout de 3-4 semaines jusqu’à 2 mois selon les personnes).

Sachez qu’il est possible que vous expérimentiez des symptômes physiques désagréables lors des premiers jours d’arrêt du sucre. De nombreuses personnes rapportent éprouver des symptômes tels que des maux de tête, des migraines, des nausées, des troubles digestifs ainsi qu’une grande fatigue.

Il est également possible que vous soyez déprimé, à fleur de peau ou que vous ayez l’impression d’être dans une sorte de “brouillard mental” pendant quelques jours. 

Ces symptômes sont courants puisque vous allez entrer en état de cétose. Un processus métabolique  qui se met en place lors d’une période de jeûne ou lorsque le corps n’a pas accès à des apports glucidiques. 

Le glucose étant le principal carburant du corps, en l’absence de cette source d’énergie, le corps est en quelque sorte obligé de trouver un subterfuge pour pallier l’absence de cette source d’énergie privilégiée. Il dégrade alors les acides gras (lipides) pour former des corps cétoniques, dont l’acétyl-CoA. Cet excès d'acétyl-CoA va à son tour être transformé en partie par le corps pour fournir de l’énergie au cerveau et aux autres organes.

C’est pourquoi il est généralement conseillé de supprimer totalement le sucre pendant 3 jours seulement, le temps de détoxifier le corps de l’excès de glucose puis de réintégrer petit à petit des sources de glucides plus nutritives : pain complet, légumineuses, riz semi-complet, etc. 

Il y aussi d’autres sources de glucides qui sont plus intéressantes par la suite. Privilégiez les confitures 100% fruits, utilisez une banane pour sucrer vos desserts ou un peu de miel. Le sucre n’est pas à bannir totalement et ne doit pas être perçu comme un ennemi. Il reste une source d’énergie nécessaire pour le bon fonctionnement de l’organisme. 

L’objectif à long terme est avant tout de réduire au maximum le sucre raffiné ainsi que les produits industriels transformés afin de privilégier les sucres bruts et les préparations faites maison. 

Aussi, nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas bannir totalement le sucre par la suite et de vous octroyer des petits plaisirs gourmands qui font partie de la vie (pâtisseries, desserts, biscuits, etc.). Cela vous évitera de ressentir de la frustration et de finir par craquer totalement. 

Le sevrage du sucre, comme pour tout, doit être fait dans une certaine mesure. Il s’agit avant tout de mettre en place une nouvelle habitude alimentaire plus saine et de privilégier des aliments qui vous permettent de prendre soin de votre santé. 

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un diététicien afin d’éviter de tomber dans un régime trop restrictif ainsi que par un psychologue spécialisé dans les addictions afin de mettre toutes les chances de votre côté pour vous sevrer du sucre. 

À retenir

Afin d'éviter des problèmes de santé importants et de limiter les risques de cette addiction alimentaire, il est important de se défaire rapidement du sucre. Identification des signes, traitement des causes, préférence pour les sucres naturels, méthodes naturelles ... il existe de nombreuses astuces et techniques qui permettent de venir à bout d'une addiction au sucre.

Dans certains cas où l'obésité et/où le diabète s'installe, cette addiction est vécue comme une souffrance. Aussi, si vous ressentez le besoin de vous faire accompagner dans votre démarche de sevrage, n'hésitez pas à contacter un psychologue spécialisé en nutrition ainsi qu'un nutritionniste qui pourront vous aider efficacement à mettre fin à votre addiction. 

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter
Frame 284

Psychologue

Marie-Eugénie

Camille-1

Psychologue

Camille

Stephanie

Psychologue

Stéphanie

Besoin d’aide ?
Venez échanger avec nos psychologues spécialistes.

Consulter