Accueil / Traumatismes /

12 recommandations pour ...

Traumatismes

12 recommandations pour lutter contre le harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire est un fléau qui affecte de nombreux enfants, nuisant à leur bien-être et à leur réussite éducative. Cet article propose des recommandations concrètes pour intervenir efficacement, tant auprès des victimes que des auteurs de harcèlement.

Photo de l'auteur de l'article

Rédaction par Margaux

Rédactrice web

10 min

Publié le July 2, 2024

Recommandations pour lutter contre le harcèlement scolaire

Suis-je à risque de stress post-traumatique ?

Votre enfant souffre de harcèlement scolaire et vous vous demandez si l'intervention d'un psychologue pourrait l'aider à surmonter ce traumatisme ?

Image

Les impacts psychologiques du harcèlement à l’école sur les enfants

Lutter contre le harcèlement scolaire est une priorité absolue pour protéger le bien-être mental et émotionnel des enfants. Les impacts psychologiques de cette forme d'abus peuvent être profonds et durables, affectant divers aspects de la vie d'un enfant. Voici une liste des conséquences psychologiques les plus courantes :

  • Baisse de l'estime de soi : Les victimes de harcèlement scolaire peuvent commencer à douter de leur valeur, ce qui entraîne une baisse significative de la confiance en soi. Cette perception négative de soi peut persister longtemps après la fin des actes de harcèlement.
  • Troubles anxieux et dépression chez l’enfant : L'exposition répétée à des situations de harcèlement peut déclencher des troubles anxieux et dépressifs chez les enfants. Les symptômes de ces troubles peuvent diminuer leur qualité de vie.
  • Difficultés académiques et sociales : Le stress et l'anxiété générés par le harcèlement peuvent entraver les performances scolaires et les interactions sociales. Les enfants harcelés ont souvent du mal à se concentrer en classe et peuvent s'isoler de leurs pairs, ce qui aggrave leur sentiment de solitude.
  • Peur et insécurité constantes : Vivre dans la crainte d'être harcelé peut créer un état d'alerte permanent. Cette insécurité constante peut empêcher les enfants de se détendre et de se sentir en sécurité, même dans des environnements familiers.
  • Symptômes de stress post-traumatique : Dans les cas les plus graves, le harcèlement scolaire peut laisser des séquelles psychologiques similaires à celles observées chez les personnes souffrant de stress post-traumatique. Les enfants peuvent revivre les événements traumatisants à travers des flashbacks ou des cauchemars, ce qui peut perturber leur sommeil et leur bien-être émotionnel.


Il est crucial, pour les parents et les éducateurs, de reconnaître les impacts du harcèlement scolaire et d'agir rapidement pour soutenir les enfants affectés. Lutter contre le harcèlement à l’école nécessite une approche collective, impliquant non seulement les familles et les écoles, mais aussi la société dans son ensemble.

Quelles sont les recommandations pour lutter contre le harcèlement scolaire ?

Pour aborder efficacement le problème lié à ce phénomène, il est essentiel de comprendre le rôle des parents dans la lutte contre le harcèlement scolaire. Les solutions pour contrer cette forme de violence exigent une approche proactive et informée.
Savoir comment agir face au harcèlement scolaire peut faire toute la différence dans la vie d'un enfant, qu'il soit victime ou auteur de harcèlement. En adoptant les bonnes pratiques, les parents peuvent jouer un rôle crucial dans la prévention et la résolution de situations de harcèlement, contribuant ainsi à un environnement scolaire plus sûr et plus accueillant pour tous.

Chez l’enfant harcelé

Cette partie de l'article mettra en lumière des recommandations ciblées pour soutenir les enfants harcelés. Découvrez 5 conseils pour accompagner un enfant harcelé :

  • La détection des signaux silencieux du harcèlement.
  • L’écoute active et le soutien.
  • Le renforcement de l’estime de soi.
  • Les stratégies de coping et de résilience.
  • Le soutien psychologique professionnel.
  • La création d’un réseau de soutien.

Recommandation n°1 : Détection des signaux silencieux du harcèlement

Pour les parents dont l'enfant ne communique pas sur ses expériences de harcèlement scolaire, une vigilance extrême est requise. Voici quelques signaux à observer attentivement :

  • Changements de comportement : Retrait social, irritabilité accrue, ou changement dans les routines peuvent être des indicateurs.
  • Baisse des performances scolaires : Une chute soudaine des notes peut refléter des difficultés émotionnelles liées au harcèlement.
  • Modifications de l'appétit ou du sommeil : Des troubles alimentaires ou des difficultés à dormir peuvent être des signes de stress.
  • Peur de se rendre à l'école : Une réticence ou de l'anxiété à l'idée d'aller à l'école peut être révélatrice.
  • Biens endommagés ou perdus : Des affaires scolaires abîmées ou égarées fréquemment peuvent indiquer des interactions négatives.


Ces signaux, même en l'absence de communication verbale, sont des appels à agir. Il est crucial d'aborder le sujet avec douceur, en offrant un espace sûr et propice à la discussion.

Recommandation n°2 : Écoute active et soutien inconditionnel

La communication active avec les enfants est primordiale pour offrir l'aide nécessaire aux victimes de harcèlement scolaire. Il est crucial, pour les parents, d'encourager le dialogue, permettant ainsi à l'enfant de s'exprimer librement sur ses expériences sans craindre le jugement. Écouter attentivement ce qu'ils ont à dire, reconnaître leurs sentiments et comprendre leurs émotions sont des étapes fondamentales pour leur apporter un soutien inconditionnel.
Cette approche favorise un environnement familial où l'enfant se sent en sécurité pour partager ses inquiétudes. En adoptant une posture d'écoute active, les parents montrent qu'ils prennent le problème au sérieux et qu'ils sont là pour aider leur enfant à traverser cette épreuve. Ce fondement de confiance et de soutien est essentiel pour aider les enfants à surmonter les défis liés au harcèlement scolaire.

Le saviez-vous ?

Un numéro contre le harcèlement scolaire est à la disposition des victimes et de leurs familles. Il s’agit du 30 18. Ce service permet d'obtenir des conseils, du soutien et des orientations adaptées pour faire face à cette situation difficile. En composant ce numéro, les parents et les enfants peuvent trouver une écoute attentive et professionnelle, prête à les aider dans leur démarche de résolution du harcèlement.
Le gouvernement met également en place des campagnes de sensibilisation à ce sujet et met l’accent sur sa politique de lutte contre le harcèlement à l’école. Cliquez-ici pour découvrir les actions mises en place.

Recommandation n°3 : Renforcement de l'estime de soi

Le second conseil contre le harcèlement en milieu scolaire concerne le renforcement de l'estime de soi. Il occupe une place centrale dès le plus jeune âge. Encourager l'enfant à s'engager dans des activités où il se sent compétent et valorisé peut grandement contribuer à reconstruire sa confiance.
La pratique régulière d'affirmations positives, où l'enfant apprend à se voir sous un jour positif, est également une technique puissante. Ces stratégies aident à instaurer un sentiment d'auto-efficacité et de valeur personnelle, essentiels pour surmonter les effets du harcèlement.

Recommandation n°4 : Stratégies de coping et résilience

Développer des stratégies anti-harcèlement et encourager la résilience face au harcèlement est essentiel pour aider les enfants à naviguer à travers ces expériences difficiles. Apprendre à l'enfant des techniques anti stress, comme la respiration profonde, la méditation ou le journaling, peut l'aider à contrôler ses réactions émotionnelles face aux situations de harcèlement.
Il est également important de lui enseigner comment transformer les pensées négatives en pensées plus positives et constructives, renforçant ainsi sa capacité à faire face aux défis du quotidien. Ces méthodes de coping, ou stratégies d'adaptation, favorisent non seulement la gestion des émotions dans l'immédiat, mais cultivent également la résilience à long terme, permettant à l'enfant de rebondir plus efficacement après des expériences négatives.

Recommandation n°5 : Soutien psychologique professionnel

Face au stress post-traumatique chez l’enfant résultant du harcèlement, la consultation thérapeutique peut être essentielle. Le soutien psychologique professionnel est indispensable pour aborder les complexités émotionnelles et psychologiques engendrées par ces expériences négatives.
Un psychologue spécialisé peut offrir des stratégies adaptées pour la gestion du stress post-harcèlement, aidant l'enfant à traiter et à surmonter les traumatismes vécus. Cette démarche thérapeutique permet d'identifier et de travailler sur les sentiments d'insécurité, de peur, ou de tristesse, garantissant que l'enfant reçoive l'aide nécessaire pour se reconstruire.
Encourager la recherche d'un soutien psychologique montre à l'enfant qu'il n'est pas seul dans cette épreuve et qu'il existe des moyens efficaces pour retrouver son bien-être et sa confiance en soi.

Le saviez-vous ?

La Journée nationale de lutte contre le harcèlement est un moment clé pour sensibiliser et mobiliser autour de cette cause. Elle offre l'opportunité de mettre en lumière les actions et les solutions pour prévenir et combattre le harcèlement scolaire, encourageant ainsi une prise de conscience collective et un engagement accru dans la protection de vos enfants.

Recommandation n°6 : Création d'un réseau de soutien

L'isolement social à l'école peut intensifier les effets négatifs du harcèlement. Il est donc crucial de construire un réseau de soutien pour l'enfant. Encourager son rapprochement avec des amis de confiance et des groupes de soutien peut jouer un rôle déterminant dans la réduction de cet isolement.
Ces liens sociaux offrent à l'enfant un espace sécurisant où il peut partager ses expériences et ses sentiments, tout en recevant l'empathie et la compréhension nécessaires à son bien-être.
La présence d'amis fiables et le soutien de groupes dédiés peuvent grandement contribuer à restaurer la confiance en soi de l'enfant et à renforcer sa résilience face aux défis rencontrés.

Chez l’enfant harceleur

Après avoir abordé les mesures de soutien pour les enfants victimes de harcèlement, il est tout aussi important de se pencher sur les actions à entreprendre avec les enfants qui harcèlent. Comprendre et rectifier ces comportements sont essentiels pour briser le cycle du harcèlement. Voici des recommandations pour les parents qui ont un enfant harceleur :

  • Comprendre les raisons du comportement.
  • Éducation à l'empathie et à la responsabilité.
  • Renforcement des compétences sociales.
  • Implication dans des activités positives.
  • Suivi psychologique.
  • Instauration de limites et de conséquences claires.

Recommandation n°7 : Comprendre les raisons du comportement

Lutter contre le harcèlement scolaire passe également par la compréhension du comportement de l’enfant harceleur. Identifier les causes sous-jacentes de ces agissements est un premier pas crucial vers la résolution du problème. Souvent, le comportement agressif peut être le reflet de problèmes familiaux, d'un manque d'empathie, ou même d'expériences personnelles traumatiques. En effet, il peut arriver, dans certains cas, qu’un enfant harceleur ait souffert de harcèlement et qu’il tente d’exprimer ces expériences en s’en prenant aux autres.
Il est possible que ces enfants cherchent à exercer un contrôle ou à attirer l'attention parce qu'ils se sentent impuissants ou négligés dans d'autres domaines de leur vie. Reconnaître ces facteurs n'excuse pas le comportement, mais aide à adopter une approche plus informée et empathique pour aborder le problème.

Le saviez-vous ?

Plusieurs raisons familiales peuvent influencer un enfant à adopter un comportement de harceleur tel que :

  • Un environnement familial conflictuel ou violent.
  • Le manque de reconnaissance.
  • L’absence de limites claires pour les comportements inappropriés.
  • L’imitation de comportements agressifs ou dominateurs par les membres de la famille.

Recommandation n°8 : Éducation à l'empathie et à la responsabilité

Un élément crucial dans la prévention du harcèlement scolaire est l'éducation à l'empathie et à la responsabilité. Il est essentiel d'enseigner à l'enfant harceleur les conséquences de ses actions sur ses pairs. Cela peut se faire à travers des discussions ouvertes, des mises en situation et l'utilisation de récits qui mettent en lumière les sentiments et les perspectives des autres.
Encourager l'enfant à se mettre à la place de la victime aide à être empathique et à comprendre l'impact négatif de son comportement. Reconnaître la responsabilité de ses actes est également fondamental pour qu'il apprenne à faire des choix plus respectueux.

Recommandation n°9 : Renforcement des compétences sociales

Avoir de bonnes compétences sociales est essentiel. Celles-ci peuvent être facilitées par des activités pour améliorer les compétences sociales. Encourager l'enfant à participer à des groupes de jeux, des sports d'équipe ou des clubs sociaux peut grandement contribuer à son développement.
Ces environnements offrent des occasions précieuses pour apprendre à communiquer efficacement, à coopérer et à résoudre des conflits de manière constructive. En guidant l'enfant à travers ces expériences, vous l'aidez à forger des relations saines avec ses pairs et à comprendre l'importance du respect mutuel, posant ainsi les bases d'interactions sociales positives.

Recommandation n°10 : Implication dans des activités positives

L'implication dans des activités positives joue un rôle crucial dans la sensibilisation au harcèlement à l’école. Encourager l'enfant à s'engager dans des initiatives qui promeuvent la coopération et le respect mutuel peut transformer son comportement et sa perception des relations sociales. Les activités telles que les projets communautaires, les sports d'équipe, ou les clubs de loisirs qui valorisent la collaboration et l'entraide offrent à l'enfant l'opportunité de développer une appréciation pour la diversité et l'importance de traiter les autres avec dignité. Ces expériences enrichissantes encouragent l'empathie et le respect, composantes clés pour contrer le harcèlement.

Le saviez-vous ?

Pratiquer des activités de groupe offre de nombreux bienfaits pour un enfant et pour éviter le harcèlement à l’école. Elles permettent notamment de :

  • Favoriser le développement de l'empathie en apprenant à comprendre et à respecter les sentiments des autres.
  • Améliorer les compétences de communication et de résolution de conflits.
  • Encourager la coopération et le travail d'équipe, soulignant l'importance de chaque rôle au sein d'un groupe.
  • Renforcer l'estime de soi à travers la réalisation d'objectifs communs.

Recommandation n°11 : Suivi psychologique

La thérapie cognitive et comportementale (TCC), ainsi que la thérapie familiale contre le harcèlement, sont essentielles dans le suivi psychologique de l'enfant. Ces approches permettent d'adresser les comportements agressifs et de prévenir leur récurrence. La consultation psychologique de l’enfant aide à comprendre les motivations derrière ces actes et à développer des stratégies saines de gestion des émotions et des conflits.

Le saviez-vous ?

Un suivi psychologique offre de multiples bienfaits pour l'enfant harceleur, notamment :

  • Identifier et comprendre les causes profondes de son comportement agressif.
  • Fournir des outils pour gérer ses émotions de manière plus saine.
  • Encourager le développement de compétences sociales positives.
  • Soutenir la construction d'une image de soi plus positive et responsable.

Recommandation n°12 : Instauration de limites et de conséquences claires

La dernière recommandation pour lutter contre le harcèlement à l’école est la mise en place de règles claires à la maison concernant le respect d'autrui. Il est important d'expliquer à l'enfant les attentes en termes de comportement et les conséquences en cas de manquement.
Ces limites doivent être cohérentes et appliquées de manière juste. Cela enseigne à l'enfant la responsabilité de ses actes et l'importance du respect des autres, contribuant à prévenir les comportements inappropriés.

A retenir

Lutter contre le harcèlement scolaire est une responsabilité collective qui nécessite une approche multidimensionnelle. Cet article souligne l'importance de comprendre et d'agir tant sur le plan de la victime que du harceleur.
Chez l’enfant harcelé, nous recommandons aux parents d’aider leurs enfants en :

  • Détection des signaux silencieux du harcèlement.
  • Écoutant activement la victime.
  • Renforçant leur estime.
  • Utilisant des stratégies de coping et de résilience.
  • Mettant en place un soutien psychologique professionnel.
  • Créant un réseau de soutien.


Chez l’enfant harceleur, il est essentiel de :

  • Comprendre les raisons du comportement.
  • Éduquer à l'empathie et à la responsabilité.
  • Renforcer les compétences sociales.
  • Impliquer l’enfant dans des activités positives.
  • Avoir un suivi psychologique.
  • Instaurer des limites et des conséquences claires.


Chacune de ces recommandations joue un rôle crucial dans l'effort collectif pour lutter contre le harcèlement scolaire, en promouvant un environnement éducatif respectueux et inclusif pour tous les élèves.

Sources

Bruna Humbeeck, “Harcèlement scolaire : comment réagir ?”, Cerveau & Psycho, 2024

Besoin d'aide ?

Prenez rendez-vous gratuitement avec une conseillère e-santé pour être accompagné dans votre démarche

Photo d'Aurélie, conseillère e-santé
Photo de Jennifer, conseillère e-santé

Besoin de faire le point sur votre situation ?
RDV gratuit avec une conseillère e-santé

Prendre rendez-vous